Combien de fois aurais-je pleuré sans savoir que la vie me faisait en fait une faveur

Combien de fois aurais-je pleuré sans savoir que la vie me faisait en fait une faveur

Combien de fois aurais-je pleuré en cachette sans savoir qu’en fait, la vie me faisait une faveur ? Sans comprendre que ce qui est arrivé, ce n’était pas la fin du monde, mais le début de quelque chose de mieux ? Parce qu’exister, c’est se réinventer plusieurs fois, c’est fermer une fenêtre pour ouvrir une porte tout en séchant ces […]

Lire la suite...