l’efficacité de La seduction par la voix

seduire

Différents éléments participent à alimenter notre désir pour une personne qui nous attire. Outre le regard, la plastique ou encore les postures, il en est un qui s’avère souvent essentiel : séduction par la voix 
 

Le traducteur des émotions

La voix se révèle un puissant révélateur de nos émotions. On peut la comparer à un langage à part entière qui parle de notre intimité, de nos désirs et de nos blessures.  L’amplitude de la voix, tout d’abord, exprime notre capacité à investir l’espace dans lequel nous nous trouvons, la façon dont nous habitons l’échange et le lien à l’autre. De même, le volume de parole « parle » de notre possibilité, plus ou moins forte, d’exister et d’exprimer notre singularité, nos aspirations. En outre, la maitrise du débit de parole traduit notre faculté à gérer nos désirs, nos pulsions ou encore notre rapport à l’extérieur. Enfin, la stabilité de la voix est une indication quant à la présence ou non, au moment de l’échange, de conflits psychiques latents.
 

La voix et l’inconscient

La voix exprime donc la palette des émotions qui nous traversent. En cela, elle véhicule nécessairement les problématiques inconscientes présentes en chacun d’entre nous.  Les charges psychologiques et affectives que nous portons, à notre insu, peuvent ainsi s’inviter dans l’expression vocale. Un traumatisme psychique, par exemple, peut modifier les intonations et le timbre de voix et faire évoluer les signaux que nous renvoyons à l’autre dans un contexte de séduction. L’inconscient tente, par le biais de la voix, de donner « corps » à ce qui n’a pu se verbaliser, à ce qui a pu être insupportable pour le sujet et qui continu à se rejouer sans qu’il (ou elle) en ait conscience. De la même façon, le désir sexuel qui ne peut s’exprimer consciemment (pour celui ou celle qui nous plait), peut engendrer toute une série d’altération ou d’obstruction du débit de voix ; telle une métaphore de la libido qui se trouve entravée dans l’accomplissement de son accomplissement sexuel.
 

La symbolique sexuelle

Nombre d’espèces animales utilise la voix comme catalyseur de la parade amoureuse, de l’expression sexuelle. Des cris poussés par les femelles (ou les mâles) pour inciter et faciliter l’accouplement jusqu’aux râlements durant l’acte en lui-même, la voix représente un vecteur clef qui accompagne l’ensemble du processus sexuel. Chez les êtres humains, nombreuses sont les femmes à se montrer sensibles aux timbres de voix « basses ». Ces dernières symbolisent l’ancrage de l’homme en lui-même, son assise tout autant que sa capacité à faire preuve de virilité, d’assurance. A l’inverse, plusieurs études anglo-saxonnes ont démontré que les hommes sont particulièrement sensibles aux voies féminines aigues sans être en mesure d’expliquer cette préférence. On peut imaginer qu’il s’agit d’une faculté adaptative biologique qui permet au genre sexuel de clairement se différencier et donc d’assurer un renouvellement optimal de l’espèce.

https://www.psychologie.fr/

(Visited 92 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.