Qu’est-ce qu’une dimension de conscience ?

Qu'est-ce qu'une dimension de consience ?

On nous parle de plus en plus des différentes dimensions de la conscience

Nous sommes en période de transition, et on nous dit que nous allons passer de la troisième dimension de la conscience à la quatrième et à la cinquième dimensions.

Mais, qu’est-ce qu’une dimension de conscience ? Qu’est-ce que ça comprend ? Qu’est-ce qu’on ressent, comment se sent-on, comment fonctionne-t-on ?

Voici des informations qui pourraient nous aider à comprendre.

Une dimension de conscience n’est pas un lieu ou un but à atteindre, mais un état de conscience.

D’abord, lorsque nous parlons de dimensions, ce ne sont pas des numéros qui se suivent ( la première, la deuxième, etc. ) mais simplement le nombre de directions que parvient à percevoir la conscience de l’observateur. De plus, ces limites ne sont pas fixes. L’observateur peut percevoir en trois dimension, mais déjà en ressentir une quatrième, etc. Il faut aussi savoir que l’Univers se crée par « deux côtés à la fois ».

Toute création repose sur le principe de dualité, qui lui-même est issu de l’Unité. On ne peut créer sans avoir deux principes. L’Unité se divise pour créer. Ainsi, dans l’Univers des mondes créés, il y a deux pôles, deux principes : le pôle matériel et le pôle spirituel. Tout ce qui est créé est un mélange de matière et d’esprit en quantité différente. L’esprit est pure conscience et la matière est pure inconscience. L’esprit est actif et la matière passive. L’esprit façonne et la matière est façonnée.
Le Un englobe l’esprit et la matière lorsqu’il est incréé. Le Un sous-tend toute la création, cependant, il est plus que la création. Cela s’adresse à un autre niveau de compréhension, mais on peut dire : la création n’est qu’une partie du Un. Cette phrase en elle-même n’a pas de sens, parce que notre vocabulaire est limité, mais elle peut prendre un sens à l’intérieur de nous. Il n’y a de sens à parler de dimensions de conscience qu’à l’intérieur du monde créé, puisque la pure matière est inconsciente et le pur esprit est conscient de toute la création. Les différentes dimensions se situent entre ces deux extrêmes. L’état incréé, celui de l’Unité, n’a pas de dimension.

D-1. La première dimension. Celle de la densification physique

Dans la première dimension, on retrouve l’état de la conscience à la limite de la création du côté matériel. Au niveau vibratoire le plus lent. C’est la limite où une infime quantité d’esprit peut commencer à agir sur la matière. Ce niveau de conscience est lié, selon notre vision, au couronnement du monde minéral. On peut comparer cela au moment où le Créateur enregistre la dernière note d’esprit sur la bande-son matérielle.

À ce niveau, l’âme qui est le véhicule de l’esprit à travers la Création, n’a pas conscience d’elle-même.

D-2. La deuxième dimension. Celle du ressenti émotionnel

La seconde dimension de conscience se situe au niveau où l’âme, sans encore prendre conscience d’elle-même, peut se déplacer dans deux directions. Dans l’échelle des royaumes vivants, cet état est le couronnement de l’âme végétale.

La plante peut ressentir, donc elle a une partie qu’on pourrait comparer à notre corps astral où se situent nos ressentis, nos émotions, nos sentiments, nos désirs, nos passions,…

D-3. La troisième dimension. Celle de l’intelligence rationnelle

C’est tout le domaine du mental. Toutes nos constructions mentales, nos concepts.

« Je pense donc je suis » comme disait Descartes. On en vient même à s’identifier à son mental, car le mental prend de plus en plus de place, et il en vient même à prendre toute la place. Le mental qui pense tout le temps, même la nuit, le mental qui cherche, le mental qui veut tout contrôler, le mental qui doute, le mental qui s’inquiète, le mental qui a peur…

C’est à ce stade que l’âme prend conscience de son individualité.

D-4. La quatrième dimension. Celle de la conscience et de la spiritualité

Pour avoir accès à la quatrième dimension, il faut aller au-delà du mental. Le mental est restreint dans l’espace et dans le temps.

Aller au-delà de l’espace et du temps, ouvrir sa conscience au niveau cosmique. Prendre conscience qu’on fait partie de cet univers et que nous venons tous de la même source. Il faut agir et prendre des décisions en conséquence. S’ouvrir à l’intuition, à l’inspiration divine et nos capacités psychiques illimitées. Et cette merveilleuse ouverture favorise l’élévation des vibrations planétaire afin que, tous ensemble, nous puissions ascensionner dans la cinquième dimension, l’état de Grâce infinie et faire advenir ce que nous appelons le Nouveau Monde.La quatrième dimension est la perception du cœur, c’est-à-dire de l’Amour universel. Lorsqu’il y a assez d’amour en vous, la paroi qui est en face de votre cœur peut aussi s’ouvrir et cela vous confère un quatrième œil et vous percevez donc une quatrième dimension dans l’Univers.Et cela vous ouvre toutes les possibilités parce qu’il se fait que votre cœur est la première porte qui donne directement sur votre âme, sans détours. Le cœur est le canal de l’âme.

Ici, le concept de la séparativité disparaît. On fait un avec l’Univers, avec tout ce qui existe.

Mais, pour atteindre cet état, il faut se défaire de toutes ses constructions mentales, de ses concepts, de ses vérités, de ses croyances…

C’est un travail très difficile, mais il faut lâcher prise, il faut faire le vide, sinon on ne sortira jamais de la troisième dimension.

D-5. La cinquième dimension

Ici, l’âme fusionne avec la conscience divine. Il n’y a plus de dualité. C’est l’unité. C’est l’état de paix, de joie, d’amour qui se manifeste par la créativité.

Vivre l’instant présent. Il n’y a plus de problèmes de survie. On devient créateur. On crée sa propre réalité.

En remontant les hiérarchies du monde de l’esprit, l’âme peut retourner à la Source. On appelle cela la Source car c’est là que le principe de l’esprit prend naissance.

La cinquième dimension vous donne la conscience du temps.

Une perception en cinquième dimension vous montrera que le temps est un choix qui dépend de vous. Vous n’y êtes plus soumis, mais vous le choisissez. Tout comme vous n’êtes plus soumis à un programme inconscient lorsque vous en prenez conscience.

Mais rappelez-vous que votre vision se libère et vous mène à percevoir d’autres dimensions. Ainsi, vous percevrez de plus en plus le temps comme un simple paramètre de distance et lorsque votre vision sera assez élargie, vous comprendrez aussi comment jouer avec lui, comment l’accélérer en vous ou comment vous déplacer à travers lui comme sur une autoroute : dans un sens comme dans l’autre.

Source: http://www.transition2017.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *