Pour bénéficier des fruits de l’arbre sacré

En chaque arbre, nos aïeux reconnaissaient l’Arbre Sacré, ancêtre de tous les arbres. Qu’il soit chêne, sapin ou tremble, ses caractéristiques leur rappelaient les enseignements des origines, Arbre-ami, Arbre-allié, Arbre-frère, les chamans des temps les plus reculés et ceux des villes actuelles ont tous une affinité avec certaines espèces particulières. Ils entrent en symbiose avec un Arbre-médecin, un Arbre-protecteur, un Arbre-professeur. Il en est de même pour les mythes de l’astrologie celtique ; à chaque histoire correspond un arbre qui en complète l’enseignement.

Les bardes ont chanté la tradition celtique au fil des siècles, tout comme les griots africains ont transmis la leur, oralement et en musique. Il est inévitable et normal que plusieurs versions se soient forgées avec le temps. Ainsi, n recense plusieurs astrologies celtiques, notamment avec des Arbres différents pour une période donnée. Chaque arbre n’étant qu’un symbole du contenu du mythe et qu’un aspect de l’Arbre Sacré ancestral, on peut aisément concevoir qu’il est possible de choisir des arbres différents, sans pour autant trahir l’essence du mythe.

Si nous souhaitons bénéficier des fruits de l’Arbre Sacré, un échange doit avoir lieu : c’est à nous de le nourrir à notre tour. Nous pouvons lui rendre un peu de son infinie générosité en appliquant ses enseignements au quotidien, en respectant les lois sacrées transmises depuis la nuit des temps, celles que nos ancêtres se sont employés à pratiquer.

Elles sont toujours valables aujourd’hui. Au nombre de douze, voici comment elles ont été libellées dans la tradition amérindienne :

1. Chaque matin en te levant et chaque soir en te couchant, sois reconnaissant ; la vie existe et tu existes dans la vie. Remercie le Créateur pour tous les dons et enseignements de l’Arbre Sacré qui te guide sur ton chemin. Fais un bilan de tes actions et pensées de la journée. Demande de recevoir force et courage pour t’améliorer pour servir ton peuple encore mieux.

2. Sois généreux de ton temps, de tes gestes, de tes possessions et de tes idées. Lorsque tu donnes quelque chose, cela ne t’appartient plus. Un objet appartiendra à la personne à qui tu l’as donné ; elle en fera ce que bon lui semble ; Une idée appartiendra à la collectivité. Elle voyagera indépendamment de toi. Donne le meilleur de ce que tu as à tes visites.

3. Respecte la vérité en toutes circonstances et à tout moment. sois enharmonie avec toi-même. ne marche jamais entre deux personnes en train de converser. Parle doucement et lorsque tu es en présence de personnes à qui tu dois le respect, ne parle pas à moins d’y être invité.

4. Toutes les races et tous les peuples du monde sont comme autant de fleurs de couleurs différentes dans un même pré. Ils sont les enfants du Créateur et appartiennent à l’univers. Tous méritent le respect.

5. En toutes circonstances, écoute les autres avec humilité ; écoute avec ton cœur. Respecte les décisions d’autrui. Si elles sont mauvaises cela apparaîtra en temps utile.

6. La douleur d’une personne est la douleur de tous, de même que l’honneur d’une personne est l’honneur de tous. Comme tu évites un poison mortel, évite de faire souffrir les autres.

7. Respecte tous les êtres humains, jeunes et vieux, tout ce qui vit : les animaux, les plantes, l’eau, la terre, l’air et le feu. Défends la Terre-Mère. A moins d’y être autorisé, ne touche pas ce qui ne t’appartient pas, surtout s’il s’agit d’objets sacrés. Respecte l’intimité, n’envahis pas l’espace des autres. Respecte leurs croyances religieuses. Ne dis jamais rien de négatif sur quelqu’un, que la personne soit présente ou non.

8. Apprends à discerner entre ce qui t’apporte le bien-être et ce qui te détruit.

9. Écoute ce que ton cœur te dit. Attends-toi à ce que la guidance se manifeste sous n’importe quelle forme : la prière, le rêve, la solitude, l’exemple d’autrui.

10. En toutes choses, sois modéré et équilibré.

11. Rencontre les étrangers avec amour et considère-les comme des membres de ta famille.

12. C’est en servant les autres que chaque être remplit sa mission sur terre et trouve le bonheur, et non en poursuivant les désirs personnels.

Ce code de conduite donne à réfléchir : si simple et évident à première vue, qui d’entre nous est capable de l’appliquer vraiment ? Pourtant, la physionomie du monde pourrait changer si….

http://francesca1.unblog.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *