La vie, la mort et l’existence

La vie, la mort et l’existence

Tout dans l’univers est cycle, ce que vous appelez la vie est en réalité une simple étape dans le processus de la grande Vie, de l’Être.

Souvent nous vous disons que le principal demeure dans l’être, dans le processus d’être qui vous êtes, ce que vous êtes, ni plus ni moins.

Regardons cela d’un autre point de vue maintenant, d’existence en existence vous traversez continuellement des passages de la vie dans lesquels vous connaissez des hauts, des dénivelés puis vous redescendez pour de nouveau vous confrontez au cycle de l’existence, tout cela, dans le but ultime d’aller retrouver en vous-même la quintessence, le substrat, la divine essence de tout ce que vous avez jamais été et serez jamais… autrement dit vous passez par bien des états jusqu’au moment où vous prenez conscience du message de la grande Vie, de ce substrat, puis vous vous délassez progressivement, vous vous défaites de ce qui vous alourdit pour embrasser la légèreté qui irradie en vous-même, à l’image d’une fée vous dansez alors puis vous vous délassez et vous comprenez que le cycle lui-même n’avait alors de sens qu’à partir de ce moment où vous aviez préalablement offert votre consentement, un peu à l’image d’un contrat que vous signez, les termes de la vie n’étaient valables que jusqu’à son échéance.

Ainsi, l’échéance de votre ´contrat’ d’âme s’arrête mes chers amis, mes frères et sœurs, qu’à partir du moment où vous émergez de la torpeur dans laquelle vous vous êtes enfermés.

Vous devez prendre conscience que le créateur, l’acteur et le réalisateur sont en réalité une seule et même personne et que pour que la scène puisse prendre son essor vous devez accepter de vous transcender, de remettre les différents rôles de votre existence à l’endroit et au moment où ceux-ci ont vu le jour, de cette façon, vous verrez que tout, absolument tout deviendra d’une simplicité évidente.

Comme un poisson dans l’eau vous nagerez dans une eau limpide et parfaitement calme où vous trouverez à la fois le sens, le but et l’objectif du grand cycle lui-même. Vous saisirez pourquoi vous étiez si important et pourquoi vous aviez tant de difficultés à vous appréhender tel que vous étiez, autrement dit vous remettrez à César ce qui appartient à César pour mieux vous aimez et vous embrassez.

Tout ceci pourrait vous paraître diffus et complexe mais en vérité mes chers enfants de la Lumière c’est dans la plus grande simplicité que vous trouverez la plus grande intelligence et à travers elle le but, le sens et l’objectif de votre vie, de toutes vos vies passées, présente, futurs.

Le chercheur véritable a compris que c’est dans l’acceptation qu’il peut entrevoir les plus grands secrets de l’univers, ainsi, osez voler mes doux enfants de la grâce qui brûle en vous, osez voler et laisser l’espace et le noir de la nuit vous révélez ses secrets, vous verrez alors que tout, absolument tout n’était qu’à une brassée d’air de vous, en vous.

Soyez bénis mes frères et sœurs, je suis Thot l’Atlante et je vous salue.

Source : https://www.facebook.com/

Texte partagé par les Chroniques d’Arcturius – Au service de la Nouvelle Terre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.