L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop

l'ancrage, une excellente technique pour ceux qui pensent trop

Cet article est un condensé de ce que j’ai trouvé à ce sujet de cohérent et d’utile sur le net, à vous d’y piocher ce qui résonne le mieux en vous… Bonne lecture =)

Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie !

Pour qui est l’ancrage ?

Alors déjà, quand je dis que c’est «une technique pour ceux qui pensent trop», en fait je pense qu’elle sera utile pour à peu près tout le monde !

Si vous venez sur ce site pour trouver plus de sérénité, alors vous avez sûrement un grand besoin d’apprendre et surtout de pratiquer cette technique de l’ancrage.

«Ancrage», «être ancré», « s’enraciner »… ça veut dire quoi tout ça ??

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent.

Être ancré, en gros, c’est aussi sortir de ses pensées et prendre conscience de son corps dans son intégralité. C’est donc accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin.

C’est habiter complètement ce corps qui est le notre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner. S’ancrer, c’est s’enraciner dans le sol, dans la terre, dans le réel, dans la matière, dans le présent, dans l’ici et maintenant…peu importe les noms que vous utilisez.

{« L’ancrage énergétique » de Mary Laure Teyssedre}

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête … et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique.

Car plus on est dans sa tête, plus on pense.
Et plus on pense, plus on est dans sa tête.
Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré.
Et moins on est ancré… moins on est heureux.
Un bon ancrage peut vous apporter énormément.

L’ancrage et moi

J’avais découvert cette technique il y a quelques temps, et je l’avais beaucoup pratiqué. Autant vous dire que ma vie s’était grandement amélioré.

Je me sentais plus en sécurité, j’avais plus de confiance, et j’ai réalisé de beaux projets (telle que la création de ce blog).

Beaucoup de mes pensées inutiles se sont tues, et j’ai apprécié de plus en plus d’être en paix dans l’instant présent, libéré de toutes ces pensées néfastes.

Depuis quelques temps, je n’ai pas pris le temps de pratiquer cette technique, et bien je peux vous dire que je l’ai ressenti. J’ai recommencé à avoir des tonnes et de tonnes de pensées et cela me «chauffait la tête». J’avais beaucoup d’idées, mais je n’arrivais pas à en concrétiser une seule ! Je sentais bien que je devenais moins serein, moins efficace, moins confiant et un peu plus stressé.

Pourquoi ? Car j’étais beaucoup trop dans la tête, et de moins en moins enraciné dans le sol.

A quoi ça sert d’être ancré ?

Cela peut vous apporter de nombreux bienfaits, comme par exemple :

* D’avoir moins de pensées négatives
* De vous sentir plus en sécurité
* D’être moins angoissé et d’aborder une crise d’angoisse plus sereinement
* D’être moins fatigué et d’avoir plus d’énergie
* De régler certains problèmes de déréalisation ou l’impression que l’on devient fou
* De soulager tout un tas de problèmes tels que migraines, stress, pensées suicidaires
* D’être serein ici et maintenant, peu importe l’endroit où vous êtes
* D’être plus confiant et plus positif, peu importe la situation qui se présente
* De vous sentir à votre place
* De lâcher prise plus facilement
* D’accomplir plus facilement vos projets, vos rêves
* De mieux vous sentir dans votre corps
* D’accepter la vie et de moins lui résister

La technique de l’ancrage va vous permettre de vous enraciner bien profondément dans le sol, ce qui vous permettra ainsi de ne pas vous faire emporter, chahuter, chavirer… au premier petit coup de vent qui se présente.

En pratiquant l’enracinement, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité quel que soit l’endroit où nous sommes ou quelque soit la situation que nous traversons ! On se sent plus confiant, et plus solide sur ses pieds. Il y a vraiment une vie «avec» ancrage, et une vie sans.

Vous vous souvenez peut-être, dans l’article «moins d’angoisse grâce à l’instant présent», je vous disais de penser à vos pieds. Et bien c’était pour vous faire sortir de votre tête et vous aider à mieux vous ancrer dans le présent.

Avec la technique de l’ancrage, le but est le même mais on va aller beaucoup plus loin que cela.

Comment faire pour s’ancrer ?

Alors il y a différentes façons de travailler son enracinement et de ressentir tous ces bienfaits. Donc avant de vous parler de la technique d’ancrage, voici déjà un aperçu de plusieurs activités qui vont vous permettre de vous ancrer plus solidement :

* Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage : marche, course …
* Les amis, l’amour, le rire
* Les activités de méditation, marche en conscience et toute activité effectuée en pleine conscience (telles que les exercices du livre «la sérénité de l’instant»)
* Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi qong…
* Toute activité qui prends soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…
* Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : ballade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, se baigner dans la mer, en rivière…

Vous l’aurez compris : toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Donc dès que votre activité mentale s’emballe un peu trop, vous avez le choix : sortez vous ballader en forêt, jardinez, faîtes des étirements, riez un bon coup, jouez de la guitare, parlez à votre fleur, allez embrasser un arbre (je ne rigole pas)… et si possible, faites cela en pensant à vos pieds !

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré.
Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

La technique d’ancrage énergétique par la visualisation

Tout cela est déjà très efficace mais il y a malheureusement des situations ou cela ne suffit pas… Comment faire quand on est quelque part et où planter une rose ou faire un pas de danse ne sont pas dans nos options?

Comment faire quand on est en déplacement, au bureau, ou que l’on doit faire une présentation par exemple?

C’est là qu’intervient la technique d’ancrage énergétique aussi appelé méditation de l’arbre. C’est en fait une simple technique de visualisation mais qui est incroyablement efficace !

Voici la puissante technique que je vous conseille de pratiquer :

Vous pouvez le faire assis ou debout. L’important est d’avoir les pieds bien à plat sur le sol.

Vous pieds sont bien posés sur le sol, et créent un contact puissant avec la terre.

Commencez par effectuer 3-4 mouvements de respiration abdominale pour vous détendre.

Maintenant, les yeux fermés de préférence, vous allez imaginer que des racines sortent de vos pieds et commencent à s’enfoncer dans le sol.

Ces racines commencent à vous relier très profondément avec le sol. Si vous êtes assis, ces racines partent non seulement de vos pieds mais aussi des pieds de la chaise, de vos chevilles, de vos cuisses…

Tout en continuant votre respiration profonde, vous imaginez que ces racines vont de plus en plus profondément dans le sol. Elles sont de plus en plus grosses.

A chaque inspiration, vous visualisez l’énergie de la terre qui remonte en vous. Cette énergie arrive de la terre, passe par vos racines, jusqu’à vos pieds, et remonte en vous.

A chaque expiration, vos racines s’étendent encore plus loin et encore plus profond vers le centre de la terre.

Ces racines commencent par englober de plus en plus d’espace, et englobe maintenant votre ville toute entière. Puis votre région tout entière. Votre pays tout entier.

Vos racines englobent maintenant la terre tout entière et vont jusqu’à son noyau. Vous êtes maintenant parfaitement relié avec la terre. La puissante énergie du noyau de la terre remonte jusqu’à vos pieds, puis jusqu’à votre coeur et vous traverse tout entier. Cela vous nourrit et vous donne de la confiance, de la puissance, et de la sérénité.

Là, bien enraciné, bien ancré dans le centre de la terre, vous allez y déposer une intention sur quelque chose que vous souhaitez voir apparaitre dans votre vie.

Par exemple, dans le centre de la terre, vous allez émettre l’intention suivante : « je suis en sécurité, ici et maintenant » (cette intention est très puissante et je l’utilise beaucoup).

Vous vous sentez maintenant profondément relié avec la terre et en totale sécurité.

{Source : « L’ancrage énergétique » de Mary Laure Teyssedre et guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr}

_______________________________

Je vous garanti que si vous faites cette exercice une fois par jour pendant ne serait-ce qu’une semaine, vous allez déjà ressentir de puissants bienfaits.

Encore une fois, j’insiste sur un point : plus vous le faites, et plus les résultats seront importants. Et faîtes moi confiance, cet exercice est bien plus qu’un simple exercice de visualisation.

C’est un magnifique exercice qui donne des résultats impressionnants.
Alors à vous de jouer maintenant!

Expérimentez, pratiquez et revenez me dire ce qu’il en est 😉

Pour aller plus loin, voici le lien vers un petit livre que j’ai acheté et qui m’a aidé à mieux comprendre l’ancrage, son importance et qui m’a fait découvrir pleins d’autres techniques pour le pratiquer au quotidien : L’ancrage énergétique de Mary Laure Teyssedre.

En quoi l’ancrage et le centrage permettent-ils de rayonner sa Lumière Intérieure ?

« Tel un arbre qui puise sa force dans la terre nourricière pour atteindre le ciel, c’est en s’enracinant que l’être humain s’élève. »

Ancrage et Centrage

En quoi l’ancrage et le centrage permettent-ils de rayonner sa Lumière Intérieure ?

L’ancrage et le centrage sont très importants, car ils permettent d’être dans l’ici et Maintenant. Être présent à chaque seconde de sa vie, et vivre chaque seconde intensément dans l’instant présent. C’est être présent totalement à soi et aux autres.

Beaucoup de personnes vivent dans le passé ou se projettent dans le futur sans vivre l’instant présent. Le futur se crée dans l’Ici et Maintenant.

Pour moi, il me semble important de vivre et d’appliquer ce qui permet notre rayonnement intérieur au quotidien et pas uniquement lors de stages, séminaires ou autres.

Être ancré cela veut dire quoi ?

Être ancré c’est tout d’abord accepter notre corps physique, notre incarnation, s’AIMER totalement dans ce corps physique avec nos qualités et nos défauts.

C’est être à la fois relié au Ciel et à la Terre, tous les deux en harmonie.

C’est aussi une aide pour pouvoir supporter les énergies environnantes ou même intégrer les « Nouvelles Énergies » qui arrivent depuis un bon moment à présent.

Il arrive souvent d’entendre «J’ai l’impression de planer !!! » et bien énergétiquement cela veut dire que son corps énergétique plane au dessus du sol. Dans ce cas là, on n’est pas ancré et cela peut même être dangereux, si par exemple on prend la voiture !!!

Également avant tout travail énergétique de quelque sorte que ce soit, il faut vous ancrer et éviter de « partir » sans connexion avec la Terre Mère.

Plus on est ancré, plus on s’élève, c’est une vérité si simple et si vraie mais on a trop tendance à l’oublier.

Sinon on est coupé du réel, on plane dans d’autres sphères, et on oublie que l’on est incarné dans ce corps ICI et Maintenant. C’est lui le temple de notre Être Intérieur. On a choisit cette incarnation dans ce corps.

Un beau symbole d’ancrage est l’arbre, par exemple, qui est toujours là, majestueux malgré les tempêtes.

Ses racines sont profondément ancrées dans le sol et il n’est pas perturbé par toutes les intempéries.

Voici un premier exemple d’exercice d’ancrage.

Prendre une bonne inspiration.

A l’expiration, imaginez que des racines partent de votre cœur, comme les racines d’un arbre.

Racines qui descendent, qui passent dans vos différents organes, dans vos deux jambes.

Quand ces racines arrivent au niveau de vos pieds, elles s’enfoncent dans la Terre Mère profondément à la fois verticalement mais aussi tout autour de vous.

Quand on est bien ancré, on sent ses pieds bien plantés au sol et on peut même sentir l’énergie de la Terre remonter en nous.

Inspirer en faisant remonter l’énergie de la Terre.

Expirer en faisant redescendre l’énergie dans la Terre.

C’est l’exemple de l’arbre, qui possède des racines s’enfonçant profondément dans la Terre et aussi entourant l’arbre, assurant ainsi sa stabilité contre vents et tempêtes.

Le centrage, complément de l’ancrage…

Se centrer c’est revenir sur son axe, en son être divin intérieur, permettant ainsi de se sentir moins désorienté et perturbé par les évènements qui nous entourent.

C’est ne plus chercher à l’extérieur ce que nous avons à l’intérieur.

Être à l’intérieur de Soi c’est expérimenter le Un et l’extérieur c’est la Dualité le Deux.

On a en nous-même deux parties bien spécifiques, à savoir une partie d’énergie positive, et une partie d’énergie négative ou une partie d’énergie féminine et une partie d’énergie masculine.

Se centrer, c’est harmoniser le plus possible ces deux parties, nommées aussi yin et yang. Si l’une d’elles a une plus grande activité ou émet une plus grande énergie que l’autre, cela décentre.

C’est accepter que l’on a besoin de l’énergie négative, car elle est complémentaire à l’énergie positive. Et l’harmonie se fait en nous-même en réunissant ces deux parties, en les acceptant et en les Aimant.

Lorsque l’on n’est pas centré, on peut avoir l’impression d’être « à côté de ses pompes », d’être mal à l’aise.

Se centrer c’est aussi lâcher prise, en acceptant les évènements qui ne dépendent pas de nous ou de notre action et qui nous permettent de changer pour évoluer et grandir.

Et non pas vouloir changer ces évènements que nous n’acceptons pas car nous n’avons pas une vision complète du dessein divin.

C’est un travail de chaque instant. Quand on est ancré et centré on EST (on NAIT!!!)

Un exemple de centrage : Le chemin de Lumière

Imaginez un chemin.

Au bout de celui-ci, imaginez le soleil, un soleil magnifique.

Symbole de votre Soleil Intérieur et de votre propre Lumière, car nous sommes tous Lumières. Souvent d’ailleurs on a même peur de notre propre Lumière.

Cette route avec le soleil, c’est notre chemin de vie.

Imaginez alors que vous marchez sur cette route en avançant vers le soleil et quand vous y arrivez c’est que vous êtes dans votre temple intérieur.

Vous pouvez aussi lors de cette méditation voir des sentiers ou d’autres chemins qui dévient du vôtre.

Focalisez vous alors sur le soleil, revenez sur votre route de lumière et continuez.

Exercices d’ancrage :

Mise en résonance du corps avec la force vitale du lieu où l’on vit.

Exercice n°1

Position :

Debout, relaxé

Jambes séparées en ligne avec les épaules.

Durée:

2 à 5 minutes.

Maintenez les bras étendus de chaque côté du corps au niveau des épaules.

Paume de la main gauche tournée vers le ciel.

Paume de la main droite tournée vers la terre.

Le courant magnétique de la main gauche passe vers le coeur, vers le plexus solaire en rechargeant le corps. Le surplus s’écoulant dans la main droite.

Effets:

Matin = dynamisant.

Soir = détente.

Références:

F. A. Petter, Feu de Reiki, p.50

Paula Horan, Reiki, Soigner, se soigner, p.63

exercice n°2

Se placer face à l’Est.

Se concentrer par les sens et l’imagination, percevoir la réalité du mouvement de la planète et par conséquent de votre corps.

A notre latitude la Belle Bleue tourne à une vitesse d’environ 800 Km/h.

Guide Ressource, juin, 1996, p.34

Pour être plus rapidement « présents » en soi-même,

ce qui amène au non vouloir guérir ou non agir.

Les moments où on perçoit un état difficile durant ou après un soin = un manque de centrage.

Auto-traitement de Reiki pour devenir « entier », unifié.

exercice d’ancrage N°3.

Visualiser sur la respiration :

1) Sur l’expir, des racines qui sortent du chakra racine et s’enterrent jusqu’au centre de la terre, s’ancrant solidement.

2) Sur l’inspir, l’énergie Rouge de Gaya remonte dans les racines (comme par capillarité) jusqu’au 1er chakra.

Laisser l’énergie entrer, nourrir le chakra.

Méditation

Centrage dans le cœur

Centrage avec les mains sur son cœur avant le traitement aide

à éviter que l’énergie du thérapeute se mélange avec celle du patient

et à ne ressentir aucune fatigue durant le traitement.

En travaillant sur la purification du canal du Shushumna

(le canal de lumière qui nous traverse de la tête au pied)

et en activant l’énergie avec le Ciel et la Terre, on amplifie son centrage au niveau du Coeur.

Dessiner et colorier des mandalas

Technique de re-centrage permettant de retrouver l’équilibre

et de se concentrer en ramenant au CENTRE son attention dirigée très souvent vers l’extérieur.

Techniques d’enracinement

Reiki Niveau I :

– Exercice de l’Étoile.

– Les mains au niveau du Tandien (Hara) :

Assis par terre dans une position confortable ou sur une chaise, les 2 pieds parallèles.

Placer les 2 mains sur ce point d’énergie (3 doigts en dessous du nombril) pendant au moins 10 minutes, tout en respirant profondément à partir du ventre.

Se relier à son être intérieur et sentir l’énergie s’élever de la Terre et atteindre son hara.

Si possible en plein air.

Reiki Niveau II :

1) Imaginez le symbole du pouvoir (CKR) dans les chakras des pieds (dans les voûtes plantaires des pieds).

2) Lorsqu’on le sent, l’imaginer ensuite dans son tandien (5 cm sous le nombril).

3) Dès qu’on peut le sentir dans son tandien, l’imaginer dans les chakras des mains (au centre des paumes des mains).

Bioénergie :

Plus on se sent en contact avec le sol et mieux on est planté, plus on peut supporter de charge et mieux on peut assumer ses émotions

En bioénergétique enraciner quelqu’un signifie le ramener sur la terre ferme. Être bien enraciné est l’opposé d’être « fixé ». Il y a plusieurs exercices expliqués dans le livre de A. Lowen concernant l’enracinement.

Un exercice pour amener les jambes à vibrer :

Couché sur le dos sur un lit, tendre les jambes en l’air. Si les chevilles sont fléchies et les talons tirés vers le haut, la tension qui agit sur les muscles postérieurs des jambes suffit en général à les faire vibrer.

Simple à exécuter. Outre pour libérer la tension, faire vibrer le corps à une autre fonction importante. Cela permet de faire l’expérience des mouvements involontaires du corps, et de les apprécier. Ils constituent une expression de sa vie, de sa force vibrante. Si l’on a peur, parce qu’on a l’impression qu’on devrait se contrôler parfaitement et tout le temps, on perdra sa spontanéité et on finira par être rigidement lié, un automate.

Il y a aussi Barbara Brennan, Le Pouvoir bénéfiques des mains :

Vibrations favorisant la connexion à la terre.

* Manger
* Activités physiques = pour faire circuler l’énergie
* Marcher, s’arrêter, pour toucher aux arbres et s’imprégner de leurs odeurs.
* Jardinage
* Serrer un arbre dans ses bras.
* S’asseoir à ses pieds le dos appuyé sur son tronc.

Visualisations

Visualiser des racines d’un arbre qui descendent profondément dans la terre
Visualisation d’ancrage : puiser les énergies de l’univers.

Se relier aux forces telluriques en visualisant d’avoir des racines dans la terre, d’aspirer l’énergie de la terre par les racines, de la faire circuler dans tout le corps.

Puis se relier aux forces célestes au-dessus de ta tête, pur faisceau de lumière blanche qui part du ciel, pénètre en soi par le chakra couronne, la faire circuler dans ses veines.

Pierres : Obsidienne ou hématite

Joindre les pouces aux auriculaires : ancre le courant énergétique bien que brusquement.

Remèdes de fleurs du Dr Bach :

Clématite (Clematis) : rêverie, préférer vivre dans l’esprit manquer de vitalité, pour aider à vivre dans le présent.
Fleur de Marronnier blanc (White Chestnut) : L’esprit encombré par un bavardage mental trop actif et épuisant, obsessions

Massages des pieds

Point d’acupressure
R 1 « Source Jaillissante » – Yongchuan – pour garder les pieds sur terre: Sur une ligne passant par l’espace entre 2ème et 3ème orteil, dans le 1/3 antérieur de la plante du pied. En bas du )( que font les bosses des os).

Porter attention à son chakra racine

dans l’auto-traitement de Reiki
et partir de lui dans l’harmonisation des chakras.

Ancrage à la terre

Avant, pendant et après une initiation Reiki, S’ancrer au début de chacun des auto-traitements

Pour tous ceux qui font un travail sur ou avec l’énergie.

Comme dans la maison, l’utilisation d’une prise de terre n’est pas seulement d’une évidence élémentaire, sécurité oblige; l’ancrage a les mêmes fonctions pour l’être humain.

Qu’on soit maître ou élève, professionnel ou amateur nous avons tous besoin de faire des exercices d’ancrage très souvent pour ne pas se sentir mal dans sa peau, disjoncter ou partir dans tous les sens…

Ils sont nombreux, faciles et efficaces. (Marie-France)

Exercice de Christophe Mistral :

Il consiste à concentrer l’énergie et l’attention dans une zone du corps, puis de la déplacer.

Il ne s’agit pas d’un exercice de visualisation, même si l’on peut débuter avec une image mentale, on doit surtout sentir physiquement cette concentration dans la partie du corps.

Au début on fait cela de manière statique, puis on continue par déplacer cette zone dans le corps, au gré de la volonté. Un aide précieuse consiste à placer les deux paumes au-dessus de la zone, et d’aider son déplacement par un déplacement des mains. Cette astuce permet de passer d’une image mentale, à une sensation physique de la concentration d’énergie dans le corps.

Lorsqu’on est à l’aise, il est très intéressant de poursuivre cet exercice mais en sortant cette concentration d’énergie du corps d’abord, près de soi, puis plus loin. On peut par exemple déplacer cette énergie dans la terre (un peu comme l’exercice de Jean-Marc), mais on peut aussi fait sortir cette énergie au-dessus de soi, à un mètre environ, de la faire sortir là des mains, et bien sûr le la faire revenir….

Un exercice vraiment intéressant est de le faire cela en forêt. On s’habille de manière confortable, on fait le vide dans sa tête, puis on commence en formant cette concentration d’énergie dans son cœur, lorsque la sensation est bien là, on fait descendre dans le bas ventre, puis le pied, le bas ventre, un bras, un autre bras, puis l’on redescend dans le ventre, les pied et on sort par les pieds, puis on remonte, on ressort par la tête, on projette cette énergie à l’extérieur, vers un arbre, puis on revient dans son corps, etc.… On peut aussi essayer de faire passer cette énergie dans les pierres, dans le végétaux, et de la projeter loin au dessus de soi. Si on fait tout cela en guidant ces énergies par les paumes, cela donne une sorte de chorégraphie très sympathique, et libératrice et très revitalisante.

Un autre exercice de Christophe Mistral :

C’est un exercice que l’on peut faire partout. Il consiste a se relier d’abord mentalement à la terre, à prendre conscience de la sphère sur laquelle nous sommes, et de dépasser par cette conscience les limites des 4 murs qui nous entourent. Puis, de la même manière, on prend conscience du ciel, et des étoiles, bien loin au dessus de nous. Dans cet exercice, on sent habituellement à la fois un sentiment d’espace, de grandeur du monde, mais aussi un sentiment d’être une goutte d’eau dans un grand océan… (et cela casse un peu notre ego).

Faire cet exercice lorsqu’on étouffe dans une pièce un peu trop petite, aussi en montagne, dans les alpes. Et là lorsqu’on est devant l’immensité du massif des alpes avec ces panoramas grandioses, ces massifs imposants. Ce cadre est extraordinaire, il facilite grandement cette prise de conscience, – que nous somme bien peu de choses – .

Exercice de Jean-Marc

2 ou 3 fois par semaine (mais ça serait mieux tous les jours !)

Debout les genoux légèrement fléchis, les deux mains sur le hara,

je me concentre sur l’énergie sous mes mains donc au 2° chakra.

Commencer par le yin, jambe droite et devant du corps, puis le yang :

Je déplace cette énergie qui va au 1° chakra puis dans la hanche droite et descend ensuite dans la jambe droite par le devant. Je ressens bien cette énergie tout le long de son déplacement.

Arrivée au pied elle passe par le point sous le pied à deux doigts des orteils (« source bouillonnante » point N°1 du méridien du Rein) et descend dans la terre pour se régénérer et revenir sous le pied gauche pour remonter la jambe gauche par le devant puis la hanche gauche et revenir au hara sous les mains

Je fais parcourir ce trajet (en forme de triangle) à l’énergie trois fois de suite.

Ensuite l’énergie qui est revenue au hara descend la colonne vertébrale et passe dans la fesse gauche, descend la jambe gauche par l’arrière sort par le talon pour se régénérer dans la terre et revient par le talon droit pour remonter la jambe droite par l’arrière et revenir sous les mains.

Là aussi je lui fais faire trois fois ce parcours.

Tous travaux dans un jardin (bêchage, piochage …) sont aussi excellent.

L’idéal étant de fouler l’herbe pieds nus au petit matin lorsqu’elle est encore mouillée de rosée …

Un footing en campagne ou une simple promenade dans les bois (plus romantique genre  » Mignonne allons voir si la rose ce matin est éclose ») sont aussi recommandés.

Un exercice de Thierry :

De temps en temps qui est simple et efficace

Écarter les bras sur le coté en inspirant, visualiser que l’on touche l’extrémité de l’univers avec les majeurs, continuer à monter vers le sommet de la tête.

Puis en même temps que les mains descendent devant le corps imaginer que cette énergie descend jusque dans les pieds puis va dans la terre et recommencer.

Cet exercice est connu dans les milieux Reiki et traditionnellement fait partie d’un groupe de 5 mouvements qui sont fait en Chine pour sentir le Qi (chi) l’énergie vitale.

Autre chose tout aussi simple

Tous les soirs se laver à l’eau chaude puis froide et se masser les pieds et la plante des pieds, laquelle contient de nombreux points d’acu en particulier ceux du rein (source bouillonnante), de la rate, du foie, de l’estomac et de la vessie. Puis huiler avec de l’huile d’amande douce, très efficace.

En Chine un maître Chan qui nous a donné quelques indications, conseillait de se concentrer sur le 1 rein au milieu de la plante du pied, surtout quand on avait des problèmes énergétiques, a méditer 😉

Enfin le froid est yin mais a des effets yang, ce n’est pas forcément à recommander à tout le monde, mais une douche écossaise ou un bon bain froid est très efficace pour bien dormir et se recentrer.

Enfin si l’on ouvre vers le haut, cela se répercute vers le bas. Cela me rappelle une légende japonaise, dans laquelle il y a un dieu brutal du nom de kojin on dit qu’un disciple du bouddha voulait construire un monastère qui toute les nuits était détruit, déterminé a comprendre il le prit sur le fait et rencontra cette créature d’aspect démoniaque, la questionnant il appris d’elle qu’elle était en fait le frère du bouddha et apportait les obstacles nécessaires à tout développement.

Je m’éloigne du sujet mais l’idée de base est que si l’on ouvre vers le haut cela va ouvrir vers le bas (cf. Table d’émeraude) et que cela nécessitera de stabiliser vers le bas, les deux sont dans une étroite interdépendance.

La marche d’enracinement du zen « kinhin » :

Stimule le point 1 rate qui est à l’angle du gros orteil.
La position des mains est comme dans les salutations taoïstes, positionné ici sur l’estomac 12VC, on appuie fortement à l’expiration sur la jambe tendue.
Le mieux est d’apprendre avec un moine zen. C’est difficile d’être précis en l’écrivant.

Méthode de Papi

Placez vous debout, les jambes légèrement écartées.

Sentez vos pieds bien posés sur cette terre qui nous a vu naître.

Placez vos deux mains sur votre cœur (quatrième chakras), prenez une grande respiration, (lente et profonde) en remplissant bien le bas de votre ventre (chakra sacré) jusqu’à votre plexus solaire, puis expirer lentement (jusqu’à ce que vos poumons soit complètement vidé) répétez cet exercice de respiration trois fois.

Pour faciliter votre ancrage, je vous suggère de répéter cette invocation :

« Je sens descendre le long de ma colonne et de sous mes pieds, de longues racines, ces racines s’enracinent profondément dans la terre, pour y puiser l’énergie tellurique.
Je demande amour lumière et énergie.
Je demande le meilleur.
Je sens monter de mon plexus solaire, une longue tige, qui s’élève dans la voûte des cieux, pour y puiser aussi l’énergie christique.
L’énergie tellurique et l’énergie christique se mélangent et retombe sur moi comme une pluie de lumière, une lumière blanche, une lumière douce qui m’enveloppe, me protège et me purifie.
Je demande d’être un canal, le plus pur possible.
Je suis amour, je suis lumière, je suis énergie.
Je demande le meilleur pour moi.
Qu’il soit fait, selon la volonté de l’univers ! »

(Cette invocation, va vous sembler une bien longue prière, mais avec le temps, vous verrez, elle s’ancre bien dans notre mémoire et c’est un bon moyen pour s’ancrer à chaque jour ou le plus souvent possible.)

S’en abstenir, si on consomme des boissons alcoolisées.

De Jean-Marc : le souffle créateur

En voici un autre qui participera aussi à l’ancrage puisque permet de travailler sur le premier chakra.

Il s’agit d’un exercice de respiration que l’on peut faire en visualisant une couleur Rouge : Inspirer lentement et profondément dans le ventre par le nez.
Retenir son souffle et pendant ce temps contracter aussi fort que possible le sphincter 7 fois.
Puis relâcher et expirer par la bouche
Ceci est à faire 11 fois successivement en se concentrant sur son premier chakra.

Il existe ainsi un exercice de respiration par chakra pratiquée dans le chamanisme.

Il y a dans un premier temps la méditation au cours de laquelle tu te visualise te transformant en arbre, prenant racine dans la terre. Tu ne fais qu’un avec la nature et tout ça. C’est pas facile au début…

Ensuite, tu peux travailler sur ton premier chakra (c’est lui pose pb) en te visualisant en rouge au cours d’une méditation.

Enfin, ne pas hésiter à se rapprocher de la nature, rétablir un vrai contact d’amour avec la terre qui est notre mère. Prêter attention à la nature. Se rouler dans l’herbe par exemple et lui « faire un câlin » =)

http://www.zenensoi.com/2015/03/27/l-ancrage/

19 commentaires

  • La bible de l’ancrage !
    Le texte est très pertinent.

    Merci !

  • Bonjour et merci pour cet article je n’ai pas encore essayé l’ancrage mais vais m’y mettre cette semaine par contre serait-il possible de recevoir cet article par e-mail ou en pdf afin que je puisse accéder aux exercices merci d’avance

  • Bonjour,
    J’ai pratiqué il y a plus ou moins un mois l’exercice de l’ancrage avec une thérapeute. Au moment de visualiser les racines partant de mes pieds, j’ai été bloquée et j’ai ressenti une très forte émotion qui m’a fait éclatée en sanglot. J’ai arrêté l’exercice et il m’a fallut 10 min et des gouttes de fleurs de Bach pour me calmer. La thérapeute m’a aidée aussi avec l’EFT et en la questionnant, selon elle c’est comme si je m’étais trouvée devant une porte fermée à clef. Dois je quand même m’obstiner à refaire cet exercice ? je dois avouer que j’ai peur de me retrouver encore dans cet état… Des conseils ? observations ?
    Merci

    • Delfairière Dominique

      Si vous avez peur de refaire l’exercice, c’est qu’il reste encore une émotion il est utile de revoir la thérapeute et refaire une scéance d’eft afin de comprendre ce blocage à propos de l’ancrage.
      L’ancrage est une technique naturelle qui fait circuler l’énergie en nous, si cela ne circule pas c’est que les émotions ressenties par rapport à un évé ( potentiellement traumatisant)
      en bloque la circulation.
      Dominique Delfairière
      psychologue, praticienne en psychologie énergétique.

  • Bonsoir.

    Merci pour cet article très complet (trop même peut-être pour moi….), et surtout très intéressant.

    J’aborde tout juste la question méditation…. et j’ai tenté de pratiquer le premier exercice (celui avec les pieds au sol, la respiration abdominale et conceptualiser que des racines en partent…) et bien je ressens comme une forme de résistance de la part de mon intellect….. et rien ne se produit. 🙁

    Alors je pratique ça là tandis que je viens de me restaurer, peut-être n’est-ce pas là le moment le plus propice…. il faudra que je re essaye…. mais jusque là voilà ce qui peut résumer mes expériences d’auto hypnose ou méditation… en tout cas c’est ainsi que je le ressens: une résistance… un mal fou à me laisser aller.

    Une recommandation à ce propos???

    • Bonjour, essayer de vous centrer sur votre respiration.Fermez les yeux et imaginez inspirer la paix, le calme, le beau …. et expirez l’agitation, le stress, la résistance.Faire cela régulièrement ( même quelques minutes ) amènera calme et paix dans votre mental et par extension ….. dans votre quotidien. C’est simple à mettre en œuvre et efficace.

  • Merci beaucoup de votre partage <3 coeurdialement <3

  • Merci d’avoir cité mon livre dans votre article 😉
    Coeurdialement
    Mary Laure Teyssedre

  • merci pour ces différentes méthodes très utiles

  • Fred, Jedi sage et franc-tireur

    Bonjour,
    Toujours à la recherche de méditations, je découvre votre site et cet article intéressant. Mais, je m’étonne d’une chose : vous ne citez pas toutes vos sources. Par exemple, « La puissante technique que je vous conseille de pratiquer » se trouve, mots à mots, sur un autre blog que je fréquente. Et il est publié bien avant le vôtre. Or, vous ne le citez pas. Je vais vous le remémorer : « L’étang sacré »
    J’apprécie l’honnêteté et le respect du travail des autres. Je pense que c’est aussi votre cas et que vous n’apprécierez pas de retrouver vos textes ailleurs sans être citée.
    Au plaisir de vous lire

    • Bonjour, le lien qui figure dans ce texte est celui sur le site ou j’ai trouvé ce texte. Cela ne veut pas dire que le site que vous citez est la véritable source. Je n’ai fait que partager un texte en citant la source du site où j’ai trouvé ce texte. Si chacun se donnait la peine de faire de même, il n’y aurait pas ce genre de soucis. A aucun moment je ne prétend être l’auteur de ce texte.

  • Je les pratique depuis février 2012. Il faut le faire très régulièrement, voir tous les jours et vous verrez des changements positives dans votre vie très rapidement. C’est très très bien.

  • C’est déjà quelque chose que notre coach de vie nous a appris. C’est très bon pour nous amener dans le moment présent.

  • Merci merci merci

  • Artile très intéressant. Merci

  • Bravo et merci pour toute ses informations et méthodes. Je vais m’en prendre quelques unes dans la poche de ma vie 🙂

    • QUEL ARTICLE c’est le pied !!!! je lirai tout en plusieurs fois mais j’en avais la pré-science : fatiguée, je pensais marcher sur la plage ou l’herbe les pieds nus (c’est viscéral et non intellectuel) les bébés veulent toujours marcher pieds nus mais attention aux piqûres d’insectes… nos pieds sont ramollis par des siècles de civilisation OUi l’énergie vient du sol et se perd dans la tête (de bas en haut) de par là oû on est connecté Il s’agit de se déconnecter pour mieux se relier…Il s’agit de se délier pour mieux se reconnecter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *