On a toujours le choix

On a toujours le choix

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, je tiens à parler d’un sujet qui touche un certain nombre de personnes. Partout autour de moi, j’entends souvent cette phrase : « Pfff… faut que je fasse ceci ou cela… je n’ai pas le choix ! ».

Alors oui, quand vous vous placez d’un point de vue limité ; c’est-à-dire par rapport à la matrice dans laquelle vous vivez ; vous avez l’impression d’être coincé dans le système, que ce système vous impose des choses qui ne vous plaisent pas, qui ne résonnent pas avec ce que vous êtes. Vous vous dites que, si des lois, des règles ont été érigées, alors il faut les suivre parce que ceux qui les ont créées ont certainement une bonne raison à cela. Maintenant, à vous d’identifier cette « bonne raison ». Et là, je vous mets au défi.

Une loi juste est une loi qui se conçoit à un niveau supérieur de l’Être. Parce qu’elle respecte l’Être véritable que nous sommes et pas seulement l’être physique dont les visions sont limités par le monde matériel qui l’entoure. Parce qu’elle respecte la multitude et l’Unité.

Ces lois qui ont été érigées par l’homme ne sont pas parfaites, loin de là, elles ne détiennent pas LA vérité, encore moins celle qui vous correspond personnellement. Alors vous allez me dire « Oui, mais il faut des lois pour éviter l’anarchie. » Très juste. Mais avant de donner votre accord, vérifiez bien que ces lois qu’on vous impose proviennent d’une source pure, bâtie dans l’Amour et le respect de chaque Âme. Je ne vais pas blâmer notre système que nous savons tous corrompu, mais simplement vous mettre en face d’une prise de conscience importante : quels que soient le système ou les règles dans lesquels vous vivez, vous avez toujours le choix de les appliquer ou non (je sens que çà fait mal aux oreilles, çà).

« Oui, mais si je ne vais pas travailler, je ne gagnerai pas d’argent, je ne pourrai pas avoir de toit, nourrir ma famille, etc. ! ». En effet. Donc, quel choix allez-vous faire ?

Ce que je veux vous aider à comprendre, c’est qu’en faisant un choix « en conscience », vous reprenez le pouvoir sur vous-même. Bien sûr, il y a des choix très difficiles à faire, des choix qui ne  vous conviennent pas toujours, mais en le faisant en conscience, vous devenez responsables de votre vie et de tout ce qui vous arrive. Vous n’accusez plus le système, Dieu, votre famille ou les autres, vous devenez co-créateurs du monde, n’êtes-vous pas d’accord ?

En faisant le choix d’aller travailler, je décide d’avoir de l’argent, un toit pour vivre, de la nourriture, des vêtements, de l’électricité et du chauffage. Je fais le choix de ne pas me retrouver à la rue. C’est un choix conséquent, ne trouvez-vous pas ? Est-il juste ? Vous seul pouvez en juger. Parce que vous seul savez parfaitement ce que vous souhaitez vivre ou ne pas vivre.

« Oui, mais le SDF, lui, il n’a pas choisi de se retrouver à la rue ! ». Qu’en savez-vous ? Qui vous dit que les choix (conscients ou inconscients) qu’il a faits précédemment ne l’ont pas simplement poussé à en arriver à ce point précis ? Même s’il ne l’avait pas décidé lui-même, même si jamais il n’aurait fait le choix de se retrouver totalement démuni, ses décisions l’ont pourtant amener jusqu’ici. Pourquoi ? Comment ? Peut-être parce qu’il n’avait pas fait ces choix en conscience, justement. S’il avait, auparavant, fait les choix qui lui correspondaient vraiment, il n’en serait peut-être pas arrivé là.

« Oui, mais lorsqu’on perd son travail, c’est pas notre faute ! ». Ah oui ? Qui vous dit que ce n’est pas précisément votre Âme qui l’a programmé pour vous permettre de vivre une vie meilleure que vous ne parvenez pas à mettre en place ? Une vie qui vous correspond vraiment. Vous savez, la vie nous fait parfois vivre des défis pour que nous nous alignons à notre Être véritable. Et quelque fois, la seule façon d’y parvenir est de nous mettre dans des situations difficiles ; pour que nous « bougions nos fesses » !

Donc, celui qui perd son travail a une opportunité extraordinaire de changer sa vie. Maintenant, le bon choix (ou non) lui incombe. Et s’il en arrive là où il en est ; c’est-à-dire dans une situation pire ; c’est qu’il a peut-être laissé passer une opportunité qui lui aurait permis de rebondir. Et lorsque je parle d’opportunité, je ne mentionne pas uniquement quelque chose de matériel. Il peut s’agir d’une dimension plus spirituelle.

Voyez-vous, avec l’être rationnel, l’angle de vue est toujours limité. L’Âme, elle, vous présentera toujours des points de vue panoramiques. Prenez de la hauteur !

Quand vous réalisez que vous êtes maître de votre destinée, le seul créateur de toutes les secondes qui défilent dans votre vie, alors vous devenez conscient et responsable de tout ce qui vous arrive. Parce que vous comprenez que personne, PERSONNE ne peut faire le choix à votre place. Qui vous oblige à aller travailler ? Qui vous oblige physiquement à aller travailler ? Existe-t-il un être vivant qui vous prend par la main et vous traîne jusqu’à votre travail ? Non. Il n’y a que vous qui fassiez ce choix, même s’il ne vous plaît pas. Même s’il est imposé par un système. Parce que vous connaissez les conséquences de vos actes. Alors, avec sagesse, vous essayez de prendre les meilleures décisions. Mais c’est vous et vous seul qui choisissez, comprenez-vous ? Vous avez l’impression d’être contraint, de faire des choix à contre-cœur, c’est vrai. Mais vous êtes tout de même capable d’imaginer les conséquences d’une décision, quelle qu’elle soit. Alors, même si ce choix vous déplaît, trouvez-s’y la force ou un intérêt quelconque qui vous aidera à « apprécier » ce choix pour les bienfaits qu’il va vous apporter ensuite.

L’idée dans tout ceci est simplement de comprendre qu’en acceptant d’être le seul responsable de votre existence, quelle qu’en soit la qualité, vous vous positionnez en Maître, en Souverain de votre petit monde. En adoptant une telle attitude, vous n’êtes plus un esclave du système. Vous êtes un être conscient qui essaie de faire les meilleurs choix qui s’offrent à lui, dans le seul but d’atteindre pas à pas ce en quoi il aspire vraiment. Maintenant, si votre vie ne vous plaît pas, vous êtes libre de la changer. Mais encore une fois, personne ne le fera pour vous, parce que c’est impossible. Vous êtes le seul décisionnaire du changement de votre existence. Et même si quelqu’un d’autre pouvait s’en charger, cela ne vous aiderait pas à grandir.

Quant aux lois proprement dites, les seules que nous devrions suivre avec respect et Amour sont celles de l’Univers. Elles sont immuables, elles sont harmoniques. Et elles s’appliquent bien au-delà de notre petit système de 3e dimension, propre à notre monde. Si vous faites partie de ceux ou celles qui se disent encore que,  » si les gouvernements ont créé des lois, c’est qu’elles doivent être justes », moi je vous dirais simplement d’interroger votre conscience. Je vous dirais encore une fois de « prendre de la hauteur ». Seule votre Âme peut vous le dire, votre Conscience Supérieure, plus exactement.

Partez d’un seul principe, celui de l’Univers. C’est lui qui régit tout. C’est lui, le Grand Papa. C’est lui, Dieu. Toutes les planètes, toutes les étoiles, toutes les galaxies sont sous son influence. Comment des hommes qui se situent dans un plan matériel, rationnel, limité donc, et qui de surcroît offre un décor de chaos par des choix basés sur la guerre, de pauvreté en ne distribuant pas les ressources de manière équitable, de maladie en nous faisant manger des produits toxiques, de souffrance, de discrimination, etc., peuvent-ils faire les meilleurs choix par rapport à d’autres êtres et à leur qualité de vie ? Prenez du recul, encore une fois. Observez les choses par les yeux de votre Conscience Supérieure.

Le seul en qui vous pouvez réellement avoir confiance, c’est l’Univers. Parce que la Source universelle nous offre tout ce que nous demandons, à chaque instant, tout ce qui résonne parfaitement avec ce que nous sommes (même si c’est inconscient). Je me complais dans la pauvreté, je reçois de la pauvreté. J’entretiens des pensées et des paroles de guerre, des sentiments relatifs à la colère, à la rancœur, à la violence, je reçois des énergies similaires qui peuvent se manifester de différentes façons : je me fais agresser dans la rue, par mon patron, mon conjoint, mes voisins deviennent de plus en plus bruyants, des gens m’agressent verbalement alors que je me comportais tout à fait normalement avec eux, un chien me saute dessus et me mord sans raison, etc. D’une autre manière, si je remercie la Vie d’être entouré de personnes fiables et aimantes, je rencontrerai toujours plus de personnes fiables et aimantes. C’est comme un aimant ! Oui, en « vibrant » certaines énergies, vous vous les attirez, vous les validez (consciemment ou non) pour que l’Univers vous les renvoie au centuple ! C’est son rôle. C’est un catalyseur d’énergies. Un miroir Divin ! Tout ce que vous validez sous forme d’intentions, d’énergies, de vibrations est un signal envoyé à l’Univers qui à son tour « valide » votre demande.

Donc, si vous ne souhaitez recevoir QUE de jolis cadeaux, pensez, ressentez, vibrez toutes ces belles choses ! Parce qu’à la seconde où vous émettez une pensée négative (quelle qu’elle soit), que vous la prononcez verbalement, que vous lui permettez de « glisser » dans votre cœur, vous pouvez vous attendre à la voir se manifester dans votre vie. Et non, ce n’est pas la faute de l’Univers ! Vous êtes le seul responsable.

Alors vous voyez, les lois humaines sont bien loin du compte. Elles ne servent que les individus (pour la plupart mal intentionnés). Elles ne servent pas l’Âme, encore moins le Grand Tout. Elles ont plus tendance à nous détruire et nous appauvrir qu’à servir l’Être Suprême que nous sommes. Et pour cause, elles ressemblent tout simplement à ceux qui les ont créées. Posez-vous les bonnes questions.

Lorsque vous faites un choix, faites-le toujours en conscience. Ça change tout. Votre point de vue est différent parce qu’il vous responsabilise par rapport à tout ce qui survient dans votre vie et vous place à un niveau supérieur ; celui de votre Âme, celui de votre Être spirituel. Le hasard n’a jamais existé. C’est un leurre, une illusion, un autre moyen de se déresponsabiliser.

Nous sommes tous les créateurs de nos vies. Nous sommes des Créateurs en puissance faits à l’image de ce merveilleux Univers. En prenant conscience de cela, nous sommes obligés de déployer une vision panoramique. Celle de notre Être Supérieur !

Donc, aujourd’hui et en toute conscience, quel choix allez-vous faire ?

Que le meilleur vous inspire !

Nathalie Fargin

http://www.imageetguidance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *