Qu’appelez-vous trahison ?

trahison-200x200

Parce qu’ils ont été déçus par un ami, un proche, combien de gens se croient autorisés à raconter partout qu’on les a trompés, trahis. Admettons que ce soit vrai – ce qui n’est même pas sûr ! – est-ce une raison pour aller démolir cette personne auprès des autres ? Ah ! mais oui, ils sont persuadés qu’ils ont le devoir de parler afin de rétablir la justice. Mais qu’est-ce que c’est que cette justice ? Il faut laisser cette justice-là tranquille ! « Et alors, que devons-nous faire » ? Avoir recours à un principe qui est au-delà de la justice, un principe d’amour, de bonté, de générosité.

Vous avez fait du bien à quelqu’un : vous l’avez aidé, par exemple, en lui donnant de l’argent. Puis, un jour, vous trouvez que cette personne ne méritait pas votre aide et vous allez raconter au monde entier ce que vous avez fait pour elle en montrant qu’elle n’a pas été à la hauteur de votre bonté. Pourquoi raconter tout ça ? Si vous avez fait du bien et que vous allez le raconter à tout le monde en regrettant votre geste, vous démolissez ce bien. Il était inscrit en haut que vous deviez être récompensé et maintenant, en agissant comme vous le faites, vous effacez votre bonne action.

Même si quelqu’un vous a trompé, même si quelqu’un vous a lésé, cela ne fait rien, n’allez pas le raconter. Au contraire, par votre attitude, vous devez montrer à cette personne-là que vous valez mieux qu’elle ; un jour elle aura honte et elle essaiera de réparer le mal qu’elle vous a fait. Quand allez-vous vous décider à vous montrer grand et noble ? Il faut fermer un peu les yeux et pardonner, c’est ainsi que l’on grandit, que l’on devient exceptionnel. Et même, ce que vous avez perdu vous sera rendu plus tard au centuple. Sinon, que croyez-vous gagner en tenant sur quelqu’un des propos négatifs ? Est-ce que cela vous dédommagera des bonnes choses que vous avez faites pour lui et que, d’après vous, il ne méritait pas ? Et êtes-vous sûr que par vos paroles vous ne porterez pas à cette personne un préjudice plus grand que celui que vous dites avoir subi ? Alors, où est la justice ?

On parle, on parle, sans être conscient que la parole est une arme terrible et qu’on est responsable de l’usage que l’on en fait. En apparence une parole n’est qu’un souffle d’air qui ne porte pas à conséquence. Eh bien, NON. « C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle », disait Jésus.

« L’homme bon tire des bonnes choses de son bon trésor, et l’homme méchant tire de mauvais choses de son mauvais trésor. Je vous le dit : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. Car par tes paroles tu seras justifié et par tes paroles tu seras condamné ».

Sur le plan des actes, on est limité : il n’est pas si facile de ruiner quelqu’un, de briser sa carrière, de l’éliminer ou de détruire sa famille ; et en admettant même que ce soit réalisable, on s’expose à être pris et condamné. Mais on peut jeter facilement des paroles à droite et à gauche, et ces paroles, comme des allumettes enflammées, provoquent des incendies partout, dans les familles, dans l’entourage, sur le lieu de travail, dans la société et même dans le monde entier. Combien de ruptures, de tragédies, pont pour cause quelques paroles, prononcées ou écrites, et lancées consciemment à un moment où on sait qu’elles produiront le plus de dégâts. Et de nos jours par le téléphone, la presse, la radio, la télévision, etc… les humains ont tellement de possibilités par la parole. C’est pourquoi ils doivent se montrer de plus en plus vigilants.

Si les gens parlent sans trop se rendre compte de ce qu’ils disent et pourquoi ils le disent, c’est parce qu’ils ne contrôlent ni leurs pensées, ni leurs sentiments, mais ils croient que ce n’est pas grave. Ils parlent de tout et de tout le monde sans connaître le trajet que suivent leurs paroles et les dégâts qu’elles peuvent faire. une parole est comparable à une fusée qui parcourt l’espace où elle déclenche des forces, excite des entités et provoque des effets irréversibles. Il ya toujours dans la nature un des quatre éléments, la terre, l’eau, l’air ou le feu qui est là, attentif, attendant le moment de participer à la réalisation de tout ce que l’homme exprime par les mots. Il arrive que cette réalisation se produise très loin de celui qui en a donné les germes et il ne peut donc pas la voir. Mais elle se produit. Comme le vent empote les graines et les sème au loin, de même les paroles s’envolent et vont produire dans l’espace des résultats magnifiques ou désastreux, et on ne peut pas les rattraper.

On raconte qu’un homme vint un jour auprès de Mahomet et lui dit : « Je me suis mal conduit envers un de mes amis. Je l’ai accusé injustement, et maintenant je ne sais pas comment réparer. Que me conseilles-tu » ? Mahomet l’écoute attentivement et lui répond : « Va dans la rue où habite ton ami, place une plume devant chaque maison, et reviens me voir demain ». L’homme s’en va, fait ce que Mahomet lui a dit, et le lendemain in retourne le voir. « C’est bien, dit Mahomet, va maintenant chercher les plumes et rapporte-les ici ». Quelques heures après, l’homme revient tout penaud : il n’avait pas retrouvé une seule plume. Alors Mahomet lui dit ; « Il en est de même pour les paroles : une fois proférées, tu ne peux plus les rattraper, elles se sont envolées ». Et l’homme repartit très malheureux.

Maintenant, je voudrais, moi, prolonger cette conversation. Supposons que quelqu’un vienne me voir pour me demander comment réparer des paroles qu’il regrette. Je lui raconterais la même histoire, mais j’ajouterais quelque chose de très important. Je lui dirais : « Il faut que tu parles de nouveau de cette personne, mais en insistant sur ses qualités. Comme il y a toujours quelque chose de bon dans chaque créature, tu chercheras et tu trouveras. – Et de cette façon je réparerai ma faute ? – Non, ce n’est pas possible, parce que les paroles prononcées se sont enregistrées et elles ont déjà provoqué des dégâts dans les régions invisibles, et même visibles parfois. Mais tu créeras ainsi quelque chose de différent qui effacera un peu tes paroles passées. Mais dépêche-toi, car plus le temps passe, plus ces paroles produisent des dégâts. – Alors, par ces bonnes paroles je n’aurai pas encore réparé ? – Ce n’est pas sûr, car voici ce que tu ne sais pas : les bonnes paroles que tu as prononcées ne neutralisent pas les mauvais, car elles se sont enregistrées dans une couche différente de l’atmosphère, et les couches se superposent. On ne peut pas rattraper les paroles que l’on a lancées : elles se trouvent déjà enfouies sous d’autres couches physiques ou psychiques. Le temps est donc là un facteur très important ».

Supposez que vous ayez donné l’ordre de couper la tête de quelqu’un, et ceux qui doivent exécuter vos ordres sont déjà partis… Que pourrez-vous faire pour réparer une fois que la tête sera tombée ? Est-ce que vous la recollerez ? Quand un ordre a été donné, que peut-on faire ? Donner un contrordre, donc envoyer d’autres messagers, d’autres serviteurs plus rapides, afin qu’ils interdisent l’exécution. Mais s’il s’est écoulé trop de temps, il n’y a plus rien à faire. il ne faut donc pas tarder, si c’est possible, à réparer des paroles négative s, sans même attendre le lendemain, parce que la parole est vitre envolée ; c’est une force, une puissance qui parcourt l’espace et qui agit.

Mais vous devez tout de même savoir qu’il existe une puissance encore plus agissante que la parole, c’est la pensée ; et si vous vous mettez immédiatement au travail, vous pouvez par la pensée rattraper certaines paroles malheureuses. C’est difficile, bien sûr, parce que la pensée et la parole appartiennent à deux plans différents. La parole appartient au plan physique, c’est une vibration, une onde qui se déplace dans l’air ; tandis que la pensée appartient déjà au domaine éthérique. Si vous voulez remédier aux mauvaises conséquences de vos paroles, vous pouvez vous concentrer et demander à des serviteurs du monde invisible d’empêcher le mal de se produire. A ce moment-là, vous ne réparez pas complètement, mais vous éviterez le pire. Seulement, vous devez être très rapide et votre pensée doit être très intense, sinon l’ordre d’exécution sera donné et vous serez tenu pour responsable de tous les dégâts que vos paroles auront causés.

http://herosdelaterre.blogspot.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *