Reconnaitre la manipulation psychique pour la dépasser

Reconnaitre la manipulation psychique pour la dépasser

Je m’excuse d’avance pour ce sujet peu lumineux, mais je l’écris dans le but que les personnes en lien avec les personnes dites perverses ou manipulatrices puissent retrouver leur pouvoir intérieur.

Il est important dans ce genre de situation de se sentir compris, entouré et de savoir que l’on est pas “fou” ou “folle”. Car les personnes manipulatrices ne se baladent pas avec une pancarte sur la tête. Elles peuvent au contraire être très bien insérées socialement.

Il y a de nombreux écrits psychologiques sur le sujet et beaucoup de livres pour apprendre à s’en protéger. Je vais donner uniquement mon analyse personnelle et ce que j’ai pu en observer.

Les personnes manipulatrices sont attirées par des personnes à forte empathie. Par contre, contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas des personnes faibles bien au contraire.

Énergétiquement pour “suivre” la marée de la manipulation sans s’écrouler rapidement il faut être sacrément fort.

La personne dite victime est inconsciemment en quête de validation car l’autre n’ouvre jamais vraiment son cœur. Assez partiellement de manière superficielle pour créer l’illusion de l’amour alors que ce crée un lien d’attachement et de dépendance.

Je pourrai écrire que le fait de s’aimer soi même permet de se prévenir ce genre de comportement mais je ne suis pas entièrement d’accord avec cette théorie. Évidemment que nous pourrions tous nous apporter personnellement encore plus de considération et d’amour et se respecter en permanence. Le fait est que la personne empathique, n’a pas forcément une faible estime d’elle même, elle a juste comme tout le monde un manque d’amour partiel pour sa personne. Mais c’est plus son empathie et sa projection qui vont l’attirer dans les filets de la manipulation. Cette expérience n’est en aucun cas que négative, car souvent il faut goûter pour savoir que ce n’est pas comestible. L’expérience est la vie.

Toutefois rester un certains temps la proie de la manipulation n’est pas sans conséquence sur les centres énergétiques. Les personnes manipulatrices ont un chakras racine très flamboyant qui prend le pas sur tous les autres centres. Ce rouge crée une bulle de charisme et d’hypnose. Le chakra racine représente la survie et l’égo. Les personnes dites empathiques sont plus dans le cœur et dans le jaune du plexus “la lumière”.

Ce sont des personnes qui ont foie en l’autre. Toutefois elles manquent souvent cruellement d’ancrage (donc de rouge). “Les rouges” sont donc attirés par ces personnes qui peuvent leur apporter l’énergie dont ils manquent et les autres pensent inconsciemment trouver ancrage “la sécurité”. C’est une véritable danse macabre.

Car évidemment passer la période de séduction (que ce soit en amitié ou en amour) qui peut durer quelques années pour les personnes manipulatrices les mieux camouflées, arrive la phase d’ harponnage. “La non validation devient la violence psychique assumée”. Une claque et ensuite une caresse verbale pour paralyser la victime et lui faire perdre absolument tout bon sens. C’est un processus de dépersonnalisation insidieux.

La personne dite victime a la sensation qu’elle est coupable, qu’elle n’a pas été claire dans cette fameuse dispute, qu’elle a été injuste etc. Elle se remet en question en permanence. La personne qui a des énergies manipulatrices est toujours pardonnée de ces comportements par des remparts tel que “elle a eu une enfance difficile, ou “c’est normal elle travaille” beaucoup, ou le pire “elle est comme ça” etc etc…”

L’autre moitié du temps, il peut se passer des choses très jolies et c’est extrêmement paradoxal “mais comment cette personne peut agir avec aussi peu d’empathie ou de considération alors que des fois elle est gentille?” La réponse est “on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre” même si cette manipulation est inconsciente. Et que heureusement que tout n’est pas à caractère dominant chez l’autre.

Avec le temps, les moments lumineux se font plus rares car la victime a déjà perdu beaucoup d’énergie. Le rouge a tout avalé. La victime n’est pas sur son ancrage à elle mais sur l’autre. Il a pris le dessus. Le lien énergétique accroché dans le plexus continue son travail d’aspiration. Et l’assise et l’ancrage que la personne empathique croyait trouver devient sa prison, sa cage dorée.

Quand la victime réagit, elle est déjà épuisée et a besoin de soutien. Ce soutien peut se faire rare car ces danses macabres se font souvent dans l’ombre. Mais dans le cas ou elle réagit, la manipulation se fait plus douce et plus violente à la fois. “La mort du Cygne”.

Petit truc que j’ai pu observer, c’est que le rouge rend l’autre un peu “bête” lol!! Enfin surtout amnésique. La victime a besoin de beaucoup de soutien de gens patients pour lui rappeler “les faits” de manière très pragmatiques. La manipulation fait oublier au fur et à mesure toutes les injustices et méchancetés. On pourrait prendre ça pour du pardon mais c’est surtout de l’amnésie réelle. Toutes les catégories socioprofessionnelles sont touchées par ce phénomène d’amnésie des émotions violentes. C’est impressionnant. “Un bisous efface tout” pour caricaturer.

La seule solution à tout ça c’est la fuite physique dans un premier temps. Car ce genre de relation n’est pas de l’amour même si la personne empathique “aime” dans sa nature intrinsèque. La personne manipulatrice n’est pas doté de cette ouverture au niveau du chakra du cœur. Donc il ne faut pas espérer de changement. Elle aime “à sa façon” mais ce n’est pas l’amour que l’autre recherche. Le rouge est défaillant et prédominant affirmé par des murs porteurs qui soutiennent cette défaillance énergétique. Changer reviendrai à “déconstruire” la personne entièrement sur sa fondation de base. Ce n’est pas supportable pour elle. Demander à ces personnes de changer est aussi violent que de leur couper les jambes.

Partir sans oublier le phénomène d’amnésie. Lol! Car en effet la distance n’efface pas le lien de dépendance. La personne dite victime, va continuer son processus de culpabilisation en essayant de faire son deuil. Le pompage est toujours actif. Le temps et le sevrage fait parti des prescriptions. Il s’agit de se désintoxiquer de la dépendance à l’autre. Une fois cette désintoxication en route, le voile se lève et les choses sont plus claires. Je ne juge pas l’autre, mais je ne suis plus dans l’attente de son changement. Je ne valide plus des agissements qui n’ont plus lieu d’être. Je retrouve mon bon sens.

Même si ce schéma est très dualiste, il faut dépasser cette dualité pour ne pas sombrer dans la colère une fois l’amnésie passée. “Mais comment j’ai pu fermer les yeux etc…” Car même si, à un moment, la colère fait partie du deuil, elle n’est pas salutaire à la cicatrisation.

L’autre n’est pas le méchant, mais plutôt une personne qui montre de manière explicite comment densifier son corps. C’est un point de vue. Le fait de se choisir dans ce genre d’épreuve permet d’accéder à une grande force et une vision plus éclairée sur le monde. Du coup être aux contacts temporaire de ces gens là, peut vraiment être une carte de puissance à venir. (si la personne dite victime ne s’épuise pas dans ses inactions). Donc dans un sens on peut leur dire merci!

Il ne s’agit pas de juger, mais le vrai discernement du cœur n’est pas dans la naïveté. Une personne de cœur naïve est une personne qui donne son pouvoir aux autres et qui du coup se dépossède et laisse l’autre la déposséder. Laisser l’autre “prendre” c’est contribuer à faire de cette personne un tyran. Ce n’est pas de la vraie considération. Aimer l’autre c’est aussi reconnaître ses limites psychiques et savoir lui dire stop.

Le but de cette article n’est évidemment pas de pointer du doigts les comportements tyranniques mais de reconnaître la souffrance vécue dans le silence. Car une souffrance reconnue est une souffrance qui peut se dépasser. Une souffrance dépassée devient une véritable force!

 

http://www.lebonheurenlumiere.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *