Vivre sans attentes

vivre sans attentes

Les attentes ne nous permettent pas de vivre en liberté, car nous pensons que lorsque nous désirons quelque chose en particulier, que ce soit l’approbation, la perfection et le confort, cela doit obligatoirement arriver.

La réalité est que ce qui doit arriver, va arriver, que nous soyons d’accord ou pas.

Nous pensons souvent de façon présomptueuse que nous savons que qui doit arriver. Nous pensons avec des «tu devrais», envers nous-même, envers les autres et envers la vie en général.

Nous nous disons des choses comme «mon chef devrait bien me traiter et de pas me crier dessus», «les choses doivent toujours bien se passer si j’y mets un peu d’effort» ou «je dois bien faire mon travail car sinon, je suis un moins-que-rien».

Qui croyons-nous que nous sommes ? Des juges ? Des dieux ? Qui peut dire ce qui doit et ne dois pas être ?

Quand nous vivons en attendant que la vie fonctionne comme nous le souhaitons, que les choses arrivent comme nous le voulons et que les autres nous traitent comme nous pensons le mériter, nous sommes esclaves de nos attentes.

Vivre avec des attentes nous transforme en personnes fragiles au niveau émotionnel, car nous attendons des choses qu’elles arrivent exactement comme nous le voulons, et c’est impossible.

De fait, dans la majorité des cas, la vie prend un virage différent de celui auquel on s’attendait et il faut l’accepter avec le plus de calme possible.

Si nous ne nous entraînons pas suffisamment pour lâcher les attentes et embrasser ce qui arrive, nous courons le risque de souffrir, d’être déprimé ou d’être anxieux.

Chacun choisit ce qu’il préfère car chacun est maître de son propre état émotionnel.

Comment se libérer des attentes ?

La clé se trouve dans l’apprentissage de la différence entre ce qui est contrôlable et ce qui ne l’est pas.

On ne peut pas contrôler la pensée ni l’attitude des autres, et pas non plus les circonstances du monde et de la vie. Toutefois, on peut contrôler la manière de les envisager, d’y penser et d’y faire face.

Quand nous essayons de contrôler l’incontrôlable, nous nous heurtons à la frustration car ce que nous souhaitons n’arrivera pas.

Notre marge de manœuvre se réduit à faire les choses de la meilleure des manières, ou d’agir du mieux que nous pouvons, mais cela ne signifie pas que nous allons à être récompensé, ni que tout va aller dans le sens de nos attentes et de nos désirs.

Nous devons nous enlever de la tête cette idée absurde et commencer à accepter la réalité.

Pensez, par exemple, qu’un jour, quelqu’un vous dise : «Le ciel devrait être vert pomme car j’aime cette couleur et j’espère qu’un jour, ce sera comme ça».

Vous penseriez sûrement que cette personne n’est pas très stable dans sa tête, qu’elle a un désir absurde, et qu’elle n’arrivera jamais à le réaliser pour la simple raison que c’est impossible. Ce n’est pas parce qu’une chose vous plaît qu’elle va forcément arriver.

De la même manière, quand nous avons trop d’attentes dans notre vie, avec nos préoccupations personnelles, nous imposons et nous exigeons, alors qu’elles ne se réaliseront jamais et d’ailleurs, nous n’en avons pas besoin.

Vous n’êtes pas Dieu

Quand vous vous apercevez que ces attentes viennent jusqu’à votre esprit, et que votre dialogue intérieur contient un «je devrais», souvenez-vous que vous n’êtes pas Dieu, et que vous ne pouvez pas changer le cours de choses.

Vous n’êtes qu’un être humain comme les autres, qui fait du mieux qu’il peut. Cela ne signifie pas que tout va bien se passer ou que la vie sera juste.

Vous pouvez aussi vous demander : «Qui a dit que les choses devaient forcément bien se passer ?», «Où est-ce écrit que telle personne devrait me traiter comme je le mérite ?», «Puis-je contrôler le comportement des autres ?», «À quoi cela me sert de penser que le monde est obligé de me satisfaire et attendre cela de lui ?».

Quand vous trouverez des réponses réalistes et rationnelles à toutes ces questions et que vous changerez votre dialogue intérieur en «j’aimerais mais peut-être que cela ne se passera pas comme ça, et je n’en ai pas non plus besoin» ou “je n’attends pas qu’untel me fasse un cadeau pour notre anniversaire même si ce serait super s’il le faisait», vous vous rendrez compte que vous êtes bien plus fort et libre.

Vous vous détacherez des attentes irrationnelles, de la rigidité, de l’étroitesse d’esprit et vous commencerez à accepter ce que l’Univers a préparé pour nous. Parfois, cela vous plaira, d’autres fois, non, mais c’est la vie.

Si tout était toujours rose et comme nous le voulions, vivre n’aurait plus aucun intérêt. Il n’y a pas de joie sans tristesse, pas de satisfaction sans déception, pas de succès sans échec…

Pour ressentir les chatouillis de la réussite, nous devons connaître la frustration et la supporter.

Commencez dès aujourd’hui à lâcher prise ! Notez sur un papier toutes vos attentes, envers vous-même, les autres et le monde, et modifiez-les au fil du temps.

Vous aimeriez qu’elles surviennent mais ce n’est pas obligatoire et quoi qu’il arrive, vous l’accepterez et vous le supporterez. Pratiquez ce dialogue intérieur plus mature et fort, et vous en ressortirez gagnant.

http://nospensees.fr

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *