Ne faire qu’un avec la vie, c’est accueillir son âme

un avec la vie

La fin de la séparation approche à grands pas

Dorian dit que l’acceptation vient avant la compréhension.

Donc, il faut accepter le réel, ce qui vient à nous, simplement l’observer sans chercher à l’analyser.

Ensuite, la compréhension viendra naturellement.

Il faut accepter que les barrières du réel tombent que le rationalisme s’efface pour que le réel se révèle n’être qu’une illusion.

“La Source a de parfaite manière, anticipé tous les possibles.

De cette perfection et de son accomplissement dépend notre foi en elle, notre alignement total face à ces hautes vibrations qui transforment ce qui doit l’être pour le meilleur.”

« Nous sommes là, tous là, Nous nous tenons à tes côtés. A toutes heures du jour, de la nuit, tu es accompagné, tu n’es pas seul. Aucun d’entre vous ne l’est. Il faut y songer.

Songez à ces brillantes présences qui sont ces parties éthérés de vos êtres purs, merveilleux, qui descendent maintenant un peu plus chaque jour, à mesure que vous ouvrez vos êtres, que vous vous abandonnez en confiance à la vie, à ses caprices parfois.

Ne faire qu’un avec la vie, c’est aller au devant de son âme, l’accueillir enfin.

La fin de la séparation approche à grands pas.

Pour chacun d’entre vous, la fin est proche.

Non pas bien sûr la fin de vos vies, mais de ce mode de vie, qui ne sert plus le Grand Plan et qui est supplanté peu à peu par vos aspirations, toutes plus brillantes les unes que les autres.

Ces superbes idées orchestrent avec brio une nouvelle symphonie, dont chaque être vivant sur cette planète est l’auteur. Les hommes, mais aussi les arbres, les plantes et les animaux.

Nous savons cela, nous l’attendons depuis très longtemps.

Vous le savez également, des parcelles de votre être vrai auquel vous avez encore peu ou pas, accès, sauf en période de décrispation, d’abandon total à la Lumière qu’est le sommeil paisible, vous soufflent ces vérités.

Nous sommes heureux de faire jaillir ces nouvelles lumières dans vos esprits. Il s’agit d’autant de fragments d’espoir que nous avons réuni patiemment.

De tels fragments forment un très beau puzzle de renouveau dont les pièces s’assemblent peu à peu, jusqu’à recouvrir petit à petit la grisaille du quotidien, morne et ardu à supporter pour beaucoup.

Vous avez fait un travail merveilleux, de reconstruction cellulaire, d’épuration de vos mémoires enfouies, de pacification de vos liens également.

En matière de liens affectifs, tout ce qui n’est pas savamment noué, avec sincérité, mais ressemble à une chaîne, aura tendance à se briser aisément.

Comme dans toute relation humaine, il faut que les deux parties y trouvent des avantages réciproques.

Toute tentative de manipulation tourne court et les aspects les plus rébarbatifs de la société sont remis en cause, questionnés, afin que l’on puisse y apporter des solutions.

De nouvelles idées voient le jour. La parole que vous souffle vos guides aimants se fait jour dans vos esprit.

C’est le tout début chers Enfants de la Terre.

Comme vous, j’aimerai célébrer ces instants de communion parfaite avec la nature, avec le Grand Tout, qu’il vous arrive de ressentir à présent de plus en plus souvent.

La vision que nous vous décrivons des mondes des hauteurs spirituelles ne vous apparaît plus une utopie, mais un but possible à atteindre.

De votre vision, de vos croyances, dépendent entièrement vos aboutissements.

Dès lors, nous le répétons, ouvrez vous.

Ouvrez votre cœur, ouvrez votre regard.

Il y a peu un petit être vert, plus grand que de nombreux sages, disait sur les écrans à un jeune homme, « Tu dois désapprendre tout ce que tu as appris ».

Nous sommes heureux, très heureux que ce petit être reparaisse bientôt sur vos écrans. (dans les films de Georges Lucas)

Ce qu’il dit est bien essentiel et doit vous interpeller au plus profond de vous mêmes.

Vous savez bien de quoi je parle.

Tout ceci n’est pas là par hasard, vous n’êtes pas là par hasard, mais bien pour satisfaire à un but grandiose.

Lorsque tout deviendra paisible en vous-mêmes, vous sentirez de plus en plus de très belles hausses énergétiques vous propulser au sommet.

Nous sommes heureux, si heureux que cela se soit produit pour nombre d’entre vous.

Notre souhait le plus cher est de pouvoir demeurer à vos côtés, que nous nous retrouvions enfin.

Aussi que vous puissiez renouer avec vos lointains ancêtres qui vivent au cœur de votre Terre, qui abrite une multitude de plans variés que vous savants fermés seraient bien en peine de soupçonner.

Si l’un de vos savants s’aventurait dans certaines grottes, il ne verrait même pas la brillante porte de Lumière qui se tient face à son regard, tant son esprit est accaparé d’analyse scientifique, de chiffres et de jargons techniques.

Tout cela nous ne le déplorons point, car il est bien souhaitable que vos hommes et femmes de science cherchent à expliciter le monde, mais ils doivent y mettre plus de cœur, plus de ressenti.

La rotation de la Terre autour du Soleil, ne saurait se réduire à une formule algébrique.

Il y a tellement plus que cela, il y a le souffle divin du Soleil alimentant les réseaux éthérique externes et profonds de votre planète.

Une sorte de maillage subtil interne, un peu comme des vaisseaux sanguins, mais parcourus d’énergie pure, qui rejaillit dans une matrice cristalline.

Cette matrice est au fondement de votre belle planète et lui permet cette existence multidimensionnelle.

C’est un peu comme une mise en abyme des différents plans de manifestation du réel, d’une dimension.

Il existe de nombreux contenants, et de nombreux contenus.

Chaque niveau est disposé l’un au dessus de l’autre. Ainsi, pour aller vers un plan de plus basse densité, il faut obligatoirement s’alléger.

C’est ce que vous faites, et vous le faites bien.

Poursuivez vos efforts.

Le corps humain est une immense création, bien complexe et parcourue, à l’image de votre Terre d’une fabuleuse quantité d’énergie.

Vous ne voyez pas cette énergie, car celle-ci est de nature spirituelle, mais aussi magnétique.

Le système des chakras relie le corps des humains et des animaux à la Terre.

Chaque chakra est une porte d’entrée pour capter de très hautes énergies, une sorte d’antenne en fait.

Chacun d’entre eux vous se relie à un niveau vibratoire de votre environnement.

Plus les chakras s’approchent de la tête et montent jusqu’à la couronne, plus ils interagissent avec des pans (plans) de densité subtile, donc invisible.

Vos scientifiques commencent à penser que le centre de la conscience, les mémoires, ne se situent pas à l’intérieur du cerveau, mais bien à l’extérieur.

Ils ont mis en lumière son fonctionnement et ont réalisé que les souvenirs pouvaient migrer, que ces derniers se réorchestraient se défragmentaient à partir d’une mémoire intermédiaire.

Cette mémoire est votre âme, que le milieu scientifique obtus renie profondément.

Cela est bien dommage, car sinon, comment pourriez vous vivre ?

Comment pourriez-vous donner l’ordre à votre corps de se mouvoir, s’il n’y avait rien en vous ?

Vous êtes vous déjà posé cette question ?

Votre corps est mu par votre volonté, certes, mais celle-ci pour rejaillir et faire mouvoir le corps utilise le cerveau seulement comme un intermédiaire.

La seule chose que le cerveau enregistre, ce sont les commandes spécifiques à chaque muscle, à chaque ensemble d’actions.

Se lever, s’asseoir, marcher, cela représente des centaines de contractions musculaires en quelques secondes.

D’où l’apprentissage des jeunes enfants.

Cette faculté de bouger son corps n’est pas acquise, mais résulte d’une programmation principalement entre 1 et 5 ans.

Le corps au début est difficile à mouvoir chez les tout petits.

Cela devrait bien éveiller votre intérêt.

Cela veut bien dire qu’il y a quelque chose, l’âme de ces tout jeunes enfants, qui doit apprendre à bouger ce corps, bien plus lourd qu’elle, avec une infinie patience, beaucoup d’amour, beaucoup de foi.

Cela explicite et manifeste bien le caractère extérieur, supérieur, de ce qui commande à votre corps.

Nous sommes bien heureux présentement, de votre bel intérêt, chers amis de la Terre, pour tous ces mystères, sur lesquels nous sommes infiniment heureux de vous enseigner.

Je suis Dorian, au service de la radieuse Lumière que vous incarnez tous, chacun à votre façon, et je vous adresse tous mes encouragements, tout mon amour pour cette belle avancée.

Que la grâce divine se pose sur vous et allège chacun de vos pas.

Avec toute ma gratitude pour votre démarche courageuse, pour tant d’abnégation, nous tous sommes là, nous resterons avec vous jusqu’à la fin, »

Dorian et les guides de lumière de chacun d’entre vous,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre blog http://une-petite-lumiere-pour-chacun.over-blog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *