Ne cherche pas, tout est là…

Ne cherche pas, tout est là…

Dans mon corps résonne un vide, un trou sombre. Qui ne connait pas cette absence. Un manque de son, un manque de consistance, un manque de sens… C’est peut-être le manque de toi, le manque de vous, le manque d’amour, le manque de joie, le manque de discussion et de danse. C’est un manque. Parfois je me demande comment le combler. Par quoi ? Par qui ? Peu importante finalement du moment qu’il se comble. Dans cet espace temps rien ne compte plus que de renflouer ce vide qui cri famine.

Vous connaissez ce vide ?

J’entends une voix, une présence près de moi. Elle me demande de lui donner l’espace de vous parler, de me parler. Nous sommes tous tellement similaires dans nos différences. Nous avons tous tellement de mal à retrouver notre voie et notre voix. Nous sommes tous tellement profondément reliés.

Alors je laisse cette voix nous parler.

Vous manquez de hauteur et vos vies trépidantes vous empêchent de saisir l’essence même de la vie. Comment vous nourrir si vous ne restez pas ici, présent dans le moment, à l’écoute de ce qui se passe en vous ? Vous êtes tellement absorbés par ce qui se passe autour de vous, que vous en oubliez d’être à l’écoute de ce qui se passe en vous. L’attention n’est pas un travail de chaque instant. L’attention est une intention puissante de respect et d’unité. L’unité ce mot tendre et tellement loin de ce que vous pouvez imaginer.

Il fut un temps où l’homme prenait le temps. Le temps d ‘écouter, de comprendre et d’intégrer. Sans préjugés, sans peurs et sans rejet, l’homme apprenait de chaque instant qu’il vivait. Le temps est une denrée que l’on ne peut s’acheter, que l’on ne peut rembobiner, que l’on ne peut posséder. Le temps file et défile sans que vous puissiez l’arrêter. Le temps vous mets face à ce besoin de vie qui habite votre être et votre corps. Le temps est cette donnée irrémédiable sur laquelle nul n’a de pouvoir.

Vous courez après ce temps, vous courez après la vie. Votre compréhension reste encore erronée. Non, ne t’arrête pas de noter parce que nous ne souhaitons pas vous faire la morale. Nous vous donnons la réalité, telle que nous la voyons. Elle est parfois dure à entendre, pourtant c’est elle qui vous fera évoluer.

Revenons à ce vide. Ce vide connu de la majorité des êtres de cette planète. Pourquoi combler un vide que vous créez constamment à chaque instant. Lorsque l’on se branche au fluide de la vie, lorsque l’on se connecte à l’énergie qui défile et nous alimente, ce vide n’a pas de sens.

Vous êtes des êtres dotés de capacités immenses, multiples et pour la plus part qui vous restent inconnues. Vous avez cette capacité de sentir, de ressentir, d’interagir et de communiquer avec votre environnement. Ceci en toute liberté. Vous avez la possibilité d’apprécier pleinement chaque moment que vous vivez. Vous avez la possibilité de vous nourrir de l’énergie de vie. En fait, la vie vous nourrie, que vous le souhaitiez ou non. La vie vous traverse, la vie vous gagne, la vie vous berce et vous transperce de toute part. Chaque cellule de votre corps vibre sur la vague de l’énergie de vie. Chaque cellule de votre corps est programmée pour recevoir la vie. Chaque cellule de votre corps connait cette énergie de vie, de joie, d’amour et de paix. C’est l’énergie originelle. Celle à l’origine de la création de toute chose. Cette énergie est. Pas besoin de la chercher, pas besoin d’essayer de multiplier les expériences pour aller à sa rencontre lorsque l’on sait qu’elle est. Ici, maintenant, à chaque instant. Elle circule librement, sans que vous n’ayez rien à faire. L’énergie de vie est à l’origine de toute chose. Comprenez le.

Ce vide que vous vivez, il existe pour vous et uniquement pour vous. Ce vide n’a pas de sens dans l’univers.

(Ne coince pas cette communication parce que tu n’es pas en accord avec ce que nous te donnons. Laisse nous poursuivre et reçois ce que nous te donnons.)

Ce vide n’a pas de sens parce que vous le personnalisez, vous le diabolisez, vous le créez de toute pièce. La vie circule à chaque instant et dans chaque être. Même lorsque le jour de votre mort arrive, la vie reste présente pour accompagner votre énergie vers la source de tout ce qui a été, de tout ce qui et de tout ce qui sera. La vie est présente avec ou sans votre consentement. Vous ne pouvez pas la rejeter. Elle circule en vous.

En revanche vous pouvez l’ignorer. Vous pouvez la bloquer. Vous pouvez l’enfermer. Vous pouvez repousser toute sensation en lien avec elle. Elle continuera à vous alimenter, mais vous n’en ressentirez qu’une parcelle infime.

C’est ici que nous souhaitions vous amener. Le vide qui réside en chacun d’entre vous cache cette vie. Ce vide est porteur de message et de vos propres blocages. Ce vide n’est que l’apparence que votre esprit à choisis de donner à ses propres peurs, ses propres manquements, ses propres troubles. Il est la manifestation même de votre lutte contre la vie. Contre ce qui s’écoule sans que vous n’ayez rien à faire. Contre ce qui se passe sans que vous puissiez rien y changer. Ce vide c’est votre résistance à la vie.

Dans l’attention que vous vous portez, vous reconnectez à la vie. Lorsque vous êtes attentif à ce qui résonne en vous, lorsque vous acceptez de ressentir ce que la vie vous présente, alors vous vivez et vous vous nourrissez pleinement. Vos entrailles s’ouvrent pour se connecter au monde. Vous vous connectez à tout ce qui existe sans aucune résistance. Et alors vous comprenez que rien ne sert de fermer vos portes. Rien ne sert de lutter. Vous vibrez, parfois intensément, mais vous vivez. Alors ce vide n’a pas plus d’espace, cette barrière se lève et s’efface pour laisser place à la vie.

Permettez vous de ne rien rejeter de vous. Votre être est en constante interaction avec l’univers qui vous entoure. Lorsqu’il ressent, lorsqu’il s’exprime dans votre corps au travers de sensations et d’émotions, il vous montre comment vous vivez dans ce monde. Rejeter ce qui se passe c’est rejeter la vie qui vient à vous.

Camoufler cette vie et l’enfermer, c’est vous couper de votre capacité puissante à interagir avec les êtres, la nature, les hommes et la vie. Nous vous souhaitons de comprendre que rien n’est à rejeter. Rien n’est à bannir de votre vécu. Tout est ici présent pour vous faire grandir et évoluer. Tout est fait pour qu’à chaque instant, vous puissiez avancer en pleine conscience. Les énergies circulent et n’ont pas vocation à stagner. Les énergies circulent librement et ne perdure pas où elles se trouve. Sauf, si bien-sûr, vous les retenez. Sauf, si dans un temps indéfini, vous n’acceptez pas le message qu’elles étaient venue vous donner.

Acceptez de vous prendre en compte avant toute chose. Acceptez de comprendre que vous êtes des êtres évolués capables de grandes choses. Acceptez de vous laissez porter dans la danse de la vie et de partager avec elle un dialogue constant. Accepter de danser et de chanter votre vie. Laissez le vent souffler, laisser les vagues s’écraser, laissez le temps faire son œuvre.

Ce que vous retenez vous encombre. Ce que vous rejetez reviendra. Ce que vous bloquez explosera. Ce que vous craignez vous gagnera. L’énergie de vie vous accompagne. L’énergie de vie est présente dans chacune de vos cellules à chaque instant. Elle est plus forte et plus puissante que tout ce que vous pourriez imaginer.

Dansez avec elle. Accueillez chaque instant. Vivez, ressentez, vibrez et explorez votre univers intérieur. Il n’y a qu’une seule barrière entre vous et ce vide : c’est vous. Il n’y a qu’un pas à faire pour le remplir : c’est vivre.

Laissez ces mots vous toucher. Laissez ces mots parler à chaque cellule de votre corps. N’intervenez pas dans la réception de ce message, accueillez le, même dans ce qu’il réveille de plus difficile en vous. Alors vous vous permettrez une compréhension de ce que vous êtes bien plus grande.

Merci pour ce message…

Perle Louise
http://lapressegalactique.com/2016/11/23/ne-cherche-pas-tout-est-la/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *