Crise de conscience

Crise de conscience

La désintégration finale de la conscience 3D, localisée dans le bulbe rachidien, s’est produite juste à temps pour l’arrivée de 2018. Les effets ont mis peu de temps à se faire sentir; la nouvelle perception de soi-même, de son corps physique et de son passage dans l’espace-temps 3D provoque des moments de lucidité extrême qui s’apparente davantage à une crise (qu’à une prise) de conscience. C’est vivre le détachement au monde 3D et une juxtaposition de deux consciences différentes qui s’éloignent l’une de l’autre. Car nous avons vécu ces derniers temps, surtout l’année 2017, avec la conscience 3D à l’intérieur du cerveau et la conscience 4D à l’intérieur du corps physique, dans nos cellules, nos tissus et nos nouveaux systèmes liés aux chakras. D’où cette dualité ressentie profondément comme un troublant chaos intérieur.

Maintenant nous pouvons percevoir d’un point de vue différent et extérieur ce que nous sommes devenus, à vivre dans le monde 3D, c’est-à-dire, une conscience très présente à soi-même dotée d’un physique dont l’histoire est parfois parsemée d’horreur et à la fatalité prédéfinie qui nous a été imposé via des programmes limitants. Ce changement de conscience nous place devant une évidence, nos corps et nos vies ne nous ont jamais appartenu. Juste de réaliser cela peut provoquer cette crise de conscience. C’est comme d’assister à une projection cinématographique de sa vie dont le scénario a été écrit par un spécialiste des films d’horreur!

Malgré cela, il est nécessaire de faire la paix avec le monde 3D, lâcher prise sur ce que nous avons vécu, sur nos choix (teintés de programmes karmiques) qui nous ont éloignés de nos rêves et nos désirs. Terminer la relation avec ce monde simplement tout en continuant à le côtoyer temporairement par habitude, par obligation ou par choix jusqu’à ce que la décision soit prise de se synchroniser en pensée, en conscience, avec le cœur, avec énergie, etc., avec le nouveau monde physique 4D, plus léger, plus joyeux, plus ouvert aux possibilités.

Les résolutions du nouvel An.

Elles reviennent à chaque année et pourtant cette année les résolutions pourraient prendre une autre tournure. Faire des choix et les matérialiser, sans la présence de cette conscience 3D à l’intérieur du cerveau, ouvre la porte à une nouvelle ère, celle de la réussite de nos réalisations personnelles.

Et si nous avons l’impression que les transformations s’appliquent à des moments spécifiques de l’année (changement de saison, de mois et d’année, pleine et nouvelle lune, 11/11, 12/12, etc.) c’est que nous sommes reliés à des égrégores collectifs associés à une culture et à des croyances qui font usage entre autre du calendrier grégorien. Or, nous réagissons davantage à ces moments phares, considérés comme transformationnels et évolutifs, augmentant par le fait même la résistance 3D. D’où l’intensité ressentie dans ces moments.

Janvier 2018 se présente comme une période pendant laquelle nos corps physiques seront dans un « entre deux » (thème du mois pour tous les HA5D). Nous avons quitté une plateforme de conscience 3D et nous sommes suspendus dans les airs dans l’attente de retomber sur une nouvelle base moins dense. Pour une bonne partie de l’humanité cela correspond aussi à une période d’introspection davantage accentuée par la baisse de lumière. Cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien. Individuellement, collectivement, selon aussi nos origines génétiques et nos vécus, nous nous préparons à faire un atterrissage dans un modèle de vie qui nous ressemble et nous rassemble. Cela demande des ajustements à nos corps physiques et quelques symptômes qui peuvent varier. Malgré cela, les douleurs physiques qui sont associées aux symptômes ont grandement diminué. Mais comme un grain de sable dans l’engrenage, ça coince! Il reste donc des résidus de nos anciennes vies (peurs, blessures éthérées, etc.) logés dans quelques parties de nos corps et qui doivent être évacués. C’est maintenant bien peu par rapport à ce que nous avons vécu par le passé.

Nous pouvons nous sentir un peu perdus et à la recherche de notre destinée car les choix faits en 2017, dans le chaos énergétique de l’intense processus, pourraient bien être complètement désuets. Notre façon de penser peut très bien changer radicalement provoquant des virages à 180 degrés. Laissons-nous un peu de temps, le thème de janvier le propose sagement même si nous souhaitons aborder une nouvelle vie rapidement, pour nous adapter à notre nouvelle conscience (qui peut enfin se déployer mais dont nous ignorons réellement ce que cela veut dire), à nos nouvelles perceptions physiques (qui nous font découvrir aussi de nouvelles sensations à l’intérieur de nos corps) afin de nous permettre d’accueillir paisiblement nos nouvelles réalités.

Nos systèmes liés aux différents chakras corporels ont muté et se sont transformés. Je prépare un tableau révisé de ces systèmes indispensables à notre progression vers le nouveau monde.

4 janvier 2018

Léandre

Source : https://chroniquesdesmondesinvisibles.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.