Plus l’armure est épaisse, plus l’être est fragile

plus l'armure est épaisse, plus l'être est fragile

Être une personne fragile suppose d’avoir une sensibilité particulière et d’être protégé par une carapace, qui se pare de nouvelles couches face à une nouvelle déception ou un sentiment de frustration.

Même la personne la plus sensible peut devenir très froide lorsqu’elle se voit menacée par une situation qu’elle ne se sent pas capable de dépasser.

Il y a des situations qu’il nous est difficile d’affronter, d’assumer et de comprendre, comme les situations d’abandon, de rejet, de mépris, de culpabilisation etc.

Dans les situations où nous nous sentons particulièrement vulnérables, nous effectuons un repli afin de nous protéger. C’est quelque chose de fondamental qui nous aide à préserver notre intégrité.

Le caractère et le tempérament de chaque personne a une influence sur son comportement face à ce type de situations qui provoquent des douleurs émotionnelles.

C’est pour cela qu’il y a des personnes qui s’exposent à ce genre de situations douloureuses sans se protéger, avec une certaine tendance au masochisme, et qui finissent par être sérieusement meurtries et blessées.

A l’inverse, d’autres personnes sont prévoyantes : lorsqu’elles anticipent une telle situation, selon ce qu’elles ont vécu avant, elles sont capables de dresser des barrières et de devenir imperméables et indifférent es à n’importe quelle émotion ou sentiment.

“Sans aucun doute, votre carapace vous protège de la personne qui veut vous détruire. Mais si vous ne la laissez pas tomber, elle vous isolera aussi de la personne qui peut vous aimer.”
-Richard Bach-

Être fragile ne signifie pas être faible

Les deux types de personnes décrites précédemment se trouvent dans les pôles différents, même si elles toutes deux sont dépendantes de leur fragilité.

Se lancer dans le vide n’est pas une option saine, tout comme se retrancher de ses sentiments pour s’insensibiliser.

La fragilité est souvent liée et confondue avec la faiblesse : être fragile m’indique l’intensité de mes émotions, ma sensibilité à expérimenter mes sentiments et la difficulté que j’ai à me montrer tel que je suis par peur que l’on me blesse.

Être fragile peut signifier être fort face aux circonstances, avancer et conquérir ses propres peurs.

Cependant, on ne se montre pas sensible, même si intérieurement, on souffre et on se sent seul.

On se présente comme étant fort, avec une armure sur le dos, faisant croire que l’on n’est pas affecté, alors que la réalité nous affecte tellement que l’on ne peut plus le supporter.

Nous sommes capables de tester notre force lorsque nous continuons à avoir confiance malgré les trahisons, quand nous avançons malgré nos peurs et notre tristesse, et quand nous montrons notre vulnérabilité et notre sensibilité à qui le mérite.

Nous montrer tels que nous sommes

Quand nous réprimons nos émotions, quand nous dressons des murs face à tout ce que l’on ressent, nous permettons aux autres de nous voir uniquement de manière superficielle.

Pouvons-nous ainsi nous connaître tels que nous sommes ? Leur donnons-nous l’opportunité de nous connaître véritablement ?

Ajouter des couches par-dessus notre armure a des conséquences : nous perdons qui nous sommes. Nous vivons obsédés par la peur, dans le but d’éviter à tout prix la douleur.

“Si je veux me connaître moi-même, tout mon être, la totalité de qui je suis et pas seulement une ou deux couches, il est évident que je ne dois pas condamner, je dois rester ouvert à chaque pensée, à chaque sentiment, à tous les états de moral, à toutes les inhibitions.”
-Krishnamurti-

Quand nous sommes particulièrement sensibles, nous nous confrontons au monde en développant plusieurs profils, différents selon notre caractère : les timides et les honteux, les renfermés, les complaisants, les protecteurs, ceux qui sont toujours présents pour les autres etc.

D’une certaine manière, ce sont tous les masques grâce auxquels nous nous protégeons, en adoptant un rôle déterminé. Nous évitons ainsi, dans la mesure du possible, de parler de nous-même et d’entrer dans qui nous sommes réellement.

Apprendre à se connaître en acceptant ses émotions

Il est évident que vous sentirez la trahison à nouveau, que vous aurez mal une nouvelle fois et que les cicatrices de vos blessures se rouvriront un jour.

C’est quelque chose que vous ne pouvez pas éviter car cela fait partie de la vie même, et de notre passage sur terre.

Si vous souhaitez vraiment la vivre, apprenez à vous connaître et à vous connecter aux autres.

Votre insensibilité, votre froideur, votre armure, la carapace et les murs que vous avez levés ne sont pas la solution.

Vous cacher en fusionnant avec les autres est une «auto-duperie», un rôle que vous endossez pour vous sentir en sécurité. Tout est faux, c’est un subterfuge qui vous empêche de vous reconnaître.

Nous anesthésions notre sensibilité en lui empêchant de s’exprimer car quand dans le passé, nous avons eu la sensation d’avoir rencontré la personne avec qui la partager, nous avons été trahi.

En nous ouvrant, nous avons perdu notre propre chemin et amour. Pour pouvoir nous accepter, nous devons alors construire un amour plus réel.

Ce processus est compliqué car il nous demande de reconstruire notre identité en faisant un pas en avant, en apprenant à explorer et à reconnaître la sensibilité que nous avons occultée avec des verrous fermés à double tour.

Si nous nous exposons plus, c’est vrai qu’il y a plus de risque que l’on nous blesse car ces changements supposent une transformation dans la relation à l’autre personne et dans les rôles établis.

Les déceptions que nous traversons, les nôtres et celles des autres, nous aident à voir plus clairement avec quel type de personnes nous voulons être.

Nous les choisissons à travers des questions plus profondes, comme les valeurs, l’honnêteté et l’authenticité.

Finalement, ce trajet qu’est la vie a ses apprentissages à chaque pas que nous faisons. En laissant se manifester nos émotions, aussi douloureuses soient-elles, nous rendons la rencontre avec nous-même plus facile, ainsi que notre connexion profonde avec le reste du monde.

http://nospensees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *