Tonnerre caché

tonnerre

Peinture de Tomasz Alen Kopera

par Jenny

Il faut parfois des années pour réaliser que quelque chose, un problème, un secret sépare deux êtres malgré leur proximité. Ensemble dans l’intimité d’une discussion ou d’un banal échange, les mots d’une grande violence surgissent. C’est l’agonie des sentiments. Comment révéler ce qu’on n’ose pas s’avouer à soi-même ? Comment d’un sentiment de culpabilité peut naître l’agressivité, l’indifférence, la méchanceté pour ceux qu’on dit aimer ?

L’un se sait coupable et n’imagine même pas pouvoir parler de ce qu’il tient pour cause de sa culpabilité. L’autre se sent coupable de quelque chose mais n’en connaît absolument pas la cause. Bien entendu comme les messages qu’envoient nos pensées conscientes et inconscientes, nos corps s’échangent des flux énergétiques
Petit à petit dans l’invisible s’installe un malaise de plus en plus palpable. Les mots témoins ne franchiront peut être jamais la frontière des lèvres. Alors loin de pouvoir examiner la situation avec nos yeux imparfaits on peut avoir recours et surtout faire confiance à notre corps. Lui ne se trompe pas et expriment chacun de nos sentiments sans trahir leur vérité. (Maux de ventre, de tête ; mal au dos, à la nuque ; jambes lourdes, etc…). Il suffit ensuite pour vous de faire un petit retour en arrière. Revoyez dans votre esprit et en image les derniers jours, dernières semaines, voire derniers mois de votre vie (les moments compliqués, difficiles, conflictuels, les échecs, les peurs, les contraintes, les désirs bloqués/frustrés, les pertes en tout genre, les illusions rendues conscientes).

Sans que nous en ayons conscience, vous le savez, il se passe d’innombrables mouvements, d’innombrables changements en nous et autour de nous. Nous n’en percevons que les plus grossiers. Mais nous pouvons néanmoins affiner cette perception consciemment lorsque nous prenons le temps de ralentir notre activité présente. De descendre en nous. D’ouvrir nos sens au maximum. De faire le calme dans notre esprit. D’être simplement là pour dénouer les tensions. Les réponses ne viendront sans doute pas tout de suite mais déjà vous parviendrez à prendre du recul et « du cœur de la tempête » vous parviendrez à vous éloigner des émotions destructrices.

JENNY. MEDIUM.TAROLOGUE

Fait le 29.11.2014

Retrouvez les chroniques de Jenny sur la Presse Galactique
http://lapressegalactique.net/2014/12/01/tonnerre-cache/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *