Notre bonne étoile

notre bonne etoile

par Alain Degoumois

Je suis une étoile parmi des milliards d’autres.

Lorsque je pose mon regard sur les hommes, je perçois non pas des corps physiques mais des cœurs qui battent de lumière dans un corps de matière.

Lorsque je vous écoute, j’entends les promesses qui sommeillent au plus profond de vous et que vous exprimez dans le présent. Je ne m’attache non pas aux mots que vous prononcez, ni même aux phrases que vous répétez, mais au langage de silence que vous prêtez au monde et qui le fait danser de sérénité et de promesse.

Lorsque vous enseignez, je n’entends pas les théories que vous dites par cœur mais ce que vous partagez avec le cœur. Je ne perçois de vous non pas des mots ou des techniques, mais les semences de lumière que vous plantez dans le cœur de vos frères. Je perçois l’état d’esprit dans lequel vous faites les choses et non les choses en elles-mêmes. Je perçois le timbre de votre voix et la lumière que vous sollicitez au plus profond de vous-mêmes.

Je perçois en chacun d’entre vous des êtres en devenir ; des êtres merveilleux et précieux capable d’offrir au monde les trésors qui sommeillent en chacun d’entre vous.

Tout cela me remplit de joie…

Lorsque vous partagez vos richesses, je ne perçois non pas les dépendances que cela occasionne, mais les interdépendances qui font des hommes et du monde une danse de vie et de lumière, une chorégraphie interactive et fraternelle.

Lorsque je vous regarde, je perçois les certitudes et les incertitudes, les peurs et les conflits qui vous habitent. Je perçois vos tempêtes intérieures et vos paradoxes. Je lis toute la violence qui se tient encore en vous et qui vous forge dans le quotidien de vos vies. Je perçois en vous la peur d’être rejeté. Je lis le manque d’amour envers vous-mêmes qui font de vous des êtres déracinés, secoués par les tempêtes du monde.

Je perçois vos larmes et vos rires d’enfants qui parcourent ce vaste monde. Je perçois vos espoirs et votre détresse, ce qui a déjà germé en vous et ce qui est encore en gestation.

Je lis votre joie lorsque vous prenez conscience de vous-mêmes, lorsque vous prenez confiance en vous-mêmes, et que vous recommencez à vivre en accord avec ce que vous êtes.

Je perçois votre sérénité lorsque vous commencez à offrir au monde votre propre transformation. Lorsque vous commencez à offrir les richesses qui sommeillent au plus profond de vous-mêmes.

Tout cela me remplit de joie…

Lorsque vous ouvrez votre cœur, lorsque vous vous ouvrez à vous-mêmes, ce sont les étoiles qui s’illuminent de joie et se mettent à chanter. Et chaque fois qu’une étoile se met à briller dans le firmament, c’est tout l’Univers qui se glorifie d’Amour.

Au fond de vos cœurs, vous savez pourquoi vous êtes ici : pour vous ouvrir à vous-mêmes et faire chanter les étoiles…

Et c’est pour cela que les étoiles vous aiment infiniment. Parce que vous êtes capable de les faire chanter et danser de gratitude dans le Grand Univers.

Au travers de toutes vos questions, de toutes vos épreuves et vos confrontations, vous grandissez d’Amour et de Sagesse. Parfois vous pleurez de faiblesse, parfois vous riez de promesse avec de grands yeux d’enfants rêveurs.

Que vous soyez grands ou petits, que vous vous trouviez beaux ou laids, que vous vous sentiez dignes ou pas, nous vous regardons devenir et grandir. Et chaque défit de vie relevé, chaque pas réalisé dans la paix ou la tourmente, dans les cris ou la douceur, vous élève.

Vous êtes le feu et l’eau, vous êtes la terre et l’air. Vous êtes le mouvement des astres en devenir. Vous êtes à la fois parfaits et pétris d’imperfections. Vous êtes la connaissance et l’ignorance. Vous êtes la question et la réponse.

Et pour toutes ces raisons nous vous aimons infiniment et seront toujours prêt de vous.

Dans ce grand Univers, je suis une étoile parmi des milliards d’autres, et vous êtes des hommes parmi des milliards d’autres. Mais nous ne formons qu’Un et sommes unis.

Et cette union est infiniment précieuse.

Vous êtes semences d’étoiles, vous êtes le ferment de l’humanité en transition,

Je suis votre bonne étoile et vous guide sur le chemin de l’accomplissement de vous-mêmes,

Et tout cela emplit l’Univers de joie…

Merci d’être là.

lapressegalactique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *