Ne détournez pas le regard pour cacher ce que vous ressentez

Ne détournez pas le regard pour cacher ce que vous ressentez

Ne me regarde pas comme ça. S’il te plaît. Baisse les yeux. Tu ne le vois donc pas ? Tu me regardes d’une façon qui me transperce l’âme. Je ne sais pas ce qu’ont ces yeux qui parlent pour toi. Je te regarde et je sais ce que tu ressens, je n’ai même pas besoin d’entendre un seul mot sortir de ta bouche.

Mais comment est-ce possible que ton regard dise tant de choses ? Il ne les dit peut-être qu’à moi. Ou j’ai peut-être un don spécial pour l’interpréter ? J’ai toujours supposé que tu avais la capacité à exprimer tout un univers d’émotions uniquement avec tes yeux, mais je suis peut-être celui/celle qui est capable de déchiffrer ce que ton regard suggère.

Est-ce que j’interprète bien son regard ?

Mais est-ce que j’ai raison ou est-ce que je mélange mes désirs et mes craintes avec la réalité ? Ce que tu veux me dire, selon moi, peut-être que je ne l’imagine pas seulement ?

Pourquoi est-ce que tu continues à me regarder ainsi ? Je ne veux pas voir ce que tes yeux me demandent. Ah ! Je sais ! Je baisserai les yeux. Je regarderai mon portable. Le succès du portable réside dans le fait qu’il permet de se déconnecter des regards que vous avez autour de vous, des regards qui vous demandent de les regarder, des regards qui veulent interagir avec vous.

Il suffit de baisser les yeux et la douleur, l’espoir et la tristesse de l’autre disparaissent. Personne ne vous jugera pour regarder un écran. Les gens ne le font-ils pas tout le temps ? Ah ! Je t’ai regardé-e à nouveau. Tu continues à me regarder de cette façon…

Je ne sais pas ce que tu as mais tu fais remuer mon âme. Pourquoi provoques-tu en moi des émotions sans mon autorisation ? Je ne peux pas les éviter ! Ah, si, je n’ai qu’à détourner le regard une nouvelle fois. Loin des yeux…

Tu ne vois donc pas que ton regard réveille ma compassion ? Oui, ton regard accompagné de ton silence. Je dois faire quelque chose ! Ne me regarde pas comme ça, je sais ce qui t’arrive et je ne peux pas m’empêcher de ressentir la même chose que toi. Ça suffit ! Prends un peu de mes lasagnes, mais savoure-les, tu sais que c’est mon plat préféré et que j’ai très faim…

Je ne te demande qu’une chose en échange, arrête de me regarder comme ça, je t’en prie…

Ce que nous faisons, ce que nous disons, ce que nous cessons de faire et ce que nous taisons, tout ça a un impact émotionnel chez les autres.

Pourquoi le regard des autres génère-t-il des émotions en nous ?

Le mécanisme responsable de l’empathie que nous éprouvons a un nom et il s’appelle le système limbique. Le système limbique est une structure cérébrale complexe qui gère une infinité d’informations. Le système limbique, dans son essence, est chargé de réveiller, d’éteindre et de gérer nos émotions en fonction des informations que nos sens perçoivent.

Un regard, une chanson, une douleur lancinante ou l’odeur du café sont détectés par nos sens, dotés de sens par notre cortex et d’émotion par notre système limbique.

Notre stabilité émotionnelle dépend en grande partie des relations que nous établissons avec les personnes qui nous entourent.

Mais le système limbique a une caractéristique qui le rend très spécial. Notre système limbique est une structure ouverte qui peut entrer en résonance avec le système limbique de notre interlocuteur-trice, de manière à ce que nous puissions ressentir la même chose que lui/elle. Grâce à ce système complexe, nous pouvons ressentir de l’empathie, être envahi-e par la tristesse en écoutant notre enfant pleurer, nous réjouir de la réussite de notre conjoint et nous exalter devant le but de notre équipe de foot préférée.

La personne la plus expressive émotionnellement finira par transmettre ses émotions à son interlocuteur.

N’oubliez pas, la prochaine fois que quelqu’un vous regarde, ne détournez pas le regard pour cacher ce que vous ressentez. Regardez les gens dans les yeux, et vous saurez ce qu’ils ressentent et connaîtrez l’émotion qu’ils provoquent en vous.

https://nospensees.fr/

Un commentaire

  • très bon article je vous en remercie car beaucoup de questions
    se sont posées à moi lorsque à l’approche de la mort d’un de mes
    proches un long regard silencieux de sa part à fait vibrer mon cœur.
    J’ai compris à ce moment là qu’il savait qu’il allait partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *