Prise de médicaments a vie et incidence sur la vie spirituelle et le futur

Orion-collectif

A la question « Que dit la Lumière à propos des médicaments pris chaque jour jusqu’à la fin de sa vie, pour maladie incurable ?… Ont-ils une incidence sur la vie spirituelle et la vie future de la personne ?… », Nous disons ceci…  Le COLLECTIF d’ORION vous apprend que vous êtes responsables de votre cheminement, de votre conscientisation, de vos choix et attractions… D’autres Consciences Supérieures vous l’enseignent aussi… Il est important que vous ressentiez ce soutien inconditionnel de l’Amour, en vous et hors de vous… Rien ne peut vous arriver qui ne soit nécessaire à votre évolution, demandé par votre âme, pour que vous acceptiez les contraires, pour que vous les unifiiez au lieu de les opposer, pour que se développe en vous la notion d’affermissement, de confiance, de liberté… Rien n’est au-dehors qui ne soit au-dedans, ce qui vous laisse une immense latitude de choix… Le progrès se vit au fil des incarnations et en voies parallèles, par des extensions de votre âme…

La question posée concerne la prise de médicaments durant de longues périodes… Il est évident que l’impact sur le corps est important, corps physique, corps émotionnel, corps mental, mais tout ce qu’une âme expérimente à travers le corps ne peut affecter ce qu’elle est, en ses fondements et son parcours à travers les univers… Cependant, la mémorisation cellulaire l’oblige à regarder de près quelles expériences elle souhaitera envisager pour un prochain parcours, sur la Terre ou ailleurs… Elle n’est pas affectée par ces expériences, pouvant parfois être douloureusement vécues sur le plan de la personnalité et du mental, elle emmagasine ses connaissances, et ce que la Pulsion de Vie lui permet de ressentir, de regarder, d’apprendre…

Ce qu’une âme recherche en s’incarnant est la Pulsion de Vie, à travers laquelle elle apprend à s’autoalimenter, s’aimer, partager, donner et recevoir… Elle ne demande pas la souffrance, c’est la personnalité qui l’engendre, par ses résistances aux flux et courants vibratoires, et par le mental qui interprète les expériences, au lieu de les laisser filer, les uns après les autres…

La prise de médicaments durant une longue période, parfois jusqu’à la fin d’une vie terrestre, n’aura pas d’impact nocif sur la vie spirituelle de l’âme, elle est au-dessus de cela, puisqu’elle est issue de l’Ame Universelle, d’une parcelle divine, elle est composée d’atomes qui ne restreignent pas les palpitations de la Vie Infinie…

La vie future, l’incarnation suivante, peut demander une expérience contrant la prise des médicaments, pour comprendre et intégrer ce que sont les expériences diverses, mais aussi qu’il existe aussi d’autres moyens de se soigner… Savoir cependant que ce projet, s’il n’est pas conscientisé par la personnalité, peut être reporté à une autre incarnation, mais tôt ou tard, l’âme aura les justes programmations, et fera le bond en avant…

Il est important et nécessaire de bien comprendre que les incarnations peuvent parfois être aux antipodes l’une de l’autre, ne pas se vivre dans le même pays, ni dans les mêmes latitudes que précédemment, puisque tout est progression, et qu’il est souhaitable qu’elles permettent de se rendre compte… Or, se rendre compte demande une concentration, une vérité apparaissant clairement, une programmation permettant cela… Ne pas trop intellectualiser ce qui remonte en surface, mais plutôt le ressentir, pour en laisser émerger une substance… Celle-ci sera en rapport direct avec l’âme et ses buts d’incarnation…

Cliniquement, il est évident que le médicament – souvent composé de produits chimiques – soutient la pensée, le corps et l’expérience vécue ; mais humainement, il sera demandé dans un parcours suivant, d’allier les vérités, de trouver des moyens de s’autoalimenter par la VIE, et non par les modes SURVIE… Certaines prises de médicaments maintenant en mode SURVIE… Evidemment, d’autres permettent des guérisons, mais souvent, ne règlent pas les problèmes de fond…

Lorsque la personne est consciente, elle peut comprendre ses fonctionnements et dysfonctionnements, elle a sur sa route des moyens, pour changer et modifier des comportements… Cependant, tant qu’elle reste dans un mode de victimisation, donc de Survie, elle aura du mal à se sortir des clivages qu’elle a elle-même engendrés ; la prise de médicaments la soutiendra, permettra une progression de l’âme ; il y a toujours une certaine progression de celle-ci, que la personnalité le sache ou non… Cette progression peut être subtile et non mentale, non consciente, non conscientisée ; elle apparaîtra au bout d’un temps, défini par les programmes internes, ce peut être en fin de parcours, lorsque l’âme quitte le plan de la chair…

Tout ayant un impact sur la conscience, la prise de médicaments met en mouvement une certaine confiance ; celle-ci engendre alors un but, toujours en reliance avec les buts que l’âme s’était fixés avant de s’incarner ; le but sera atteint, mais les alliances ne seront peut-être pas admises, pas créées, ni reconnues ; alors, l’âme demandera à vivre une autre vérité… Sachant que tout est vérité, que toute expérience apprend, il n’y a aucune culpabilité à engendrer, ni regret de surface, aucun manque à maintenir… Il y a seulement à ressentir, à observer, à laisser la Vie montrer ce que sont les expériences humaines…

Et surtout, il y a s’aimer, à aimer être là, à aimer autrui, à toujours accueillir et accepter ce que les courants de Vie permettent d’explorer ; ce ne sont que des champs d’incohérences et de cohérences de la conscience élaborée que vous expérimentez jour après jour… Soyez plus doux avec vous-mêmes et autrui !… Soyez compatissants et aimants !… L’empathie est votre atout, ne brisez pas les amours qui se lèvent en vous, mais plutôt les carcans qui vous détournent de la vraie dimension spirituelle, du soutien mutuel, de la vraie fraternité qui permet de ne jamais juger, ne pas classer, ne pas justifier…

D’ailleurs, rien ne sert de vous justifier, puisque tout est déjà justifié par vos plans d’âme et d’esprit !… Votre âme saura ce qu’il sera juste pour elle de réaliser, de garder, d’engendrer… Faites-lui davantage confiance, faites confiance à votre esprit !… Votre personnalité utilise l’illusion, le leurre, l’apparence, le premier degré de ce qu’elle voit ; or, tout est plus subtil, plus profond, vous ne pouvez en juger…

Et si des êtres proches de vous, de votre famille, utilisent des médicaments, que ce soit temporairement ou à vie, n’hésitez pas à bénir leur parcours, ce sont leur choix ; leur âme et leur esprit les guident, en savent davantage que vous sur le sens à donner à cette expérience, faites-leur confiance, rien n’est pour rien…

Nous vous guidons vers le lâcher détente, vers l’acceptation de ce qui est, afin de favoriser des temporisations, des expériences nouvelles, un nouveau degré de conscientisation, afin de vous éclairer sur le sens du lâcher prise… Cependant, ne pas confondre laxisme et lâcher prise, ni impuissance et lâcher prise, ni détournement et lâcher prise… Le lâcher prise est une attitude de confiance en soi, en les autres, en la VIE… Il est un état d’accueil et d’empathie, donc d’Amour Inconditionnel…

Nous vous bénissons, et vous aimons infiniment…

Paix sur vos routes et sur toute la Terre !…

ERENA et le COLLECTIF d’ORION

Le 13 Octobre 2014

Cet Enseignement peut être reproduit ou recopié à condition de n’en rien changer, et d’en citer la source : http://www.erenaliance.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *