Amour

Comme un oiseau blessé qui soulève la tête
Et se demande inquiet si on va le sauver,
Agitant fort les ailes comme un désespéré
Les yeux ronds, affolé, de son destin plus maître…

Je t’aime.

Comme après avoir bu le breuvage un peu fort
Qui tourne tant la tête et masque ce qui peine,
Dans l’euphorie qui fait oublier la mort
Et m’imaginer que tu es ma Reine…

Je t’aime.

Comme un éclat de lune traçant sur l’océan
Une ligne brisée hors de commencement
Et s’étale en lumière pailletée de diamants…

Je t’aime.

Personne ne pourra défaire tous les liens
Qui nous unissent plus que tout un tas de biens
Et nous portent ensemble, tremblants, sur le même chemin…

Je t’aime.

http://www.lulu.com/spotlight/voiedoree
http://voiedoree.oldiblog.com/
http://www.ouest-france.fr/roger-barbet-lathlete-qui-ecrit-ses-livres-802536
http://www.publibook.com/librairie/auteur.php?id=9931

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.