Vous êtes l’amour

fecondite amour

Tout ce qui réside dans notre inconscient se manifeste à travers l’autre. Si vous voyez la froideur en l’autre, c’est qu’elle existe en vous. Si vous voyez la violence en l’autre, c’est qu’elle est en vous…” C’est celui qui dit qui est…”. Du point de vue de l’absolu, vous n’êtes pas concerné par cela. Il n’y a rien. Cela se passe. Vous êtes baigné dans la loi de grâce et incarnez la Grâce. A partir du moment où vous rentrez en confrontation avec des résistances, vous êtes décentrés. Vous êtes de nouveau manipulé par le cerveau archaïque reptilien, qui lui passe son temps à combattre les forces.

Ces confrontations seront nécessaires pour simplement vous montrer que vous combattiez contre un aspect de vous-même. Il n’y a donc aucune condamnation à voir là-dedans, simplement un réajustage des forces qui permet in fine de vous aligner et de vivre l’Unité sur Terre. L’amour dissout toute illusion et cela va parfois très loin, parce que vous pouvez assister à des confrontations entre les lignées, sans forcément être touché. Les Éléments sont en action, plus que jamais. Tout cela, tous ces jeux vous permettent d’accéder à de nouveaux espaces et de vivre la relation de manière nouvelle.

Lorsque l’on me parle de violences, de “mauvais” comportements en fonctions des actions que nous avons les uns pour les autres, je demande souvent “qui croit que c’est bien ou mal ?”. Qui a de la pitié pour celui ou celle qui agit ? Qui est la pitié en définitif ? L’action de la Lumière est partout, que vous le vouliez ou non, elle ne vous demande pas votre avis et surtout, elle se fiche complètement de ce que vous pensez. L’Intelligence de la Lumière n’a que faire de votre point de vue en définitif. Elle va là où c’est nécessaire. Lorsque Michael se manifestera sous forme de météorites qui viendront frapper la Terre d’ici quelques mois à présent, parlerez-vous encore de violence ? Oserez-vous lui dire “Hé tu te rends compte de ce que tu fais ? Tu agis dangereusement, tu es fou ! “. L’équilibrage des forces universelles ne relève pas de la compréhension du cerveau archaïque. Le cerveau primitif se sentira toujours agressé. Il dira même qu’un être libre rend l’autre libre. Or, vous êtes libres par nature. C’est le total paradoxe pour le ment-AL. Tandis que l’Amour en action peut faire croire à une agression, alors qu’elle vous pousse par tous les moyens à “voir” que ce qui émane de vous n’est pas toujours en accord avec la sagesse universelle.

Ainsi les malentendus ou discordes finissent par laisser place à la douceur et à la fluidité des rencontres, car il s’agit pour la majorité du temps d’un manque de confiance en l’Amour. Ceux avec qui vous étiez en résistance sont in fine les plus proches vibratoirement, de manière générale. C’était une forme d’amour refoulé, difficilement exprimé qui engendrait les conflits. Le cerveau para-limbique, c’est la joie et l’extase en permanence. C’est l’information instantanée. Le cerveau reptilien, c’est les complications, les manipulations et les habitudes. C’est celui qui croit à la prédation et qui par conséquent passe son temps à “fuir” les autres. Il ne peut pas aimer parce qu’il ne pense qu’à sa survie. Accepter de voir cela, c’est renaître à soi-même dans notre véritable nature.

Ainsi lorsque vos rapports commencent à s’alléger avec l’autre, vous pouvez être certain que l’Unité aspire à prendre toute la place dans votre vie. Cet appel est tellement intense qu’il procure réjouissance pour toutes les cellules. Plus vous êtes alignés, plus vos rapports avec les autres sont simples et légers. La moindre résistance qui existe encore en vous peut vous inspirer du dégoût la plupart du temps face à un frère ou à une sœur qui vous le montre ou alors ce seront des éclats de rire permanents pour la lignée marquée de Sirius. Vous n’êtes rien de ce que vous croyez, c’est cela qui est drôle et celui qui est en face de vous, c’est pareil.

L’Esprit Saint va vous montrer que l’amour Est et qu’il est chacun d’entre vous. Vous ne pouvez donc en aucune manière figer un frère ou une sœur dans quelque chose qu’il n’est pas. Vous ne pouvez le figer que dans votre propre projection. Cela relève uniquement du cerveau archaïque reptilien. C’est celui qui a peur et qui a besoin de survivre. Il a peur de mourir. C’est celui qui vous identifie à la personne, à quelqu’un de fou ou de dangereux…

Le repère est simple : douceur et joie ou déficiences comportementales. Les sons qui sortent de votre bouche sont importants. Si vous dites “je t’aime” à un être et que quelques minutes plus tard vous menacez de le tuer, c’est un exemple comme un autre pour vous indiquer que ce que nous appelons “névrose” relève d’un yoyotage permanent entre la dualité et l’Unité. Vous aimez et puis vous détestez subitement. Vous êtes Joie et puis des pensées obsessionnelles reviennent au galop…Ce sont les corps inférieurs de la conscience et le corps causal qui sont en train de brûler. Vous retrouver seul dans une grotte pour remédier à la situation n’est pas forcément la solution. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de rejoindre des groupes de consciences individuelles qui vous permettent de dissoudre les miasmes qui vous restent dans le Paraclet. Il n’y a rien à rechercher, cela se fait naturellement.

Bien à vous tous.

Source : http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *