Plus rien ne saurait être comme avant

Plus rien ne saurait être comme avant

Chacun de nous le sait intimement : plus rien ne saurait être comme avant. Notre cœur notre esprit le savent, même si quelquefois encore notre mental, frileusement, le refuse. Aujourd’hui – « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui »est désormais totalement resplendissant de Lumière. Aujourd’hui nous attend !… si nous acceptons d’enjamber allègrement les ruines amoncelées de nos illusions entretenues pendant des millénaires.

D’apparence, fort peu de choses semblent changées à la surface du monde. Et celui qui doute peut trouver d’innombrables raisons pour s’en convaincre : les puissants continuent d’étendre leurs règnes et, derrière eux, la misère et la faim ; la pollution, en dépit de toutes les mises en garde, est grandissante.

Les crimes, exactions, corruptions les plus variés continuent à être menés avec diligence et d’énormes moyens… Et, pour couronner le tout, nos médias prennent le plus grand soin – dûment appointé – de nous fournir plus les fidèles et merveilleux miroirs de nos plus grands cauchemars intérieurs, en nous entretenant, à tout instant du jour, des visions hypnotiques les plus récentes engraissées des pires horreurs dont notre humanité semble pouvoir s’auto-entretenir ! … Nous vivons ainsi dans l’illusion, profondément déconnectée de la vérité – illusion en permanence entretenue – de nos défaillances, de nos incompétences, de nos impuissances, de nos pauvretés, sinon de nos fautes ou de nos indigences… Aussi, certains proposeront-ils de seulement débrancher nos téléviseurs… Mais le «jeu en vaut-il la chandelle» ?

En effet, cela pourrait ne pas être suffisant, puisque nos médias ne nous offrent que le reflet que nos mondes intérieurs… et de tout ce dont ils pensent que nous désirons les alimenter ! Les «audimat» sont bien utiles pour cela…

Mais pouvons-nous changer nos regards ? Le voulons-nous ? Pouvons-nous accorder notre point de vue aux nouvelles fréquences qui inondent la planète et qui s’accompagnent, à chaque instant, de miracles infinis au cœur de chacun, et en chacune de nos cellules ? Car, à bien y regarder, (et voilà une bonne nouvelle) même nos élites dûment diplômées changent en profondeur, et s’aventurent à envisager notre civilisation d’une autre manière que celle régie par les très « sacro-saintes » lois de l’économie, de la finance et des armées. Nous laisserons aux esprits frondeurs d’affirmer qu’il pourrait bien s’agir là du miracle des miracles…

Nous sommes les gouttelettes d’eau qui constituent ce grand fleuve de notre humanité, tout prêt maintenant à rejoindre l’Océan de Sa Source. Nous avons oublié, dans toutes nos tribulations, que nous étions nous-mêmes gorgés de la Lumière pure, éternelle, incorruptible du Vivant. L’opacité de nos écumes polluées nous a fait prendre… l’être humain pour une pauvre vessie, alors qu’il est lanterne radieuse, lampion divin, pure étoile resplendissant à l’infini des cieux.

Je comprends que, peut-être, tu puisses encore un peu résister à savoir ce qui se passe devant toi, et préférer ne scruter que le monde déjà connu qu’au travers du seul prisme de ton rétroviseur personnel, social et culturel. Fort bien ! Après des millénaires d’accoutumance, il est difficile de changer nos plus profondes façons de concevoir le monde, l’univers et notre réalité. Cela se comprend tout à fait ! Nous commencerons donc à cheminer ensemble, dans nos premiers chapitres, en partant du passé oublié de notre Terre, dont proviennent nos plus lointaines et profondes Car c’est bien de l’Eau gorgée de Lumière qui irrigue notre être – le tien et le mien – dont nous voulons te parler. C’est bien de cette « Eau du Ciel » dont nous voulons t’entretenir. Comme l’eau de la Terre imprègne chacune de tes cellules pour permettre l’œuvre de la vie dans ton corps physique, cette Eau du Ciel vient imprégner et inonder toute chose mais, cette fois, de toute la Lumière et de tout l’Amour divins les plus purs. L’écume grise, quant à elle, est vouée à disparaître. Totalement ! Puisses-tu désormais ne plus jamais t’assimiler à elle. Ton Essence est Lumière, et tu rejoins aujourd’hui la Source océane après un long, très long périple dans quelques-uns de ces mondes qui se déconnectèrent de la Source divine de Lumière, de Vie et de Conscience.

A lire : Aujourd’hui la Lumière Livres de Sélène & Cyrille Odon paru aux Éditions I.E.R.O. Y

Trouvé sur http://channelconscience.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *