L’éducation immortelle de l’amour des enfants

L’éducation immortelle

Ce qu’un enfant se trouve à vivre dans sa famille ou dans sa parenté plus élargie réactive souvent en lui des mémoires de relations passées avec des traits ayant des caractéristiques semblables ou avec ces mêmes êtres connus dans d’autres contextes dans une ou plusieurs incarnations précédentes.

Par exemple, un frère et une sœur ont pu être deux amis ou deux ennemis dans une autre incarnation. Et cette fois, ils ont choisi de revenir dans la même famille pour amplifier cette amitié ou encore pour régler un vieux conflit. Un autre exemple: une mère qui s’entend bien avec sa fille peut avoir été dans une incarnation passée dans le rôle inverse : elle-même la fille, alors que sa fille actuelle était sa mère adorée.

Nouvel exemple: Un père et son fils étaient autrefois frères ou collègues de travail ou de voyage… ou compétiteur dans un domaine donné.

Parfois aussi, les sexes sont inversés, un homme ou un petit garçon était une femme ou une petite fille, et une femme ou une petite fille était un homme ou un petit garçon. Peu importe le sexe actuel et le contexte socio-économique actuel, sous retrouvons ces êtres que nous avons connus pour continuer une relation qui nous a plu ou encore, pour parvenir à vivre avec plus d’amour là où nous en avions été incapables. Parfois aussi, il s’agit de la toute première fois que nous sommes en relation avec un être, une âme.

Le milieu familial est donc un milieu propice pour continuer de belles relations d’autrefois ou pour améliorer celles qui furent moins belles.

Puisque l’enfant est un adulte d’une autre incarnation il peut comprendre et agir avec intelligence d’une façon beaucoup plus grande que ce que nous imaginons parfois en considérant uniquement les quelques années de vie que son corps physique affiche. Il est donc très précieux de commencer très tôt à expliquer aux enfants pourquoi nous voulons ou ne voulons pas qu’ils fassent telle ou telle chose.

Et aussi, que nous leur demandions assez tôt de développer leur discernement, leur évaluation d’une situation donnée.

Les enfants sont intelligents, sont eux aussi reliés à leur Conscience Suprême et peuvent nous épater par leurs actions et réactions.

Comme leur mémoire d’autrefois est généralement atrophiée, ils ne sont quand même pas outillés comme des adultes, et ils ont besoin d’un certain encadrement et de règles de vie qui sont saines pour redécouvrir comment vivre en société. Mais ils ont également besoin d’une bonne marge de liberté pour apporter leur créativité, leur unicité, leur richesse particulière les invitant à découvrir la vie selon les élans profonds qu’ils ressentent et qui les propulsent.

Les enfants sont heureux lorsqu’ils ne sont pas étouffés par un cadre de vie trop rigide, ni déboussolés, égarés, par une vie trop irrégulière et sans aucun repère.

Chaque parent sait comment il n’est pas toujours facile de trouver le juste milieu entre le cadre réglé et la vie de liberté. Au jour le jour, parents et enfants se réajustent de façon à ce que chacun se sente respecté dans son besoin d’expression plus libre par moments et d’expression plus encadrée en d’autres moments.

L’attitude parentale aimante fait souvent une grande différence peu importe ce qui est demandé ou donné a l’enfant. Un parent qui accompagne son enfant en lui souriant, en lui parlant calmement, en lui donnant confiance en lui, en reconnaissant qu’il a droit de s’exprimer et de négocier les règles de la maison, les consignes mises en place pour le bon fonctionnement… est un enfant qui se sent aimé, et qui aime lui aussi beaucoup plus facilement les adultes qui l’entourent.

À l’inverse, les mêmes règles, les mêmes consignes, si elles sont imposées sans possibilité de négocier, avec un ton dur, froid, triste, colérique, ou dépressif, sans estime, sans joie, sans amour, sans douceur provoqueront chez l’enfant une sensation de malaise et le pousseront à tout rejeter en bloc ou encore à tout accepter mais en se repliant sur soi, en étouffant sa propre voix intérieure de dynamisme et d’enthousiasme.

Les enfants sont souvent comme des éponges ou des miroirs, ils nous reflètent spontanément une partie de l’énergie que nous leur transmettons, bien souvent sans en avoir conscience.

Par conséquent, le ton avec lequel nous parlons aux enfants est extrêmement important, à la fois pour eux, pour ce qu’ils ressentent et pour nous, par ce que leur façon de réagir à nos propos sera grandement reliée à l’attitude que nous aurons eue pour nous exprimer.

En résumé, nous pourrions dire que peu importe l’âge, un parent gagne presque toujours à parler à son enfant sur un ton respectueux, amical et joyeux.

C’est un peu comme les relations entre adultes, nous réagissons généralement beaucoup mieux lorsqu’on nous parle respectueusement, amicalement et avec joie ! Nous avons donc une responsabilité très grande en tant qu’adulte au niveau de la transformation ou l’amélioration de notre caractère, de façon à apprendre à nous exprimer le plus possible selon ces qualités. Et nous sommes invités à tout mettre en œuvre pour parvenir à nous exprimer harmonieusement, au besoin, nous pouvons suivre une thérapie, faire de la méditation, alléger notre horaire pour être moins stressé, moins bousculé par le temps…

C’est à nous de trouver les moyens de préserver notre harmonie interne pour pouvoir ensuite communiquer sereinement, amoureusement avec nos enfants et nos proches. C’est l’un des meilleurs enseignements que nous pouvons transmettre, en devenant un exemple d’amour, de respect, de joie… pour nos enfants, nos amis, nos collègues, nos propres parents ou nos frères et sœurs.

Puisque d’une incarnation à l’autre, l’âme retient principalement ce qui l’a profondément marquée, et non ce qui a simplement été mémorisé mentalement, froidement, l’école est davantage utile aux enfants lorsqu’elle leur apprend à développer des qualités fondamentales plutôt qu’un intellect très grand, rempli d’informations qui seront tôt ou tard oubliées.

Et parfois aussi, la thérapie pour un enfant peut-être plus profitable, plus bénéfique que bien des enseignements qui ne sont pas assimilés parce que l’émotivité est trop troublée. Il est donc intelligent de ne pas hésiter à offrir à un enfant le merveilleux cadeau d’une rencontre thérapeutique par semaine si son âme en a besoin.

Les écoles alternatives s’orientent souvent dans le sens du développement des richesses et qualités fondamentales de l’être humain, dès le jeune âge.

Elles organisent l’apprentissage d’une façon qui laisse plus de liberté à l’enfant pour choisir, déterminer comment il veut apprendre, et quand un assistant, un professeur, est vraiment nécessaire.

Les écoles alternatives développent l’autonomie, l’esprit d’initiative, la coopération pour les projets innovateurs… d’une façon toute particulière.

Les enfants sont aussi guidés à développer tout spécialement les talents qu’ils ont et les aptitudes particulières dans le ou les domaines qu’ils aiment le plus. Ils sont donc dynamisés à suivre leur énergie interne plus fidèlement. Ces nouvelles écoles qui augmentent en nombre chaque année… conviennent très bien fréquemment aux enfants indigo eux aussi de plus en plus nombreux à arriver sur Terre.

Les enfants indigo sont des âmes qui affichent grandement la couleur indigo dans leur aura, couleur en lien avec la présence d’amour universel en eux. Ces enfants sont donc très spirituels, orientés vers la coopération, la créativité, la liberté, la fraternité, l’entraide, l’amélioration de la vie… Ils réagissent très mal lorsqu’ils sont dans des familles ou des écoles qui n’encouragent pas ces caractéristiques. Ils peuvent devenir tristes et dépressifs en très bas âge, ou dans le pôle inverse: colérique et violent pour chercher à se protéger des caractéristiques qui leur font mal psychologiquement et spirituellement.

Ces enfants ont des mémoires d’âmes bien particulières. Ils se souviennent en partie des hautes sphères célestes d’où ils arrivent, ou encore, de planètes plus lumineuses où ils ont vécu dans leur dernière incarnation, ou encore, d’une civilisation lumineuse où ils se trouvaient à une autre époque de la Terre. Les enfants indigo deviennent des adolescents puis des adultes remplis de bonne volonté pour améliorer la qualité de vie à petite ou à grande échelle. Ces enfants, comme les adultes, sont heureux lorsqu’ils reçoivent une éducation qui leur donne les moyens de se découvrir dans les 5 grandes dimensions de leur être: les activités physiques, la vitalité, l’émotivité, la pensée et la créativité.

Il est bon de leur proposer une gamme variée d’activités en accord avec leur épanouissement dans toutes ces dimensions. Plus la maison, l’école, le Centre communautaire, l’entreprise… s’organisent pour stimuler ces 5 grandes dimensions, plus les êtres s’équilibrent facilement.

Toutes les formules qui permettent aux enfants comme aux adultes de suivre davantage leur rythme interne sont précieuses par ce que les gens s’écoutent davantage et expriment davantage la Conscience Suprême qui est en eux.

Les structures flexibles de travail ou d’études a domicile, ou avec un tuteur, ou avec assistance par Internet ou par cassette vidéo… sont intéressantes pour développer ainsi l’autonomie et le respect de son rythme d’apprentissage ou de création.

Chaque être humain a son propre Plan de Vie, soit: les objectifs psychologiques et spirituels qu’il s’était donné avant de s’incarner.

Un être se sent à sa place lorsqu’il sent intuitivement qu’il réalise son Plan de Vie, qu’il atteint graduellement chacun des objectifs que son âme voulait atteindre. Cette sensation est très intime et ne peut être procurée par un jugement externe de quelqu’un d’autre. C’est en s’écoutant intérieurement, en méditant, en aimant l’Être Suprême que l’on est à l’origine, qu’on découvre notre juste place, notre rôle particulier pour améliorer la qualité de vie de notre famille, de notre milieu professionnel ou social et pour certains, certaines, d’améliorer la qualité de vie de la Terre entière !

Un adulte, comme un enfant d’ailleurs, se sent à sa juste place lorsqu’il s’unit à sa Conscience Suprême et trouve un chemin lui permettant d’exprimer son Intelligence Divine, son Amour Divin, sa Puissance Créatrice Divine. S’il ne fait que nourrir son petit égo, s’il refuse d’écouter sa Conscience Divine, s’il ne suit pas son Plan de Vie Joyeux et par conséquent, ne suit pas non plus le Grand Plan de Vie Harmonieux de la Terre et de l’Univers, cet individu sera automatiquement malheureux, divisé, confus, et sa vie lui semblera vide et absurde.

Graduellement, cet être deviendra cynique, aigri, frustré, colérique, illogique, et s’épuisera de toutes sortes de façon en essayant de fuir ce malaise profond par une course constante dans les achats, les promotions, la célébrité, le sexe, la drogue, le travail excessif…

Ou encore, cet être deviendra paresseux, indifférent, mou, endormi, répétitif… et vivra sa vie en se laissant couler, dépérir, enlaidir, sans rien remarquer.

Certains êtres choisissent aussi le chemin de la criminalité, puisque rien n’a de sens pour eux, et puisqu’ils ne perçoivent pas les conséquences de leurs actes, ils vivent en méprisant et en exploitant les autres chaque fois qu’ils le peuvent. Toutes ces situations de vie malsaines et malheureuses disparaissent ou ne peuvent apparaître lorsqu’un être s’écoute intérieurement, se respecte, et respecte sa Conscience Suprême à l’origine de son Plan de Vie. Les enfants, les adolescents et les adultes sont donc très heureux habituellement, s’ils reçoivent une éducation ou un encouragement leur faisant réaliser les richesses internes qu’ils ont et qui les enrichissent encore plus lorsqu’ils les apportent dans le milieu externe, la famille, la société.

Les moments de solitude peuvent donc être vécus avec tranquillité (au lieu d’avec fuite), et le besoin de s’écouter calmement, d’écouter sa Conscience Divine et d’organiser ses priorités de vie en conséquence devient tout naturel et apaisant. L’éducation éternelle provient donc beaucoup plus de l’intérieur des êtres que de l’extérieur, telle que nous l’imaginons parfois en donnant trop de place à la technologie moderne, aux ordinateurs, aux vidéos, aux programmes télévisés…

S’Aimer en tant qu’adulte ou Aimer nos enfants véritablement, cela commence en tout premier lieu par ce respect de nous-mêmes qui est le respect de notre Conscience Suprême, celle qui nous donne la Vie, la Lumière, la Paix… qui remplit profondément notre cœur.

L’AMOUR DES ENFANTS – L’Éducation immortelle

Les adultes ont tous été un jour des enfants et la qualité de vie qu’ils ont eu en tant qu’enfant a joué un rôle important dans le développement de leur personnalité d’adolescent puis d’adulte.

La qualité de vie qui est donnée à un bébé ou à un enfant concerne le plan matériel mais aussi le plan psychologique ou spirituel.

Ce niveau est très très influent pour donner aux enfants une perspective, une vision de la vie, qui les harmonise, les élève, les rend joyeux, ou au contraire les dysharmonise, les alourdit et les rend tristes (ou colériques).

Il y a certaines compréhensions de vie qui s’enracinent profondément dans l’être et qui font partie de son bagage immortel au lieu de son bagage mortel (perdu à la fin d’une incarnation). C’est ce bagage immortel qui a une valeur exceptionnelle dans l’éducation d’un enfant.

L’ÂGE COSMIQUE

Au départ, il est utile de savoir ou de se rappeler que les bébés ne sont pas comme des feuilles blanches, des feuilles vierges, lorsqu’ils font leur arrivée sur le plan physique.

Les bébés sont des âmes qui ont déjà un bagage d’accumulé et ce bagage individuel rend chaque enfant unique, même s’il reçoit une éducation semblable à ses frères et soeurs ou à d’autres enfants de son entourage.

L’enfant revient s’incarner avec certaines mémoires émotives, mentales ou causale de ce qu’il a vécu dans l’au-delà et dans ses incarnations précédentes, tout spécialement, sa toute dernière incarnation.

À un certain niveau, nous pourrions comparer l’arrivée d’un enfant à celle d’un adulte qui se réveille au matin. L’adulte n’est pas vierge lorsqu’il se réveille le matin. Son état psychologique ou spirituel est en lien direct avec ce qu’il a vécu pendant la nuit et pendant les jours, les mois, les années… qui ont précédé cette journée.

L’adulte qui se lève le matin, comme l’enfant qui vient au monde sont tous deux dotés de mémoires, de souvenirs, qui les influencent profondément. Ils portent en eux des blessures anciennes, des colères d’autrefois… des baumes issus de grandes amitiés ou de grandes relations amoureuses, des talents variés, particuliers. Chaque être porte en lui, de façon plus ou moins consciente une grande somme d’expériences qui lui donnent son âge véritable, selon sa conscience justement. Tous les bébés, comme tous les enfants ou tous les adultes, ont un âge cosmique différent de leur âge biologique.

(Cet âge n’est pas lié au temps, il est lié au développement de la Conscience.)

Et c’est cet âge cosmique qui explique plus profondément comment un enfant ou un adulte réagit à une variété de situations.

Prends un temps de pause et de silence pour sentir ton bagage cosmique…

Source : https://prendresoindenosenfantsquantiques.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.