Pamela transmet la Terre – Février 2014

gaia goutte

Le cycle de vos saisons

Je suis la voix de la Terre qui vous parle depuis le sol sous vos pieds. Je vous parle du cœur de l’Hiver, une saison de l’année qui vous apporte beaucoup même si vous ne le croyez pas toujours. En Hiver, la force de vie se retire en son cœur. La saison hivernale gravite autour de ce cœur : le cœur de lumière en vous, le feu qui brûle profondément à l’intérieur, le pouvoir de l’esprit en vous. En hiver, l’extérieur tombe ; les branches sont nues. La vie se retire dans le tronc et dans les racines, et c’est le silence et la tranquillité dans la nature. Mais ce silence, cette vacuité et cette stérilité ne sont pas sans vie et sans âme – sentez-le. Quand vous vous promenez dans la forêt ou dans les champs, la vie est là – invisible, mais tangible. La vie se retire dans le noyau où elle rassemble ses forces pour germer à nouveau au Printemps.

Ce rassemblement des forces, afin de les réorganiser, se déroule dans un cycle qui se répète encore et encore : Hiver, Printemps, Été, Automne, Hiver et encore Hiver. Un tel cycle se produit également dans votre vie. Il y a des moments où l’énergie de votre âme sur Terre se manifeste entièrement ; des moments où la lumière de votre cœur se connecte à cette réalité et où vous exprimez complètement qui vous êtes. Pensez à un tel moment du passé. Demandez-vous,  » Quel moment du passé signifiait pour moi un accomplissement total de qui j’étais ? En quoi, où et avec qui me suis-je permis d’être vu entièrement ? Où mon énergie circulait-elle bien et complètement ?  » Ressentez cela un moment en vous-même. Dans un cycle complet, c’est un moment pour tendre la main, pour rayonner, c’est le moment de l’Été. Ensuite, la prochaine phase du cycle est l’énergie de retrait, afin de se réorganiser et de réfléchir sur soi. Puis le cycle tourne de nouveau au niveau suivant qui consiste à aller encore plus loin, de manière à exprimer encore plus complètement l’âme sur Terre. Vous vous trouvez ainsi dans un rythme constant d’aller vers l’extérieur et de revenir à l’intérieur ; un retour au cœur afin de vous projeter à l’extérieur, une fois encore, d’être vous-même avec joie et de vous partager avec le monde.

Maintenant, sentez en vous-même le noyau dans lequel vous vous retirez. Il y a un endroit dans votre ventre, juste en-dessous de votre nombril, où vous pouvez sentir votre humanité, ici et maintenant, au plus profond du cœur de votre être incarné. Je vous demande de plonger dans cet endroit et à partir de là de sentir la force primitive qui vit en vous. Votre cœur appartient à votre Être-Angélique – votre Soi supérieur – alors que votre ventre est le lieu du « cœur battant » de votre humanité. Votre objectif dans cette vie est de vous connecter à ce lieu dans votre abdomen. C’est seulement dans ce lieu que vous vous incarnez sur Terre et devenez pleinement humain, car c’est seulement à partir de là que votre Lumière crée vraiment un lien profond avec la réalité terrestre. Prenez contact avec le flux d’énergie dans votre abdomen en permettant à votre souffle de plonger dans votre abdomen et de sentir la vie à l’intérieur. Sentez combien ce flux d’énergie est connecté à votre puissance créatrice, à la vitalité du corps lui-même et à votre sexualité. Plongez profondément dans le centre de votre abdomen et lâchez le monde extérieur pour un moment. Sentez la façon dont les forces sont rassemblées là ; ces forces vous permettent de commencer un nouveau chapitre de votre vie sur Terre et vous donnent exactement les pouvoirs et les talents dont vous avez besoin maintenant pour vous manifester plus pleinement sur Terre. Parlez à ce pouvoir. Laissez-vous saisir par cette immense puissance dans votre abdomen et votre humanité. Sentez combien vous êtes profondément connecté à moi dans cet endroit avec mon cœur : le centre de la Terre. Sentez combien nous sommes connectés.

Maintenant prenez une peur de votre vie quotidienne que vous rencontrez fréquemment. Où et de quoi avez-vous peur ? Nommez-le pour vous-même : est-ce la peur d’être rejeté, ou d’être jugé, ou d’être seul ? Sentez comment cette peur gravite autour de vous, surtout autour de vos épaules et de la tête, parce que la peur s’attache fortement à la pensée. Les peurs sont nourries et grandissent grâce à la pensée. Vos pensées expriment souvent la panique et le manque de confiance. Sentez un instant que la peur n’est pas vraiment liée à quelque chose d’extérieur, mais provient de l’intérieur de votre propre esprit et sort de votre propre être. Imaginez maintenant que votre peur est comme un nuage d’énergie sombre, et avec vos mains guidez ce nuage d’énergie vers ce point silencieux et calme dans votre abdomen ; dans le flux d’énergie qui coule tranquillement et en toute confiance là, en vous. Voyez comment votre abdomen reçoit et accueille votre peur d’une manière très neutre.

Sentez les forces élémentaires de la nature dans votre abdomen. Vous êtes plus grand que cette peur – consolez-la. Laissez la peur voir combien vous êtes fort en réalité, et combien vous faites partie de la Vie Éternelle. Vous êtes maintenant incarné ici sur Terre et vous êtes de chair et de sang. Votre corps est une maison sacrée que vous animez avec votre propre Lumière, et votre essence est éternelle, quelle que soit la forme qu’elle prend. Sentez la sérénité de votre force inégalée, puis voyez et sachez que la peur reste à la périphérie, pas dans votre cœur. Laissez la peur circuler autour de vous tandis que vous vous retirez dans votre cœur, dans votre plus profonde connaissance intérieure : « Je suis bon, je suis accepté ici, je suis beau comme je suis ».

Je suis la Terre, et je vous reconnais et vous salue comme l’ange que vous êtes. Faites confiance à mes pouvoirs et faites confiance aux instincts de votre corps. Dans cette saison hivernale, prenez le temps de vous retirer et de créer autant de vide intérieur que vous pouvez. Demeurez dans cet espace silencieux et sentez ce que vous voulez à partir de votre cœur ; ce qui veut se manifester sur la Terre, et sentez que vous avez la force de vous élever au-dessus de vos peurs. Lorsque vous devenez conscient de vos peurs, c’est un signe que vous êtes prêt à les transcender. Si vos peurs deviennent perceptibles, la conscience est prête à les recevoir avec compassion – le moment est venu.

N’ayez pas peur de vos « peurs » et, quand la peur arrive, appelez votre puissance la plus profonde, votre cœur. La peur permet à votre cœur de se faire sentir alors soyez compatissant envers la peur. Vous vivez dans un monde de dualité – près de la partie la plus sombre la lumière la plus brillante est toujours présente. Elles s’appellent l’une l’autre et ensemble forment une danse. Dans votre vie terrestre il y a toujours le cycle d’aller initialement vers l’intérieur puis de tendre vers l’extérieur, et d’aller encore vers l’intérieur puis vers l’extérieur. Et chaque fois que vous allez vers l’intérieur, vous vous enfoncez un peu plus profondément dans l’obscurité, de sorte que votre lumière s’écoule toujours plus à l’extérieur. Au plus profond de vous la lumière et l’obscurité agissent ensemble dans cette danse. Honorez cette danse car c’est ainsi que l’énergie de la vie fonctionne sur Terre. Il s’agit d’une alternance entre l’intériorisation et l’extériorisation, entre la lumière et l’ombre, alors honorez l’ombre comme partie de la vie. Tout comme un arbre perd son magnifique feuillage afin de se tourner complètement vers l’intérieur, vous aussi faites quelque chose de semblable dans les saisons de votre vie. En vous tournant vers l’intérieur, vous vous connectez un moment avec votre douleur, la perte et le deuil. Mais c’est aussi un beau mouvement en ce que cette connexion vous aide à vous rapprocher de vous-même, pour entrer plus profondément dans le cœur de qui vous êtes.

Accepter ce processus, car l’obscurité est le moyen par lequel vous voyagez vers la Lumière. Elles sont les deux éléments qui dansent ensemble. Ne détestez vos parties les plus sombres car elles vous poussent vers l’avant. Elles poussent votre Lumière à s’incarner encore plus profondément. Accueillez les parties de vous qui ont soutenu l’obscurité en vous et la portent à votre conscience. Si vous avez de la compassion pour elles et les acceptez comme faisant partie de votre chemin, elles deviendront vos meilleures amies par un sens profond d’intimité et de connexion. Vous avez le droit d’être humain. Vous êtes un Ange incarné expérimentant les extrêmes de la lumière et de l’obscurité afin de créer « l’or » en acceptant les deux à la fois. En transformant votre propre ombre vous créez « l’or » de la compréhension et de la compassion et « l’or » de la conscience de l’unité. C’est votre raison d’être ici sur Terre, et c’est pourquoi je vous aime intensément et vous salue du fond du cœur. Chaque fois que ça sera possible je vous aiderai avec ma force. Sentez cette force présente dans le sol sous vos pieds, dans l’air autour de vous et dans votre corps. Je suis ici pour vous, alors ayez confiance dans notre unité et sachez que je vous aime.

Traduction Carine Cheval

Site d’origine : http://www.jeshua.net/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *