Que signifie « aimer son prochain »

mains ensemble

Vous vous êtes lié d’amitié avec une personne, mais un jour, elle passe par une période difficile, elle a moins de temps pour vous rencontrer, pour vous écrie, vous téléphoner, alors vous vous sentez abandonné, vous êtes mécontent, malheureux et vous la fatiguez par vos reproches : « Pourquoi tu n’es pas venu me voir ? Pourquoi tu ne m’as pas téléphoné » ?… Bon, bien sûr, c’est un peu normal que vous ayez l’impression d’avoir perdu quelque chose, mais si vous ne vous décidez pas à changer d’attitude, vous ne cesserez pas de souffrir, vous vous sentirez ligoté. Il n’y a pas de pire esclavage que d’attendre de quelqu’un ce qu’il ne vous donne pas. Pour retrouver votre paix, votre joie, votre liberté, vous devez compter uniquement sur votre amour, et ne pas attendre que l’amour vous vienne des autres. Tant que vous attendrez d’être aimé, vous dépendrez des autres et, s’ils ne vous aiment pas ou vous aiment moins – ce qui est leur droit – vous allez vous faire du mal et leur faire du mal à eux aussi.

La vie est ainsi faite qu’on ne peut jamais être sûr de quoi que ce soit, ni des événements, ni des gens : parfois ils penseront à vous, et plus souvent ils vous oublieront. Alors, si vous n’installez pas en vous quelque chose de stable, vous serez sans cesse ballottés, désorienté. Oui, il est temps de commencer à connaître la nature des choses et de comprendre ce que l’on doit faire pour se développer harmonieusement. Puisque vous avez besoin d’amour, puisque dans l’amour vous sentez que vous vous épanouissez, que vous avez des révélations, puisque vous tenez à ce que votre amour continue éternellement, eh bien, aimez, n’attendez plus d’être aimé. Si les êtres que vous aimez répondent à votre amour, tant mieux, mais ne comptez pas dessus.

Combien de gens on entend se plaindre : ils se sentent seuls, ils ne peuvent compter sur personne. Eh oui, ils s’imaginent que les autres vont toujours être disponibles et qu’à n’importe quel moment ils les retrouveront dans les dispositions d’esprit où ils les ont laissés. Mais voilà que les êtres bougent, changent, se transforment, on ne peut jamais absolument compter sur eux. « Alors, direz-vous, que faire » ? Rencontrez-les, ayez avec eux des relations d’amitié, de travail, etc… mais ne comptez pas sur leur stabilité parce qu’alors là vous vivez dans les illusions, et un jour ou l’autre vous serez obligé de constater que les choses ne se passent pas tout à fait comme vous l’aviez cru et espéré. Même vos enfants, il faut savoir d’avance qu’ils ne resteront pas tels qu’ils sont pour le moment et qu’un jour même ils vous quitteront.

Évidemment, il n’est pas agréable d’entendre des vérités pareilles. Mais malheureusement, c’est ainsi, et pour ne pas connaître de tribulations inutiles, il faut savoir qu’on ne doit pas compter sur la stabilité de quoi que ce soit d’extérieur, ni sur les affaires, ni sur les possessions, ni sur la fidélité et la reconnaissance de nos proches, car on n’est même pas sûr de bien les connaître. Si Dieu place auprès de nous quelques personnes fidèles et reconnaissantes, c’est merveilleux, remercions-Le. Mais n’attendons rien.

Vous avez fait du bien aux autres, vous les avez aidés, soutenus ? Bien sûr, vous trouvez normal d’attendre un peu de gratitude de leur part, tout au moins une approbation. Eh bien, là encore, n’attendez rien. Lorsqu’on attend l’approbation ou la reconnaissance, on entre dans le monde des insatisfactions, des reproches, des rancunes et des tourments. Vous direz : « Mais alors, le bien que nous faisons ne sera jamais reconnu » ? Si, mais il ne faut pas attendre qu’il le soit. Et, dans l’immédiat, c’est en nous-mêmes que nous devons trouver notre récompense. Mais oui, cette dilatation, cette chaleur intérieure qui nous envahissent lorsque nous aimons, c’est là une grande récompense, il n’en existe pas de plus grande dans la vie.

Tout ce dont vous avez à vous préoccuper, c’est d’améliorer les manifestations de votre amour, de le rendre plus désintéressé, plus pur, plus vaste. Cet amour doit encore grandir dans la lumière, dans la compréhension. L’amour comme sentiment n’est pas encore le degré supérieur de l’amour. Le sentiment est trop personnel. Pour vivre la plénitude de l’amour, la compréhension aussi est nécessaire.

Regardez le soleil : il aime le monde entier sans attendre en retour ni amour ni reconnaissance. C’est pourquoi il est tellement radieux : parce qu’il n’attend rien, il est libre. Et vous aussi, quand vous aurez décidé d’aimer sans rien attendre en retour, vous serez libre. Et c’est à ce moment-là que vous serez réellement aimé. Pourquoi ?… Si auprès de vous les gens se sentent éclairés, réchauffés, mais qu’en même temps ils se sentent libres aussi parce que vous n’exigez rien d’eux, comment ne vous trouveraient-ils pas sympathique et agréable ?

Dès que vous renoncez à être aimé, l’amour commence à vous poursuivre, il vous importune même. Vous le chassez par la porte, il revient par la cheminée. Mais plus vous cherchez à être aimé, plus l’amour s’éloigne. C’est comme si vous poursuiviez votre ombre ; elle fuit devant vous, vous ne pouvez jamais la rattraper. Oui, chercher l’amour des autres, c’est comme courir après son ombre. Mais ne le cherchez pas et l’amour sera tout le temps là, à vous sourire, à vous regarder gentiment. Lorsque vous cherchez l’amour des autres, vous vous concentrez sur quelque chose d’extérieur à vous et vous perdez la source de l’amour. C’est ainsi. Donc, au lieu de le chercher, donnez-le, faites-le sortir de vous : il sera toujours présent en vous et vous serez le maître de toutes les situations.

Maintenant, si vous ne voulez pas me croire, il ne vous reste plus qu’à préparer des mouchoirs. Et encore, les mouchoirs, c’est innocent, c’est inoffensif. Beaucoup de gens ne se contentent pas de mouchoirs, ils en viennent aux coups, au poignard, au révolver, au poison. Tellement de drames sont causés par l’amour, l’amour mal compris, l’amour qui attend toujours quelque chose. Tandis que l’amour dont je vous parle est un amour qu rajeunit, qui fortifie, qui rend infatigable, lumineux et beau, un amour qui apporte la vie éternelle, qui ressuscite, qui immortalise, l’amour du soleil. Oui, en contemplant le soleil, efforcez-vous d’apprendre sa leçon.

Il est dit que Dieu est amour. Mais quand on voit les tragédies que l’amour apporte aux humains, on mesure tout le travail qu’il leur reste encore à faire, tout le chemin qu’il leur reste à parcourir pour s’élever jusqu’à cet amour divin. Mais cela en vaut la peine, car le vrai mage, le mage tout-puissant, c’est l’amour. Vous devez l’inviter pour qu’il s’installe en vous, et alors, comme la flamme rayonnant à travers le verre d’une lampe, partout où vous irez votre amour rayonnera et jaillira autour de vous.

Omraam.

http://herosdelaterre.blogspot.fr/

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *