Saute et le filet apparaîtra

Saute et le filet apparaîtra

Il y a une petite phrase qui me touche beaucoup en ce moment et qui me fait réfléchir au sens de l’engagement dans nos vies :

« Saute, et le filet apparaîtra »
(Attribué à l’écrivain américain John Burroughs)

On peut avoir peur de sauter, car on ne sait pas ce qui nous attend en le faisant. Soit qu’on se fasse mal, soit que des choses terribles nous arrivent !

On voudrait déjà avoir le filet en place pour nous rassurer, non ? Il serait alors tellement plus facile de sauter sachant que le filet est déjà là !

* Avant de quitter une relation malsaine, on voudrait déjàsavoir qu’on sera bien après, qu’on ne regrettera pas ou qu’on trouvera un meilleur compagnon.
* Avant d’ouvrir réellement notre cœur à ce nouveau partenaire, on voudrait déjàse sentir aimé et en sécurité, avoir réglé les petites différences qui vont se présenter en cours de route et avoir trouvé une stabilité amoureuse.
* Avant de s’engager véritablement dans un projet d’envergure qui nous tient à cœur, on voudrait déjàen connaître l’issue, savoir avec certitude qu’on va réussir et se préparer pour les embûches qu’on rencontrera sur le chemin.

Avec le filet déjà en place, on n’aurait pas à confronter le vide ni la chute libre vertigineuse qui l’accompagne. On pourrait rester dans notre zone de confort et ne pas déranger le statu quo familier.

Mais ce besoin de savoir d’avance, ainsi que la préoccupation avec les malheurs possibles, peuvent nous garder dans l’inaction et dans des situations qui ne nous conviennent plus. Cela peut freiner le mouvement naturel de notre évolution, tout simplement.

Et dans la vie, la vraie vie, les choses ne fonctionnent pas comme ça. Quand on ressent un élan intérieur de changement – de relation, de carrière, de style de vie ou autre – c’est toujours une invitation à sortir de notre zone de confort.

Et quand on jette un coup d’œil furtif en bas du précipice avant de sauter dans ce nouveau, on ne peut pas savoir comment les choses vont se terminer.

Il faut aller à la rencontre du vide pour le découvrir.

Ce vide nous fait peur. Je le sais, pour avoir hésité de nombreuses fois sur ses bords avant de me lancer, le cœur palpitant, dans l’inconnu et dans l’inconnaissable.

Mais ce vide est pourtant l’espace qui contient non seulement nos peurs et nos doutes mais aussi notre grandeur – oui, notre grandeur ! – notre potentiel créateur et la gamme infinie de résultats possibles pour chaque choix et chaque pas qu’on fait.

C’est aussi là où se trouvent les découvertes et les prises de conscience, les nouvelles expériences enrichissantes, les défis et les récompenses qui constituent notre chemin d’évolution.

C’est à force de rencontrer le vide qu’on apprend, qu’on avance, et qu’on peut être fier de soi, même si au bout du compte les choses ne se terminent pas exactement comme on l’aurait pensé avant de sauter.

Et – nuance importante – c’est aussi dans le vide que la vie vient à notre rencontre, pour rendre possible notre rêve, notre désir ou notre élan de changement. Car toute réalisation est en réalité une création en partenariat : le fruit de la danse entre nous et la vie.

Mais pour vraiment activer ce potentiel de changement et de partenariat, on a besoin de s’engager avec sincérité ! La vie demande de nous un acte de foi, une preuve qui démontre notre courage et notre sérieux.

Cette preuve est le saut dans le vide.

Sauter peut être un acte concret – annoncer notre départ d’un emploi, quitter une relation, entreprendre un nouveau projet, etc. – ou il peut être un engagement intérieur senti et solennel, une déclaration dans l’énergie que nous nous engageons dans un nouveau chemin.

Et voici où le filet entre en ligne de compte.

Car le filet apparait seulement quand on a déjà sauté et qu’on se retrouve dans le vide. Le filet apparait quand on ose, quand on sort de notre zone de confort et quand on s’engage réellement sur notre chemin, SANS savoir ce qui va se passer.

Vous avez peut-être déjà vécu ce phénomène de filet dans votre vie, quand un engagement quelconque semble déclencher une suite d’événements imprévus et imprévisibles qui vous soutiennent dans votre nouveau projet.

Pour ma part, je suis en train de le vivre en ce moment.

En fait, en janvier dernier j’ai osé inclure dans mes objectifs pour l’année, un voyage en Europe pour à la fois offrir des activités avec la Conscience en soi et pour visiter ma famille en Grande-Bretagne.

L’idée avait trotté dans ma tête depuis quelques temps mais j’hésitais. Je n’osais pas m’engager. Eh bien franchement, pour plusieurs raisons, cela semblait tout simplement hors de ma portée.

Mais finalement, quelque chose a bougé en moi et j’ai décidé d’oser en dépit des peurs et des doutes. J’ai fait le geste symbolique, avec mon mari comme témoin, d’écrire mon objectif dans mon beau cahier rouge lors de notre séance de visualisation pour l’année 2016.

Ce n’était pas un geste vide; j’ai réellement senti intérieurement en le faisant que je m’engageais à réaliser ce rêve, même si au moment de le faire je ne savais pas trop comment. J’ai donc sauté dans le vide et j’ai décidé de faire confiance.

Et c’est vraiment quelque chose ! Depuis ce moment il y a maintenant un peu plus de 5 mois, plein d’événements que je n’aurais jamais pu prévoir se sont passés et ceci de façon fluide et je dirais même joyeuse : des rencontres, des collaborations, des propositions, des offres d’aide de toutes sortes et j’en passe.

Bien entendu, j’ai également eu à faire ma part et à poser des gestes bien concrets pour mettre le projet en route mais j’ai eu et j’ai encore un soutien incroyable de la vie qui a fait toute la différence et qui a confirmé la justesse de mon projet.

Le résultat : je réalise mon objectif ! (Ou plutôt, je le réalise en partenariat avec la vie.)

Au moment-même où cet article sera publié, je serai en France. J’aurai déjà passé quelques temps avec ma famille en Écosse (surtout avec une nièce née il y a deux mois à peine) et je serai à quelques jours d’offrir mes toutes premières conférences de vie à Bordeaux et à Toulouse.

J’en suis vraiment ravie ! La vie a répondu à mon engagement pour venir à ma rencontre et rendre possible ce projet qui semblait, comme je l’ai dit, hors de ma portée. Le filet est apparu.

N’est-ce pas extraordinaire ?

S’engager intérieurement, dire « oui » au nouveau dans notre vie, est puissant et met en branle un mouvement qui est impossible à prévoir. Cela relève, selon moi, de la magie de la manifestation et de notre danse avec la vie qui rend possible l’impossible et nous met au volant de notre vie.

Cela prend du courage et la route n’est pas toujours facile, mais on se sent vivant et en mouvement, et on tisse nos liens de confiance avec la vie même.

par Minnie Richardson

Source: http://lasolutionestenvous.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *