Parier sur l’intuition

intuition

L’intuition est un concept difficile à expliquer, mais facile à comprendre, ne serait-ce que par son nom. Combien d’entre vous ont déjà résolu un problème grâce à leur intuition ?

En y réfléchissant un peu, on se rend compte que l’intuition nous a aidé plus d’une fois, surtout dans les moments où on manquait d’informations à propos d’un élément de notre vie auquel on se devait de donner des réponses.

En se servant de notre intuition, on a pu ne pas trop mal s’en sortir. Au cours de notre vie, on se pose des milliers de questions telles que le choix du conjoint, la confiance qu’on peut accorder (ou non) à certaines personnes dont on vient de faire la connaissance, l’hésitation entre deux emplois, etc.

Grâce à notre intuition, on a pu répondre à ces questions de la façon la plus judicieuse qui soit.

Gerd Gigerenzer, neuroscientifique et psychologue allemand, nous confirme que l’on a raison d’avoir une vision si positive de l’intuition.

En plus de diriger l’Institut Max Planck de Développement Humain à Berlin, Gerd Gigerenzer est spécialisé dans l’étude de la prise de décisions.

Il a publié plusieurs livres, dont certains ont connu un franc succès, comme par exemple Gut feelings, qui a déjà été traduit dans pas moins de 17 langues différentes.

Pour Gigerenzer, l’intuition part de l’évolution, comme presque tout dans la vie. Cela fait des millénaires que notre cerveau apprend certaines règles générales, auxquelles on a recours lorsqu’on a besoin de réponses.

Curieux, n’est-ce pas ? C’est qu’on appelle «la règle générale» ou «l’heuristique».

Une personne heuristique, c’est quelqu’un qui ignore les informations dont elle dispose dans le but de prendre une décision plus rapide.

Pour Gerd Gigerenzer, l’intuition nous mène vers des décisions plus rapides et plus judicieuses, que la raison.

Pour nous le prouver, le neuroscientifique nous raconte une anecdote amusante, liée au choix du conjoint.

Si, alors que l’on vient de faire la connaissance d’une personne, on commence à s’imaginer l’éventuel futur qui nous attend avec elle, il se peut que finalement, on ne fasse rien.

Gigerenzer affirme qu’il connaît une seule personne qui se laisse guider par sa raison au moment de se mettre en couple : «Je ne suis tombé que sur une seule personne qui ait procédé de cette manière. C’était un économiste, et aujourd’hui, il est divorcé».

Eduardo Punset, sur le plateau de son émission Redes, a interviewé Gerd Gigerenzer. Voici ce que ce dernier a dit :

«Permettez-moi de vous donner un exemple simple : imaginez que vous êtes sur le plateau de «Qui veut gagner des millions ?», et que vous arrivez à la dernière question, celle qui vous permettrait de remporter un million d’euros. Voici la question : quelle ville compte le plus d’habitants, Détroit ou Milwaukee ? Alors, que diriez-vous ? Allez, il faut répondre, le temps défile… On a posé cette question à des américains, et l’opinion est divisée : 60% pensent qu’il s’agit de Détroit (ce qui est la bonne réponse), et le reste a opté pour Milwaukee. On a ensuite posé la même questions à des allemands, qui ne savent que peu de choses sur Détroit, et qui, pour la plupart, n’avaient jamais entendu parler de Milwaukee. Selon vous, quelles ont été leurs réponses ? Eh bien, le plus surprenant, c’est qu’ils ont presque tous donné la bonne réponse ; 90% ont répondu juste.»

«Dans la mer, comme en amour, généralement, on est meilleur lorsqu’on fait confiance à son intuition que lorsqu’on reproduit ce qu’on a lu dans des livres» (John R. Hale)

http://nospensees.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *