Les énergies de ce mois de Novembre servent de propulsion vers de nouvelles perspectives

Les énergies de ce mois de Novembre servent de propulsion vers de nouvelles perspectives

Selon le niveau d’éveil global que nous atteignons, les embranchements et les possibilités de notre futur s’établissent et nous conduisent aux croisements qui déterminent notre chemin individuel et collectif. Ce mois détermine le monde dans lequel notre énergie se déploiera prochainement.

Depuis quelque temps, nous voyons se creuser l’abîme séparant ceux qui pensent par la Destruction ,sans souci des hommes ou des lois, et ceux qui agissent pour le Retour à plus de vertu et d’authenticité. Dans chaque secteur d’activité, à quelque niveau que ce soit, ces deux interprétations de la réalité s’opposent ; l’une cherchant à consommer le monde jusqu’à ce qu’il sombre dans l’horreur, et l’autre essayant encore de trouver des solutions en conservant une vision optimiste et évolutive.

Mais les choix s’offrant à nous sont bien plus complexes que la Guerre ou la Paix, la consommation durable ou la décroissance. Les choix qui se présentent exigent que nous soyons capables de purifier les souvenirs et les choix faits par nos aïeux ; réactiver le passé pour que nous en fassions « autre chose ». Pacifier nos êtres consistent à désactiver les points qui font obstacles à la paix, en nous-mêmes.

On pense parfois que l’éveil au ressenti des énergies subtiles est l’aboutissement de l’illumination, alors qu’il s’agit seulement du prélude. La montée de la Kundalini, la recherche du Samadhi, l’ouverture du 3éme œil, la conscience du cœur christique et de l’énergie sacrée des organes reproductifs ne sont que le commencement du véritable travail d’éveil à la Paix, à l’Harmonie, à la vision de la beauté et du Sacré. Cet ensemble d’étapes servent à ouvrir et raffiner notre conscience afin qu’elle soit capable de réintégrer le monde des boddhisattva, des Saints et des Maîtres.

L’autre grande étape est la Purification. Celle-ci n’est pas seulement l’ouverture à des concepts subtils ou vertueux mais consiste en l’acceptation d’une culpabilité – pas parce que nous en sommes les acteurs, les responsables- mais parce que nous faisons partie des Vivants et des Incarnés. Soit, ceux qui peuvent, par leur conscience, accepter d’endurer les souffrances physiques, affectives ou psychiques afin d’en transcender le sens et d’activer les perles de sagesse, les leçons que nous pouvons en tirer.

Aujourd’hui ,nous avons vu à travers les commémorations du 11 Novembre 2018, une tentative d’intégration des douleurs passées dans une nouvelle impulsion pour la Paix…Cet exercice de compassion et de responsabilité des actes permet la transformation concrète du monde : non pas en fuyant vers un monde paradisiaque mais en faisant face aux actes passés, aux concepts surannés pour les désactiver à leur base, à la racine fondamentale de l’énergie qui les alimentent.

Nous sommes les Vivants, notre énergie rayonne dans le monde et crée la réalité. Lorsque notre énergie est ample et consciente, elle agit sur les programmes les plus enracinés et endormis, réactivant les anciens mondes enfouis en nous-mêmes, transmis par notre lignée.Désarmer la bête commence au cœur de notre histoire individuelle et familiale, puis s’amplifie pour activer et transmuter l’histoire de la Nation. Ainsi, nous sommes porteurs de la vibration dans laquelle nous vivons et celle-ci conditionne notre vision du monde mais également les événements touchant nos mondes. Ce n’est pas notre conscience intellectuelle qui crée les situations mais les bagages incarnés dans notre lignage karmique /génétique. Certes, penser permet de choisir rationnellement, pourtant chacun a déjà fait l’expérience du choix irrationnel et intuitif, du désir impulsif et spontané menant à une réalisation surprenante, une rencontre fondamentale ou une découverte enthousiasmante. Ces choses n’arrivent pas par hasard, elles sont le fruit de la combinaison de notre bagage intérieur et de notre capacité vibratoire à émettre et à recevoir. Rayonner est la première chose que l’on apprend car elle permet d’ouvrir le cœur, le corps et l’esprit aux énergies subtiles.

Recevoir consiste énergétiquement à « laisser entrer » en soi…C’est une position d’introspection et d’Intégration, d’humilité et d’acceptation induisant de renoncer à un certain orgueil, il s’agit de renverser l’énergie rayonnante et les besoins d’ouverture vers l’extérieur en positionnant la Conscience de Soi au centre, là où l’on pense Etre. Ainsi, Etre n’est pas uniquement rayonner vers l’extérieur, vers quelqu’un ou quelque chose, on peut tout autant rayonner et Etre en intégrant et recevant l’énergie vers l’Intérieur. Au fil de cette intégration, on lit le monde à l’aulne des histoires que nous contenons et l’histoire de notre lignage se révèle. Les erreurs ou les grandeurs, les choix avisés ou l’ignorance et leurs conséquences variées construisent notre vie, nos cycles d’expérience et les obstacles que nous rencontrons ne sont que les résidus de ces limitations programmées.

Recevoir et comprendre d’où l’on vient et ce que l’on EST permet d’être un boddhisattava, un libérateur de l’énergie des erreurs et des incompréhensions, des colères et des humiliations bloquées dans d’autres époques et incarnées dans nos gènes. Lorsque l’arbre de vie de notre famille rayonne de nouveau dans sa sagesse, que ses racines ne sont plus source de malédictions ou de limitations, alors un autre niveau d’Initiation se présente dans lequel nous sommes libres devant un chemin LIBRE : libre ne signifie pas libéré de tous risques d’erreurs, c’est pourquoi beaucoup d’entre ceux qui arrivent jusque là reçoivent l’énergie de la Grâce, permettant de trouver l’optimisme et la Joie dans un autre niveau d’engagement.

A ce nouveau niveau d’engagement ,nous reconnaissons que chaque acte, pensée et émotion peuvent avoir un impact sur les générations à venir. Qu’un sourire, une main tendue ou une porte fermée auront une conséquence aujourd’hui ou demain, sur la vie de nos descendants. Alors la voie de l’Amour, de la sagesse, de l’écoute ne sont plus des actes posés pour une reconnaissance de soi mais un acte gratuit d’engagement pour un futur aussi fluide et positif que possible, dès lors que chacun possède un peu du pouvoir de manifestation du monde à venir, puisque l’origine de notre héritage provient de nos actes quotidiens. Nous ne pouvons pas être parfaits en Absolu, mais nous pouvons essayer d’être en accord avec ce que nous choisissons d’Etre et de rayonner à chaque jour.

par Lilaluz

Source : http://www.lilaluz.net/

Trouvé sur : https://lapressegalactique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.