Dépression: ce que vous devez savoir

Dépression: ce que vous devez savoir

Santé Publique France estime à près de 9 millions les personnes qui ont vécu une dépression au cours de leur vie. Soit une personne sur sept. Il y aurait aujourd’hui 3 millions de patients dépressifs en France.

Qu’est-ce que la dépression ?

Les experts classent la dépression comme un trouble de l’humeur. Ils la décrivent comme un sentiment de tristesse, de perte ou de colère qui interfère avec les activités quotidiennes d’une personne.

Elle est assez courante. Également les gens vivent la dépression de différentes manières. Les individus vivent souvent cette maladie assez courante de différentes manières. Elle interfère avec le travail quotidien, entrainant une perte de temps et de productivité, ainsi que sur les relations.

Parmi les conditions qui peuvent s’aggraver en raison de la dépression, on peut citer :

  • l’arthrite
  • l’asthme
  • les maladies cardiovasculaires
  • le cancer
  • le diabète
  • l’obésité

Il est crucial de comprendre que ressentir parfois des épisodes de dépression fait partie intégrante de l’expérience humaine. Tout le monde peut traverser des moments tristes et bouleversants. Cependant, si vous éprouvez régulièrement des sentiments de dépression ou de désespoir, vous pourriez faire face à une dépression.

La dépression constitue une maladie grave qui peut empirer sans une prise en charge adéquate. Les personnes qui suivent un traitement voient souvent une amélioration de leurs symptômes en quelques semaines seulement.

Les symptômes

La dépression peut être plus qu’un état constant de tristesse ou de sentiment de « blues ». Une dépression majeure peut provoquer divers symptômes. Certains affectent votre humeur, d’autres votre corps. Les symptômes peuvent également être continus, ou aller et venir.

Les symptômes de la dépression peuvent être vécus différemment par les hommes et les femmes.

Les hommes peuvent éprouver des symptômes qui affectent :

  • l’humeur, comme la colère, l’agressivité, l’irritabilité, l’anxiété, l’agitation
  • le bien-être émotionnel, comme le sentiment de vide, de tristesse, de désespoir
  • le comportement, tels que la perte d’intérêt, le fait de ne plus trouver de plaisir dans ses activités favorites, la fatigue, les pensées suicidaires, la consommation excessive d’alcool, la consommation de drogues, les activités à haut risque
  • l’intérêt sexuel, tel que la réduction du désir sexuel, le manque de performance sexuelle
  • les capacités cognitives, telles que l’incapacité à se concentrer, la difficulté à accomplir des tâches, les réponses tardives pendant les conversations
  • le bien-être physique, comme la fatigue, les douleurs, les maux de tête, les problèmes digestifs

Les femmes peuvent ressentir des symptômes affectant :

  • l’humeur, comme l’irritabilité
  • le bien-être émotionnel, comme le fait de se sentir triste ou vide, anxieux ou désespéré
  • le comportement, tel que la perte d’intérêt pour les activités, le retrait des engagements sociaux, les pensées suicidaires
  • les capacités cognitives, comme le fait de penser ou de parler plus lentement
  • le bien-être physique, comme une baisse d’énergie, des variations de poids, des douleurs, des maux de tête, une augmentation des crampes

Les causes de la dépression

Il existe plusieurs causes possibles de dépression. Elles peuvent être biologiques ou circonstancielles. Les causes les plus courantes sont les suivantes :

Les antécédents familiaux.
Vous courez un risque plus élevé de développer une dépression si vous avez des antécédents familiaux de dépression ou un autre trouble de l’humeur.

Traumatisme dans la petite enfance.
Certains événements affectent la façon dont votre corps réagit à la peur et aux situations stressantes.

Structure du cerveau.
Le risque de dépression est plus élevé si le lobe frontal de votre cerveau est moins actif. Cependant, les scientifiques ne savent pas si cela se produit avant ou après l’apparition des symptômes de la dépression.

La consommation de drogues.
Des antécédents d’abus de drogues ou d’alcool peuvent avoir une incidence sur votre risque. Environ 21 % des personnes qui ont un problème de toxicomanie souffrent également de dépression.

Les causes de la dépression sont souvent liées à d’autres éléments que votre santé.

Les différents types

La dépression peut être divisée en catégories selon la gravité des symptômes. Certaines personnes connaissent des épisodes légers et temporaires, tandis que d’autres connaissent des épisodes dépressifs graves et continus.

Il en existe deux types principaux : le trouble dépressif majeur et le trouble dépressif persistant.

Trouble dépressif majeur

Le trouble dépressif majeur est la forme de dépression la plus grave. Il se caractérise par des sentiments persistants de tristesse, de désespoir et d’inutilité qui ne disparaissent pas d’eux-mêmes.

Pour qu’un diagnostic de dépression soit posé, vous devez présenter au moins cinq des symptômes suivants sur une période de deux semaines :

  • se sentir déprimer la plupart du temps
  • la perte d’intérêt pour la plupart des activités régulières
  • un ralentissement de la pensée ou du mouvement
  • le sentiment d’inutilité ou de culpabilité
  • la perte de concentration ou l’indécision
  • des pensées récurrentes de mort ou de suicide

Trouble dépressif persistant

Le trouble dépressif persistant (TDP) était autrefois appelé dysthymie. Il s’agit d’une forme de dépression plus légère, mais chronique. Pour que le diagnostic soit posé, les symptômes doivent durer au moins deux ans. Les TDP peuvent affecter votre vie plus que la dépression majeure car ils durent plus longtemps. Il est fréquent que les personnes atteintes d’un TPD perdent tout intérêt pour les activités quotidiennes normales et se sentes désespérés.

Quelles solutions naturelles pour soulager la dépression ?

Le traitement traditionnel de la dépression fait appel à une combinaison de médicaments sur ordonnance et de conseils. Mais il existe aussi des traitements alternatifs ou complémentaires que vous pouvez essayer. En revanche parlez-en d’abord à votre médecin traitant.

Les pratiques en bien-être

Se faire accompagner par un praticien en bien-être peut aider à faire sortir de la dépression. Ainsi, afin de baisser le niveau de stress et mieux gérer les troubles émotionnels, différentes thérapies peuvent être utiles : sophrologie, yoga, méditation, hypnose, naturopathie…

Les acides gras oméga-3

Ces graisses essentielles sont importantes pour le développement neurologique et la santé du cerveau. L’ajout de suppléments d’oméga-3 à votre alimentation peut contribuer à réduire les symptômes de la dépression.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont un remède naturel pour de nombreux troubles. Les personnes souffrant de dépression peuvent trouver un soulagement de leurs symptômes grâce aux huiles essentielles suivantes :

Gingembre sauvage : l’inhalation de cette forte odeur peut activer les récepteurs de la sérotonine dans votre cerveau. Cela peut ralentir la libération des hormones qui provoquent le stress.
Bergamote : il a été démontré que cette huile essentielle d’agrumes réduit l’anxiété des patients en attente d’une opération. Le même avantage peut aider les personnes qui souffrent d’anxiété à la suite d’une dépression.

Les vitamines sont importantes pour de nombreuses fonctions corporelles. En effet les recherches suggèrent que deux vitamines sont particulièrement utiles pour soulager les symptômes de la dépression :

Les vitamines B : B-12 et B-6 sont essentielles à la santé du cerveau. Lorsque votre taux de vitamine B est faible, votre risque de développer une dépression peut être plus élevé.
La vitamine D : parfois appelée vitamine du soleil parce que l’exposition au soleil la fournit à votre corps, la vitamine D est importante pour la santé du cerveau, du cœur et des os. Les personnes déprimées sont plus susceptibles d’avoir de faibles taux de cette vitamine.

https://www.lamedecinedouce.com

(Visited 868 times, 1 visits today)