Votre âme était là bien avant que vous n’arriviez ici

enfant bougie

Faites votre auto-examen…..

Votre héritage est immense. L’être que vous êtes en train de créer en ce moment sera ressenti à jamais dans cette galaxie. Il n’y a pas longtemps, toutes ces choses n’étaient que des potentialités, alors même que j’étais assis devant vous il y a vingt-deux ans et que j’ai dit pour la première fois : « Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique ». Depuis, il s’est passé bien des choses, et à ce jour bien des potentialités se sont manifestées. Nous revenons donc aux choses fondamentales.

Au cours des conférences, mon partenaire Lee Carroll décrit des choses extérieures à votre réalité et difficiles à conceptualiser. Il le fait pour vous amener à comprendre que vous devez repousser les limites de ce que vous prenez sincèrement pour la réalité, et ce, afin d’entrer dans la prochaine phase de votre vie. En repoussant ces limites de croyance, il est possible d’élargir certains éléments de vos capacités personnelles dont vous ignorez même l’existence. Tout cela est très clair pour nus, mais c’est encore un mystère pour vous. Ce mystère commence toutefois à se dissiper à mesure que vous repoussez les limites de votre espace de réalité. Toutes ces métaphores signifient que sur un certain plan, humains, vous devez vous arrêter et analyser honnêtement vos croyances à propos de vous-mêmes.

Nous devons soulever des sujets difficiles qui sont souvent personnels. Le titre de cette canalisation ressemble à celui de quelques autres canalisations antérieures. En cette troisième partie de la série sur le « recalibrage de soi », nous posons certaines des questions les plus fondamentales de votre survie future.

Serez-vous capables d’avancer ? Y a-t-il quelque chose qui vous arrête ? Y a-t-il des bocages dans votre processus ? Comment savez-vous quoi faire ?

La préparation : l’auto-examen

Voici la prémisse ; comme pour tout ce que vous avez fait d’autre au cours de votre vie, vous devez reconnaître le problème, puis vous y préparer. Pouvez-vous commencer à explorer l’Akash comme nous vous l’avons dit ? Oui. Pouvez-vous commencer à vous attirer des choses qui ralentiraient votre vieillissement ? Oui. Pouvez-vous commencer à vraiment changer votre vie d’une façon telle que vous pourriez commence r vous recréer en tant qu’humains pacifiques, même s’il n’y en a pas encore ? Oui. Pouvez-vous attirer des solutions à des problèmes que vous trouvez insolubles ? Oui. Mais vous devrez vous préparer.

A présent, nous en sommes à la partie difficile. Vous allez devoir faire le point, comme on dit, sur qui vous êtes. Vous devrez examiner soigneusement et honnêtement de vieilles bases énergétiques, et vous poser des questions difficiles. Nous avons une liste, bien sûr, et elle comporte cinq éléments. Etes-vous prêts ?

Vous pouvez rester là en disant : « Oui, je le suis ». Mais je pourrais répondre : « Peut-être pas », car vous êtes sur le point d’assimiler une partie des attributs qui ont été enseignés par les maîtres de la planète. Ce n’est pas du tout difficile, chers amis, à moins que votre case de réalité ne vous le permette pas. Cela débute par la compréhension, la reconnaissance, la croyance et l’intention.

De QUOI AVEZ-VOUS PEUR ?

Que craignez-vous ? Vous direz peut-être : « Je n’ai peur de rien concernant ma spiritualité. Je suis prêt à y aller ». Vraiment ? Je veux vous dire ceci : vous avez peur de bien des choses que vous ne reconnaissez pas. Certains d’entre elles sont enfouies et cachées dans votre akash élusif, et cela vous affecte chaque jour de votre vie. Vous portez des choses du passé qui se sont creusé un espace dans votre comportement, ce qui vous fait ensuite changer de direction lorsque vous voyez venir quelque chose que vous n’aimez pas. C’est de la peur. Alors, ce n’est peut-être pas la première de vos peurs dans la troisième dimension, mais c’en est tout de même une. Alors, voilà la première chose. Qu’est-ce qui modifie ce que vous pourriez faire ou la direction que vous pourriez ne pas prendre ? Vous répondrez peut-être : « Bon, minute Kryeon. Il ya peut-être quelque chose là, mais ce n’est pas ma faute ». Attendez ! J’y arrive.

L’ego

« Eh bien, Kryeon, vous n’avez pas à vous en faire à ce propos. J’ai réglé ça il ya des années. Mon ego est équilibré. Je suis un Travailleur de lumière, et l’ego, ça me connaît ». Vraiment ?

Laissez-moi vous poser une question. Lorsque vous êtes avec d’autres Travailleurs de lumière, de quoi parlez-vous ? Restez-vous là à écouter et à vous émerveiller de la beauté de ce qu’ils ont à dire, ou parlez-vous de ce que vous faites pour aider la planète ? Parlez-vous du travail que vous avez effectué sur vous-mêmes, et de tous vos processus ? C’est une forme d’ego, chers amis, au cas où vous ne le sauriez pas. Vous êtes peut-être fiers de la quantité de choses que vous avez accomplies dans votre processus métaphysique. Laissez-moi vous confier un secret. Si vous avez vraiment travaillé sur vous-mêmes, vous n’avez pas à en parler. On le verra à votre sagesse et à votre silence discret. Je vais vous donner un exercice à faire ; La prochaine fois que vous irez manger avec des amis, votre tâche consistera à ne rien dire sur vous, à moins qu’on ne vous le demande. Cela vous indiquera vos habitudes et vous dira si votre ego est « déguisé en travail de lumière ». Cette tâche révélera si vous avez une habitude dont vous ne vous rendiez pas compte. Encore une fois, je vous le demande ; les maîtres sur la Terre faisaient-ils cela ? Lorsqu’ils se rassemblaient avec d’autres, les entendait-on pare d’eux-mêmes et du nombre de leurs actions ? La réponse est non. Ils étaient assis aux pieds de ceux qui étaient venus les voir, et ils écoutaient et parlaient de la beauté de la Grande Source centrale, et nourrissaient leur entourage d’une sagesse et d ‘un amour gracieux.

La colère

Qu’en est-il de la colère ? Êtes-vous coléreux ? Vous vous dites peut-être : « Eh bien, je ne me fâche pas souvent » Je ne vous ai pas demandé combien de fois vous vous fâchez, mais ce qui vous met en colère, et pourquoi ? Quel est le déclencheur, et pourquoi est-il là ? Chaque humain a des déclencheurs.

Une fois de plus, quel était le déclencheur chez les maîtres ?

Réponse : ils n’en n’avaient. Pas vraiment. Ils ressentaient plutôt de la déception. Si vous avez déjà vu un maître apparemment en colère, c’était de la frustration et de la déception devant des situations. Les choses qui les décevaient étaient celles qui déçoivent le Dieu en vous tous ; la guerre, la cruauté envers les autres êtres vivants, l’inhumanité entre les gens, le manque d’empressement à voir l’amour, et le déséquilibre créé par la peur. Alors, qu’est-ce qui vous met en colère ? Si une chose en particulier vous met toujours en colère, vous avez de la matière à travailler, n’est-ce pas ?

Vous direz peut-être : « Eh bien, minute, Kryeon. Vous voyez, ce n’est pas ma faute ». Attendez. J’y reviens.

L’action réactionnelle

A quoi réagissez-vous ? Sur quoi mourez-vous d’envie de donner votre opinion ? Cela touche peut-être la politique ? Quelqu’un affirme quelque chose, mais il n’y est pas du tout, et comme vous vous y connaissez mieux, il faut que vous le corrigiez. Qu’est-ce qui déclenche une réaction chez vous ? Je ne parle pas de la colère, mais de la réaction à un stimulus.

Une réaction très courant est la défense. Si quelqu’un dit quelque chose à propose de vous et que ce n’est manifestement pas rai, que faites-vous ? Cette personne dit peut-être cela à cause de son ignorance ou de sa méprise, mais comment réagissez-vous ? Voulez-vous rapidement la corriger ? Vous pourriez lui donner les faits, afin qu’elle soit mieux informée ? Encore une fois, je vous demande qu’elle proportion de cette attitude défensive vous avez constatée chez les maîtres qui ont vécu sur cette planète, chers amis ; lorsqu’on les accusait, sortaient-ils de leurs gondes et faisaient-ils un sermon pour leur défense ? La réponse est non. Il n’y avait ni déclencheur ni réaction. L’avez-vous remarqué ? Les maîtres étaient dans une paix complète et totale envers eux-mêmes. « Euh, minute. Ce n’est pas ma faute. Vous voyez, Kryeon, c’est parce que… » Attendez ! J’y arrive.

Le jugement

Jugez-vous les gens ou les choses ? Lorsque vous voyez les autres, quelle est la première chose que vous voyez ? Vous répondrez peut-être : « Je ne suis pas du genre à juger ». Je ne vous ai pas demandé cela, mais ce que vous voyez d’abord. Que voyaient les maîtres en se regardant les uns les autres ? Ils voyaient Dieu en dedans. C’est la première chose qu’ils voyaient. Peu importe la situation et l’endroit, ils ne voyaient que l’ensemble. Si quelqu’un vous coupe la route, voyez-vous le Dieu en lui, ou portez-vous un jugement sur son caractère ou ses gestes qui définiraient sa conscience de manière inappropriée ? Voyez-vous ce que je dis ? Quel est votre déclencheur, chers amis ? « Kryeon, vous devez écouter. Vous ne pouvez vous contenter de lancer ce que les maîtres ont fait à ceux d’entre nous qui ne sont que des humains ordinaires. Ce n’est pas juste. Il y a des différences entre nous »…

Réponse de l’humain

Maintenant, je vais laisser parler l’humain. Dites-moi ce que vous pensez de cette discussion.

« Kryeon, vous ne comprenez pas. Je suis venu avec ces attributs et, toute ma vie, j’ai essayé de les désapprendre. Oui, je sais, parfois je porte des jugements, parfois je me mets en colère, et parfois je réagis. Je ne peux rien contre mon orientation politique ; c’est celle que mes parents m’ont enseignée et elle est enracinée dans mon esprit ; Je ne peux m’empêcher de faire des choses d’une certaine manière, parce que je suis ainsi. Oui, je sais qu’il y a des déclencheurs. Mais Kryeon, je suis un humain, et pas vraiment un maitre. Alors, fichez-moi la paix. Tout cela, ce sont les attributs normaux des humains. Nous n’y pouvons rien. Nous arrivons ici avec eux, et même les Travailleurs de lumière ont certains de ces problèmes »…

Eh bien ! Tout ceci reste à voir, car une nouvelle réalité est à envisager ! ……

KRYEON.

Source : http://francesca1.unblog.fr/

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *