L’ultime service n’est pas de résoudre des problèmes

L’ultime service n’est pas de résoudre des problèmes

C’est peut-être là la réalisation la plus profonde. Choisir que l’ultime service n’est pas de résoudre des problèmes, de s’inquiéter ou de s’enfermer mais de choisir de tout poser pour être l’infini de la joie. De cette ouverture et cette liberté acquises, naît la solution à tous les problèmes, à toutes ces apparentes difficultés, à tous ces apparents défis.

Le regard ne peut qu’être rivé sur l’infini de la joie. Cela demande détermination car cela implique d’aller à contre-courant. Poser l’attachement qui fait que l’humanité écoute ces voix erronées qui sèment de faux messages. Ne plus se sentir concerné par aucune voix si ce n’est celle qu’est le cœur.

Peu importe ce que les autres choisissent car choisissant d’être l’infini de la joie, je contribue à ramener leur choix vers l’harmonie. Cela est le choix le plus ultime et le service le plus ultime.

Source: http://anandamath.org

Vous pouvez reproduire et diffuser ces messages à condition qu’ils soient dans leur version intégrale, en format texte sans modification (pas de vidéo au son enregistré par un robot), que vous indiquiez le nom de l’auteur, Agnès Bos-Masseron, et le site anandamath.org.

(Visited 721 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.