Un mauvais moment

j'ai décidé de ne pas faire d'un mauvais moment une mauvaise journée

J’ai décidé de ne pas faire d’un mauvais moment une mauvaise journée

Aujourd’hui j’ai décidé qu’un mauvais moment, une dispute ou une critique malheureuse ne deviendraient que des nuages passagers et qu’ils ne gâcheraient pas mes journées, car un mauvais moment n’est pas synonyme d’une mauvaise vie. Et moi, je mérite d’être heureuse.

Je suis sûre que vous avez déjà connu ces périodes où un mauvais moment semble en entraîner un autre jusqu’à créer, sans savoir comment, une sphère sans défense, remplie de sensations négatives.

Lors de ces étapes, le stress et l’anxiété se fixent sur nous comme une seconde peau.

Un mauvais moment qui n’est pas géré comme il devrait l’être peut se transformer en chagrin, en rage ou en frustration : les émotions négatives qui ne sont pas affrontées sont comme la fumée sombre d’une cheminée qui a besoin de sortir. Et si elle ne sort pas, les conséquences sont imprévisibles.

Dans le fond et si nous y réfléchissons quelques instants, nous nous rendrons compte qu’il n’y a que peu de journées au cours desquelles il ne se passe pas au moins un aléa, aussi insignifiant soit-il.

Une dispute, un malentendu, une déception, une rencontre inattendue que nous n’espérions pas, une erreur, un mauvais geste, un affront, une mauvaise nouvelle, un objet qui se casse, une chose que l’on perd, un souvenir qui resurgit dans notre mémoire…

Comme nous le disions, il s’agit d’aspects très fréquents. Ainsi, parmi ce large spectre, il y a certainement des choses qui ont très peu d’importance et d’autres aspects plus graves.

Et pourtant, toutes doivent être affrontées avec une sérénité adéquate et une intelligence émotionnelle. Nous vous expliquons cela plus en détails.

Un mauvais moment, ce n’est pas une mauvaise vie

Nous vivons des situations complexes tout au long de notre journée.

Cependant, il y a des personnes qui tolèrent si mal ce mauvais moment du matin, allant jusqu’à accumuler tant de rage et d’indignation à midi, qu’elles se couchent le soir avec un mal de tête certain en pensant que leur vie est vraiment «mauvaise». Vous connaissez quelqu’un comme ça ?

La vie, c’est savoir accepter que celle-ci nous apportera des bons comme des mauvais moments. Si nous ne sommes pas prêts à assumer ces mauvais moments du quotidien, tous les bons moments nous échapperont car nous resteront figés dans des émotions négatives. Apprenez à laisser partir.

Il est fort probable que vous connaissiez également des personnes qui, lors d’une discussion, sont quasiment incapables d’avancer et d’y mettre fin.

Dans leur esprit, la colère, la rage, le «moi j’ai raison«, le «tu m’as gâché la journée» et le «je ne peux pas m’empêcher d’y penser» sont ancrés.

* La colère constante et le fait de ne pas savoir gérer les mauvais moments jusqu’au point de se faire une montagne de chaque aspect sont le reflet d’une personne qui s’obstine à nier la réalité, ou à ne pas l’affronter.

* Si quelque chose les gêne, si quelque chose d’inattendu se produit, ces personnes réagissent toujours par la colère, les grands gestes et le ton qui monte.
Les personnes qui font d’un mauvais moment une mauvaise vie sont toujours sur la défensive et voient le monde entier comme leur ennemi.

* Le monde n’est pas notre ennemi, il y a des personnes qui se mettent en colère contre ce qu’elles ne comprennent pas ou contre ce qu’elles ne peuvent pas contrôler : une dispute de couple, par exemple, est une chose normale.
Cependant, certaines personnes n’ont pas les stratégies adéquates et perçoivent chaque mot comme une injure, elles sont incapables de ressentir de l’empathie et de comprendre la vision de l’autre.

La vie apporte des mauvais moments quasiment chaque jour, et au lieu de réagir en se disant que «tout le malheur vous tombe dessus», il serait préférable de comprendre le plus vite possible l’origine de cette mauvaise période, de la résoudre, de l’accepter…

Au moment où vous arrêtez de vous préoccuper, vous commencez à profiter de la vie

C’est facile à dire, mais… Comment faire ? Comment puis-je arrêter de me préoccuper des choses ?

En maintenant un équilibre adéquat dans votre vie et en faisant une priorité des choses choses véritablement importantes, et votre bien-être en fait partie.

Tout peut changer à n’importe quel moment. L’essentiel, c’est que vous adoptiez une bonne attitude, que votre coeur soit rempli d’espoir et non de rancœur, pour pouvoir profiter de ces instants avec authenticité.

Vous devez vous autoriser à être heureux, et pour cela, vous devez savoir de quelle façon gérer ces mauvais moment du quotidien.

* Comprenez que tout passe, que cette erreur a une solution, que cette critique ne vous définit pas, que cette personne qui vous rend malheureux ne mérite pas votre attention, ni vos larmes.

* Désactivez toute émotion négative en la comprenant d’abord, puis en la canalisant. Une discussion ne doit pas se terminer en haussant la voix. Peut-être que vous devriez remettre cette discussion à plus tard, prendre du recul et vous éclaircir les idées au calme.

* Ce mauvais moment du quotidien peut être suivi d’une excellente journée si vous vous le permettez. Dîtes non aux pensées récurrentes et négatives, contrôlez les attitudes fatalistes, celles qui vous poussent à croire que votre vie est «mauvaise». Évitez tout ce brouhaha dans votre tête qui a de graves conséquences.

* Éloignez-vous du bruit négatif, prenez un moment pour vous et combattez les émotions négatives à l’aide de nouveaux espoirs et de projets à court terme.

Un moment dédié à la réflexion, au calme et à soi, c’est prendre soin de son futur.

http://nospensees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *