Toucher thérapeutique : jusqu’où vont ses effets ?

Toucher thérapeutique : jusqu’où vont ses effets ?

Le toucher thérapeutique peut être compris de plusieurs manières. Dans ce cas, nous vous parlerons de l’une des plus classiques et mystérieuses. Celle qui est synonyme de “toucher des mains”. Nous analysons ici ce que les études scientifiques nous en disent.

Son nom technique est toucher thérapeutique, mais il est communément appelé “imposition des mains” ou “guérison par imposition des mains”. Jusqu’à récemment, elle était considérée comme une croyance magique, sans plus de support que le mythe. Cependant, la science a découvert qu’il n’y a rien de surnaturel et que cette technique est efficace dans de nombreux cas.

Le toucher thérapeutique est un sujet dont on parle depuis des milliers d’années. Dans la Bible, par exemple, il y a plusieurs épisodes dans lesquels quelqu’un est guéri simplement par le toucher. De manière générale, on pensait que c’était parce que certaines personnes possédaient un don spécial pour la guérison.

Le Dr Janet Quinn de l’Université de Caroline du Nord a étudié le sujet en profondeur. Selon lui, le toucher thérapeutique ne fait pas de miracles, mais il affecte bel et bien l’amélioration de certains patients. Cela n’aurait rien à voir avec l’effet placebo, ou avec des qualités spéciales telles un don particulier.

“La maladie est un déséquilibre dans le champ énergétique d’un individu. Dans le toucher thérapeutique, le guérisseur oriente et module ce champ énergétique, utilisant le sens du toucher comme récepteur à distance.”

– Dolores Krieger –

Science et toucher thérapeutique

L’une des études les plus complètes sur le toucher thérapeutique a été menée par le Dr Dolores Krieger de l’Université de New York, avec la guérisseuse Dora Kunz. À la suite de cet échange, le livre Therapeutic Touch: How to Use Your Hands to Help and Heal est né en 1979.

Dans ce travail, il est prouvé que le toucher thérapeutique ne guérit pas, mais accélère plutôt les processus de guérison et stimule la propre capacité de récupération du patient. C’est pourquoi son utilisation est efficace contre différentes maladies.

D’autres scientifiques ont publié une critique de ce travail dans le Journal Nursing Research. Ils soutiennent que bien que les résultats soient intéressants, il n’y a toujours pas suffisamment de preuves pour dire que le toucher thérapeutique produit des effets significatifs.

La technique du toucher thérapeutique

Dolores Krieger et Dora Kunz ont créé un protocole pour mener un toucher thérapeutique. Celui-ci comprend quatre étapes : la centralisation, l’intervention, l’évaluation et la clôture. Elles sont orientées vers un concept problématique pour la science : “l’énergie vitale”. Le toucher est établi pour activer cette “énergie“, un point peu compréhensible pour la science formelle.

Les principales preuves à cet égard sont les cas cliniques dans lesquels la technique a été appliquée avec des résultats satisfaisants. Cependant, il n’y a pas encore de preuves suffisamment solides montrant qu’il y ait un “transfert d’ énergie du guérisseur vers le patient”, comme le préconisent ceux qui pratiquent cette technique.

Malgré tout, le Dr Bernard Grad, biochimiste à l’Université McGill de Montréal, a mené des études qui montrent une amélioration chez des souris malades après qu’elles aient été soumises à la soi-disant “imposition des mains”. Il a également souligné qu’elle a un effet positif sur la croissance des plantes.

Utilisations et preuves scientifiques

De nombreux médecins et infirmières ont eu recours au toucher thérapeutique. Sur la base de toutes les informations recueillies par eux, la science accepte qu’il existe de bonnes preuves de son efficacité dans certaines maladies et des preuves limitées dans d’autres. Les conditions pour lesquelles de bonnes preuves ou des preuves de type B ont été obtenues sont les suivantes :

  • La démence d’Alzheimer. Il réduit essentiellement la parole désintégrée et l’anxiété. Il a également des effets positifs sur la dépression.
  • Anxiété et stress. Il est prouvé que le toucher thérapeutique réduit les états d’ anxiété et de stress.
  • Douleur. Des cas ont été documentés dans lesquels l’imposition des mains aide à réduire l’arthrite, les brûlures et les douleurs post-chirurgicales.
  • Traitements du cancer. Il y a eu plusieurs cas dans lesquels l’imposition des mains a réduit les effets secondaires de la chimiothérapie et des traitements contre le cancer.

Des preuves limitées

Comme établi par la science, il existe des preuves limitées montrant que le toucher thérapeutique est efficace dans le traitement d’autres conditions médicales et maladies. Cependant, il n’y a aucune preuve de sa portée réelle.

Selon les partisans de l’imposition des mains, cela aiderait – et non soignerait – également les personnes souffrant de diabète, de fibromyalgie, d’hypertension, de maux de tête récurrents, d’arthrite et les séropositifs. Il en est de même pour ceux qui souffrent du syndrome du canal carpien, de problèmes psychiatriques, d’addictions ou qui ont de blessures qui ne cicatrisent pas.

D’autre part, il existe des rapports montrant des effets indésirables. Certains patients signalent une augmentation de la pression artérielle, de la somnolence et des symptômes dépressifs. Mais les preuves sont également insuffisantes à cet égard. Il faut donc continuer à approfondir les études sur ce domaine fascinant.

https://nospensees.fr/toucher-therapeutique-jusquou-vont-ses-effets/

(Visited 699 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.