Pourquoi nous croyons-nous imparfaits

Pourquoi nous croyons-nous imparfaits

Si nous sommes des êtres déjà parfaits pourquoi nous incarnons-nous dans un monde où nous oublions qui nous sommes pour chercher à retrouver la perfection perdue ? C’est une question importante qui est souvent posée. Je saisis l’occasion d’y répondre en reproduisant la dernière itération de cette question provenant d’un participant à mes ateliers.

Question :

« Comme nous faisons partie de la Source, que nous sommes déjà une énergie parfaite, pourquoi choisissons-nous de venir vivre l’état d’être humain ? Pourquoi vouloir vivre une vie d’énergie qui se croit imparfaite et lutter (dans notre vie terrestre) avec toutes les « réalités” de ce qu’est être un humain ? Ainsi, pourquoi, par le même fait, en étant humains, cherchons-nous à rétablir notre état parfait, alors que nous l’étions déjà “ailleurs” ?

Par exemple : c’est comme si j’étais super riche et que je pouvais me payer tout ce que je voulais et avoir la vie de mes rêves et que je décidais d’expérimenter l’état de pauvreté pour en tirer des expériences et vivre un chemin plus difficile, mais, en même temps, j’essaie de changer mon état de pauvreté en celui de riche (alors que je l’étais déjà au départ). C’est comme “chercher le trouble” non ?

Si nous sommes parfaits, mais que nous avons besoin d’expérimenter l’imparfait, c’est comme une contradiction… Ce n’est pas se vouloir du “mal” ? C’est comme si on n’aimait pas notre vie d’énergie parfaite ? Alors, ça ne doit pas être si parfait que cela non ? Peut-être ne sommes-nous pas réellement parfaits (énergie de notre être véritable -Source), si nous avons le besoin ou le désir d’expérimenter autre chose ? Ce n’est pas le manque cela ? Quand c’est parfait pourquoi choisir délibérément d’aller expérimenter une vie d’imparfait qui cherche à être parfait ?

Il y a pour moi une différence, dans ma condition d’énergie parfaite, entre désirer voir ce que vivent les êtres dans d’autres dimensions et qui ont oublié leur perfection (pour les connaitre dans ce qu’ils vivent, comme on veut connaitre les autres peuples sur Terre, par curiosité envers les autres, sans vouloir “être eux”) et vouloir vivre en réel et expérimenter cette imperfection. Que peut-on apprendre de plus si on est parfait ? Que peut-on vouloir d’autre et qui, en plus, est différent de notre état parfait ? Alors, pourquoi vouloir s’incarner en “humains” et travailler à devenir parfait alors que nous le sommes déjà ?

Comprenez-vous mon questionnement ? Il me poursuit depuis bien longtemps déjà et je ne trouve pas de réponse. Au-delà du fait de chercher à vouloir tout comprendre, pour moi il y a une différence entre vouloir comprendre toutes nos conditions de vie d’humains et comprendre pourquoi l’état parfait cherche à expérimenter l’imparfait (oubli du parfait) avec tout ce que ça implique dans le quotidien terrestre… Ouf ! »

Réponse :

Bien entendu, je ne peux que vous donner ma propre perception de tout ceci en souhaitant que cela vous aide à réveiller en vous votre propre savoir intérieur. Toutefois, je crois que cela peut en éclairer plusieurs. Pour commencer, il faut cesser d’associer l’état de perfection avec l’idée que ce qui est parfait ne peut plus grandir, évoluer et élargir ses possibilités. La nature de l’univers est d’être vibratoire, réflective, inclusive et EXPANSIVE !

Tout, absolument tout, suit un mouvement d’expansion d’une manière infinie et illimitée. Rien n’est statique, tout est dynamique. L’état de perfection réside dans la nature fondamentale de tout être créé qui est la même que celle du Créateur. Cette vibration fondamentale au cœur de tout être est celle de l’Amour inconditionnel. C’est une vibration parfaite, qui est conçue pour maintenir l’univers entier en parfaite cohésion, tout en offrant toutes les possibilités d’expression et de création nécessaires à l’expansion infinie et illimitée de l’univers ou de la Conscience, à travers chacun de ses aspects et chacune de ses manifestations.

La nature fondamentale de l’être humain est composée de trois énergies différentes qui fonctionnent en unité : la conscience, l’énergie spirituelle (ou l’âme) et le corps physique. Dans l’univers, il y a une grande variété d’êtres et de fonctions. Par exemple, il y a des types d’êtres (comme les anges et les archanges entre autres) qui n’ont pas besoin de s’incarner dans un corps physique pour évoluer et élargir leur conscience. L’être humain quant à lui a été conçu pour faire évoluer sa conscience à travers l’incarnation dans un corps matériel. Lorsque la condition humaine n’offre plus d’expériences d’expansion, ou lorsque l’être de lumière a atteint une certaine masse de conscience, il peut également s’incarner dans d’autres types d’êtres. Cette image est simplifiée, mais je crois qu’elle peut vous aider à comprendre que la perfection n’est pas un état « fini ». C’est un état qui offre des possibilités d’expansion « infinie ».

Lorsqu’un bébé nait, il est parfait, n’est-ce pas ? Son corps a tout ce qui est nécessaire, les membres, les organes, le cerveau, etc. Et cela correspond exactement au design de l’être humain. Et malgré sa perfection, le petit enfant doit passer par une période de croissance et d’apprentissage qui va l’amener à une certaine maturation ou il acquerra une compréhension consciente de lui-même par rapport à son univers. Il deviendra autonome et pourra alors choisir ses expériences.

Ce qu’il faut comprendre c’est que la conscience de l’être de lumière qu’est l’humain est parfaite, elle est une avec la Source qui l’a créée, mais on pourrait dire qu’elle est encore embryonnaire comme un bébé. Elle a besoin de croitre, de grandir et d’évoluer à travers des expériences qui se font dans un monde matériel. Ses possibilités d’expansion sont illimitées et infinies et elle acquière de la maturité, c’est-à-dire que la conscience s’agrandit, à travers les expériences qu’elle maitrise dans la condition humaine. Les expériences vécues par chacun sont uniques (car il n’y a pas deux êtres qui vivent la même chose de façon identique) et celles-ci viennent s’ajouter à la conscience de la Création puisque nous sommes tous des aspects de cette conscience unique. C’est aussi de cette manière que la Création est toujours en expansion : à travers l’expansion de conscience de chacune des créatures intelligentes créées.

Cependant, au fil du temps, nous avons adopté la croyance que nous sommes imparfaits, car nous nous sommes identifiés à nos réalisations et à nos exploits. Nous nous jugeons selon des modèles de réussite ou d’échec qui ont été établis par d’autres et auxquels nous accordons de la valeur et l’autorité de nous définir et de nous catégoriser. Nous avons oublié que nous sommes ici pour vivre des expériences qui nous permettent d’apprendre, de discerner et de choisir par nous-mêmes. Or pour apprendre, il faut faire des essais et des tentatives. Et ce sont les conséquences de nos essais et tentatives qui nous montrent avec plus de clarté le chemin que nous voulons suivre. Si nous savions tout à l’avance, nous n’aurions pas besoin d’être ici sur Terre. L’expérience humaine est notre terrain d’apprentissage et il est temps d’être bienveillant envers nous-mêmes en se donnant la permission d’apprendre, sans se juger, se diminuer ou se croire imparfait si nous n’avons pas la bonne formule du premier coup.

Par ailleurs, la perception de séparation d’avec notre Source qui est l’expérience que nous vivons sur Terre actuellement peut être comprise et vécue de multiples manières. Cet état de séparation ne fait pas partie du plan originel ou l’être humain connait sa nature et où il est en contact constant avec le spirituel par l’intermédiaire de son système de guidance. Il n’y a jamais qu’un seul aspect ou une seule manière d’interpréter les choses. Tout est toujours une question de l’expérience que l’on choisit d’avoir et toutes les expériences (ou interprétations de la réalité) sont valides si elles servent notre évolution. Car n’est-ce pas là le but des expériences ?

Donc certains peuvent voir dans cet état de séparation une forme de manipulation par d’autres êtres pour des buts égoïstes et ressentir un sentiment d’avoir été abusé ou se sentir impuissant. Et c’est une perspective très valide qui place l’être dans la possibilité de reprendre son propre pouvoir. Mais on peut aussi voir dans les conditions offertes par cette situation beaucoup d’autres possibilités d’expansion de la conscience. Par exemple, si vous avez été créé en unité avec l’amour de la Source, tant que vous vivez dans cette unité, vous êtes en harmonie, mais vous ne l’avez pas choisie délibérément. C’est un acquis de naissance. Faire l’expérience d’un état de séparation d’avec la Source peut aussi être vu comme la possibilité de choisir d’une manière délibérée de retourner vers la perfection de la vibration d’Amour. Non pas parce que c’est notre état de naissance, mais parce que c’est notre libre arbitre et notre désir véritable. Voilà la plus grande liberté qui soit !

C’est pourquoi on peut dire que la Source, le Créateur, est amour inconditionnel. Car tout est INCLUS dans sa conscience. Toute expérience, même celle qui consiste à renier sa nature et son existence, est acceptée, sans jugement et sans attentes.

Est-il nécessaire de traverser cette expérience terriblement souffrante qu’est l’état de séparation d’avec la Source ? Je ne le crois pas. Mais puisque cette expérience est la nôtre actuellement, plutôt que de nous sentir victimes, nous pouvons choisir de nous en servir d’une manière qui sert à notre expansion et qui procure à l’être qui la vit une conscience immensément plus riche qui est celle d’un être absolument libre.

Tout passe par la conscience, tout est une question de conscience. Et il faut bien reconnaitre que même si nous avons été entrainés dans cette aventure de séparation, tout probablement sans vraiment en comprendre les conséquences, cela n’aurait pu se passer sans une forme d’accord de notre part. Cette séparation est la conséquence de certains choix que nous avons faits et de croyances que nous avons décidé d’adopter. Car la réalité étant vibratoire, c’est-à-dire une projection de la conscience, rien ne peut être dans notre réalité, sans que cela ne soit en résonance avec notre propre vibration…

Nous sommes à une époque ou il est temps de cesser de se sentir victime des autres, d’une manipulation ou de circonstances incontrôlables. Il est possible à l’heure actuelle de réclamer notre nature divine et infinie avec tous les droits de naissance qui font partie de notre nature originelle : l’amour, la vérité et la transparence, l’harmonie, l’abondance, la sécurité et la stabilité intérieure ainsi que le sentiment d’unité avec tous les êtres et la Source. Il est possible de reprendre notre responsabilité d’être créateur et de choisir un état d’être nouveau, de nous enrichir de nouvelles connaissances qui montrent que nous sommes dans ce processus de libération de notre fausse identité vers la réalisation de notre identité réelle.

Pour cela, il faut choisir d’y croire et le décider…

Si vous cherchez des outils pouvant vous aider à retrouver votre autorité intérieure, vous pouvez consulter les détails ici : Programme de Coaching créatif.

Avec amour

Dominique Lacroix

https://lapressegalactique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.