Visualisation pour sortir du ressentiment

ressentimentLe ressentiment est une sentiment qui nous maintient dans un état émotionnel difficile,  où l’on se sent constamment blessé, en position de victime. Ressasser ce qui nous a blessé réactive indéfiniment cette blessure, et nous empêche d’avancer. Je vous propose donc cet exercice, extrait du livre de Marie-Lise Labonté, « Vers l’amour vrai », afin d’en sortir.

Avant de commencer la visualisation, vous devez savoir envers qui vous éprouvez du ressentiment. Vous pouvez aussi partir d’un évènement. Pour les fins de cette visualisation, nous nommerons la personne envers qui vous éprouvez du ressentiment l’objet du ressentiment. Cette personne peut changer au fur et à mesure de la visualisation ; vous pouvez ainsi débuter avec une personne et vous sentir guidé par votre inconscient vers une autre personne. Un exemple : vous éprouvez du ressentiment vis-à-vis de votre conjoint, mais au fur et à mesure, vous réalisez que l’image de l’un de vos parents vous vient spontanément. Vous devez poursuivre la visualisation avec la personne dont votre inconscient vous parle. Un tel changement indique que vous éprouvez du ressentiment envers l’un de vos parents, mais que vous l’aviez refoulé ; la figure de conjoint était donc un substitut.

Commencez par vous imaginer en train de recevoir tout ce dont vous avez besoin sur tous les plans : plénitude amoureuse, joie au sein de la famille et au travail, solidité de votre situation financière, cela sans faire de lien avec l’objet de votre ressentiment.

Visualisez ensuite la personne qui est l’objet de votre ressentiment en train de recevoir tout ce dont elle a besoin, cela sans votre aide ; vous voyez cette personne comblée par la vie, sans que vous soyez pour quoi que ce soit dans ce qui la comble.

A présent, visualisez les deux scènes ensemble : la première scène dans laquelle vous recevez tout ce dont vous avez besoin, et la seconde dans laquelle l’objet de votre ressentiment reçoit tout ce dont il a besoin ; maintenez ces deux scènes côte à côte pendant deux à trois secondes.

Pour terminer, remerciez-vous; vous pouvez également noter ce que vous ressentez dans un journal. A faire pendant trois semaines, une fois par jour …

Il se peut que cela soulève en vous des émotions, surtout au début ; il est cependant important de poursuivre tout en notant vos réactions physiques et psychiques. Si cette visualisation est trop difficile, ne forcez pas le processus, c’est un signe que vous êtes attaché à votre ressentiment. C’est votre droit. Attendez un peu et tachez de recommencer. N’oubliez pas qu’il n’y a que l’amour qui guérit du ressentiment et vous aide à sortir de la position de victime. D’autre part, comprenez que si vous en voulez à une tierce personne, sur le long terme c’est à vous que ça fait du mal, car c’est en vous que résident colère et tristesse. Par respect et par amour pour vous, envisagez un nouveau positionnement plus sain.

Vous pouvez aussi, pendant ce processus, vous accompagner de la fleur de Bach « Willow », le Saule, en prenant deux gouttes dans un peu d’eau, cinq fois par jour. Cette fleur aide à sortir de l’état de victime, afin de prendre en main son destin et aller vers la responsabilité de sa vie.

Une autre ressource pour accompagner cette démarche est la flamme violette de la transmutation, que j’ai déjà décrit dans un de mes articles : http://lapressegalactique.net/2014/02/08/les-sept-chakras-et-les-sept-flammes-sacrees-2/

En conclusion, sachez que lorsque vous faites un tel travail de libération intérieure, vous rendez service au collectif, à toute personne vivant les mêmes circonstances. Nous sommes effectivement tous reliés et chaque solution et résolution profite à l’humanité.

par Sophie Riehl

http://www.natureetharmonie.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *