Miroir et reflet, l’un ne va pas sans l’autre

L’être qui est totalement libéré ou pas est un reflet et en même temps tout ce qui gravite autour, tout ce qui fait partie de sa réalité devient son propre miroir. La grande majorité des êtres humains ont de la difficulté à comprendre ce concept de reflet et miroir. Plusieurs n’admettront jamais quelle que soit la personne, que celle-ci soit leur miroir. Afin de comprendre ce concept reflet et miroir, l’être humain doit avant tout se questionner, comprendre pourquoi ce qu’il voit devient son miroir et ce qu’il reflète est le miroir pour chacun.

Quel que soit l’être humain en ce monde, il porte en lui ces deux aspects yin et yang, ombre et lumière, mal et bien, masculin et féminin, mal-être et bien-être, souffrance et paix. L’être est confronté à son propre reflet et en même temps en son propre miroir, cette matrice, cet espace-temps. Cette réalité est le miroir de ce qu’il a en son être et en même temps il émane, reflète cette manifestation, qui devient sa réalité, l’expression de son être.

Afin de mieux comprendre, prenez au hasard une personne avec qui il y a cette non acceptation de ce qu’elle vous reflète, elle est votre miroir. Qu’est-ce qui vient déranger votre paix intérieure? Cette personne a sa propre personnalité, elle porte en elle ses deux aspects yin et yang, ombre et lumière, concept du bien et du mal, polarité masculine et féminine, souffrance et paix, tristesse et joie etc.. Quoi qu’il en soit, cette personne est semblable, elle a le même contenu, la seule différence c’est sa façon de s’exprimer. On convient quelle que soit la personne, chacune d’elle exprime sa réalité, sa perception et sa vérité. En d’autres mots, nous sommes tous semblables, tous confrontés à vivre ces deux aspects qui font de chacun de nous des êtres complets. Quel que soit l’aspect des deux polarités, l’un ne va pas sans l’autre. Il est important que l’être accepte cet état de fait. Lorsque l’être est amoureux, en amour, en joie, en paix, en harmonie, qu’il est dans les émotions positives, il est dans la lumière de l’amour, il exprime et reflète cette vibration, voir fréquence. L’être, qui n’est pas amoureux, qui est dans le non amour, dans la souffrance, dans les blessures, dans les peurs, dans les émotions négatives, il est dans le manque d’amour, il est normal que cet être émane et reflète cet état d’être, il exprime sa vérité, sa réalité.

Que faut-il comprendre? C’est que chacun exprime sa vérité, sa réalité, son état d’être de son instant présent. L’être est le chemin et la vérité, la réalité en est que son miroir. Tant que l’être n’aura pas accepté qu’il porte en lui ses deux polarités, il est en confrontation avec lui-même, tout ce qui est à l’extérieur lui renvoie cette image de ce qu’il est, de sa réalité. Lorsqu’il voit des gens qui expriment la paix, la joie, l’harmonie, le bien-être, l’amour etc.. cela lui renvoie ces images de ce qu’il a en son propre temple, en sa propre conscience. Lorsqu’il voit des personnes exprimant leurs souffrances, quelle que soit la blessure ou autres émotions négatives, cela lui renvoie ces images. Quoi qu’il en soit, nous sommes tous confrontés à la même réalité, ce monde, cette matrice, cet univers etc.. ne fait que refléter ce qu’il y a en chacun. L’être est à la fois ce tout et en même temps il a ce tout en lui, l’un ne va pas sans l’autre, sinon il ne pourrait pas le vivre, ce qui est en dedans est semblable à ce qui est en dehors, ce qui est en bas est semblable à ce qui est en haut.

Comment se sortir de cette réalité, de cette confrontation entre ces deux polarités, yin et yang, ombre et lumière, masculin et féminin, souffrance et paix, mal-être et bien-être ? Une seule chose à faire, c’est de tout élever, transcender, accepter et accueillir au nom de l’amour, de cet amour divin qui ne condamne point, qui ne juge point car tout a sa raison d’être. Tant que l’être n’acceptera pas ses deux polarités en lui et en cette réalité manifestée, il n’est pas accompli, il est dans la confrontation, dans le jugement, dans la condamnation car il se laisse influencer, perturber son esprit par toute cette agitation du mental-ego, personnalité de l’être. Le chemin est intérieur avant toute chose, l’être doit comprendre qu’il vit en permanence avec ces deux aspects, polarités. Il est à la fois victime et à la fois le sauveur, l’élève et le maître. C’est en redevenant le maître qu’il est en mesure de tout élever et transcender par la lumière de l’amour, d’instaurer la paix dans tout son être car il sait que tout a sa raison d’être et qu’il doit comprendre le pourquoi en vivant ces deux polarités pour prendre conscience de sa totalité, de sa globalité pour ne faire qu’un dans la lumière de l’amour et ainsi retrouver la paix en tout son être. En agissant ainsi, l’être s’accomplit.

Le but de ce message est de permettre à chacun de retrouver sa sérénité, sa béatitude dans la plénitude pour vivre cette relation d’amour avec tout ce qui est. Accepter et accueillir ce monde, cet univers, cet espace-temps comme il est, sans jugement, sans condamnation, juste l’aimer pour ce qu’il est, ne plus s’identifier à ce qui nous est reflété en tant que réalité, mais de l’accepter dans sa totalité, dans sa globalité. Cette réalité ne fait que refléter ce qu’il y a en chacun, seul l’amour apporte la paix afin de comprendre que tout a sa raison d’être. Refléter ce qu’il y a à transcender dans la lumière de l’amour pour ne plus s’identifier à ses croyances, à ses blessures, à ses peurs ou quelle que soit la polarité exprimée, tout est le miroir de notre propre émanation, reflet. C’est lorsque l’on décide de lâcher-prise que nous retrouvons la paix, qu’on se libère de toute cette dualité, il suffit juste de tout unifier, de tout équilibrer, de trouver son centre, le point zéro pour simplement être amour. Voilà ce qu’est le véritable éveil, être à nouveau centré pour ne plus être dans le yin et yang, ombre et lumière, bien ou mal, souffrance et paix etc..

L’être se demande pourquoi il ne peut plus endurer certaines situations, scénarios, c’est simple car tant qu’il s’identifie, il attire cette réalité pour l’expérimenter, en faire l’apprentissage et ainsi la transcender par la lumière de l’amour. Si quelque chose dérange, le problème n’est pas extérieur, l’origine est intérieure. Quoi qu’il en soit l’extérieur est le miroir de l’intérieur, ce que nous reflétons devient le miroir.

Régis Raphaël Violette​
violette.regis@hotmail.com

justeetre.blogspot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *