Une chère leçon

Transmis par Joeliah

« Faites vous vraiment attention à ce qui se passe autour de vous ? »

Un jeune et talentueux homme d’affaires passait dans les rues d’un quartier tranquille, roulant fièrement à bord de sa nouvelle Voiture.

Il surveillait prudemment afin de ne pas avoir à éviter d’enfants surgissant d’entre deux voitures garées. Il ne voyait rien de spécial, lorsque soudain une pierre fracassa sa portière !

Il stoppa immédiatement, se gara et vit un enfant effaré.
Le conducteur enragé sauta hors de la voiture, agrippa l’enfant et l’adossa contre une voiture stationnée et lui criant :
Pourquoi as-tu fais ça ? qui es-tu? Que diable fais-tu ? C’est une voiture neuve et cette pierre que tu as lancée va me coûter très cher.

Le jeune garçon se confondait en excuses.
« S’il vous plaît monsieur, je suis désolé mais je ne savais pas quoi faire d’autre.
Il plaida : « J’ai lancé la pierre parce que personne d’autre ne s’arrêtait malgré mes signes, vous-même ne m’avez pas vu ! »

Avec les larmes qui roulait sur son visage, le jeune pointa son bras, un peu à l’arrière d’une voiture stationnée.
« C’est mon frère » dit-il. « Il est tombé de sa chaise roulante et je ne peux le relever seul »

Le garçon demande à l’homme, « Voulez-vous s’il vous plaît m’aider à le remettre dans sa chaise roulante ? Il est blessé et il est trop lourd pour moi »

Ému sans mot, le conducteur ravala un sanglot qui lui montait à la gorge.
Il s’empressa de relever l’enfant handicapé et le remis dans sa chaise roulante ensuite il pris son mouchoir de lin et épongea les égratignures et coupures du jeune.
Après un examen rapide il su qu’il serait o.k.

« Merci et que Dieu vous bénisse » dit l’enfant reconnaissant.

Trop ému pour dire quoi que ce soit, l’homme regarda simplement le petit pousser la chaise de son frère sur le trottoir jusqu’au bout de la rue.

Il retourna lentement à sa voiture. Les dommages étaient très apparents mais le conducteur ne fit jamais fait réparer la portière abîmée.

Il l’a garda afin de se souvenir de ce message :

« Ne passez pas la vie à si grande vitesse que quelqu’un doive vous lancer une pierre afin d’avoir votre attention ! »
La Vie murmure à nos âmes et parle à travers nos cœurs.
Des fois, il nous arrive de ne pas avoir le temps d’écouter, Elle doit nous lancer une pierre !
C’est notre choix d’écouter ou non.

****

Source inconnue.

© 2015, Le Jardin de Joeliah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *