Apprendre à être seul après une rupture

Apprendre à être seul après une rupture

Lorsqu’une relation prend fin, prendre du temps seul peut nous aider à faire le deuil, à guérir et à reconstruire. Découvrez comment profiter au mieux de cette étape.

Être en couple présente de nombreux avantages sur le plan personnel et social. En règle générale, nous ne nous sentons pas seulement aimés, contenus et soutenus par quelqu’un qui fait de nous sa priorité. Nous sentons également que les parents et connaissances nous valident du fait d’être en couple, du fait de respecter des normes établies. Il n’est donc pas surprenant que de nombreuses personnes paniquent à l’idée d’être célibataires. Cependant, apprendre à être seul est essentiel.

Personne ne peut nous assurer la continuité de nos relations. Nous pouvons sentir que nous tombons dans le vide lorsqu’elles se terminent, que nous perdons notre valeur, notre identité et nos projets. Pourtant, il est essentiel d’apprendre à vivre avec la solitude pour se reconstruire, se soigner et s’améliorer. Et, surtout, pour que le choix de notre prochain partenaire soit une décision et non une nécessité.

Il vous est difficile d’être seul ? Nous vous invitons donc à poursuivre votre lecture.

Apprendre à être seul après une rupture

Si vous avez le sentiment qu’être seul est une expérience effrayante, synonyme d’échec ou de manque, vous éprouvez des sensations très courantes. De nombreuses personnes restent dans des relations malheureuses et malsaines par peur de la solitude. D’autres passent d’un lien à un autre comme elles changent de cordonnier. N’importe quoi plutôt que d’affronter l’absence de compagnie.

Si votre relation est terminée et que vous êtes déterminé à vous accorder du temps, à investir en vous, nous vous proposons ici quelques idées pour profiter de cette étape.

Prendre conscience de l’importance de la solitude

Cette première étape est essentielle. Vous devez être clair sur la raison pour laquelle cela vaut la peine de prendre du temps dans la solitude car, sinon, à la première peur ou au premier revers, vous courrez chercher à l’extérieur ce qui devrait venir de l’intérieur. N’oubliez pas qu’être seul vous permet de vous découvrir, de vous connaître et d’améliorer la relation avec vous-même. Elle vous permet d’investir en vous-même le temps, le dévouement et l’énergie que vous avez donnés à l’autre et, surtout, elle vous aide à grandir et à évoluer personnellement.

Renforcez votre amour-propre

Lorsqu’une relation se termine, nous perdons notre principale source d’amour, de soutien, de compréhension et de validation. Par conséquent, et pour que le vide ne nous submerge pas, nous devons apprendre à le combler par nous-mêmes. Si vous avez du mal à être seul, vous n’avez probablement pas une forte estime de vous-même. Peut-être que vous ne vous considérez pas comme précieux, digne ou suffisant.

C’est donc le moment idéal pour commencer à vous parler et à vous traiter avec amour, à vous accompagner avec compassion et respect, à vous offrir les meilleures personnes et expériences. Pensez à tout ce que vous avez pu faire pour la personne que vous aimiez et faites-le maintenant avec vous-même.

Reprenez vos projets et concevez-en de nouveaux

Sans le vouloir, et souvent sans s’en rendre compte, on finit lorsqu’on est en couple par mettre de côté nos centres d’intérêt, nos loisirs et nos projets personnels. Notre attention et nos efforts se concentrent sur le partenaire et nous oublions presque qui nous sommes.

Après la rupture, vous pouvez alors reprendre ces activités que vous avez tant appréciées et abandonnées. Vous pouvez récupérer les rêves, les projets et les illusions que vous aviez au niveau individuel. Cela peut même être un excellent moment pour projeter de nouveaux plans et objectifs pour l’avenir.

Travaillez sur vos peurs

Il existe une condition essentielle pour apprendre à être seul : il faut reconnaître ses peurs et travailler sur elles pour qu’elles ne vous dominent pas. Nous le disions, la société est faite pour les couples et cet état matrimonial est largement récompensé et renforcé. Cela nous amène à penser que nous sommes incomplets étant célibataires, voire que nous sommes défectueux ou défaillants.

Ainsi, la peur du rejet, de la honte, que les autres pensent que nous ne sommes pas valides, peut apparaître. D’autres peurs peuvent également s’ajouter, comme la peur de ne plus profiter d’une relation.

Si vous ne pouvez pas rationaliser ces pensées, vous pourriez vivre avec une inquiétude si grande qu’elle vous amènera à vous remettre avec votre ex-partenaire ou à créer des liens avec la première personne avec qui vous pensez que c’est faisable. Cela ne causera qu’un mal-être à long terme. Travaillez donc sur vos peurs, et vous garderez une bonne partie de votre liberté.

Prenez soin de vous

Pendant les premières semaines ou les premiers mois après la rupture, votre esprit peut constamment penser à votre ex-conjoint, aux moments que vous avez partagés, à ce qui ne sera jamais. Se rassembler autour de ces pensées peut être très douloureux et dommageable, et la meilleure stratégie pour éviter cela est de prendre soin de vous.

Commencez à prendre soin de vous physiquement, mentalement et spirituellement. Vous pouvez commencer à faire de l’exercice, améliorer votre alimentation ou prendre soin de votre peau. De plus, vous pouvez commencer à méditer, écrire un journal thérapeutique ou passer du temps avec des personnes qui vous aiment et qui vous font vous sentir bien. Vous devez plus que jamais être votre priorité.

Faites de votre vie une expérience extraordinaire

Enfin, rappelez-vous que tout est temporaire et que vous aimerez à nouveau. Et pour vous être accordé ce temps de guérison, vous pourrez le faire de manière plus saine, plus authentique et plus libre. Votre vie ne devrait toutefois pas être mise sur pause jusqu’à ce qu’apparaisse cette personne qui touchera à nouveau votre cœur. Au contraire, cette période est idéale pour vous concentrer sur la construction d’une vie si riche, intéressante et prospère que quiconque y entre le fait par ses propres mérites, pour partager et ajouter, et non pour combler des vides.

Concentrez-vous donc sur vos objectifs, sur votre parcours professionnel, sur votre santé et votre bien-être, sur votre propre bonheur. Lorsque cette étape de votre vie se terminera, vous vous en souviendrez comme d’un merveilleux tournant, comme de l’impulsion qui vous a conduit à devenir une personne plus forte et plus heureuse. Et c’est qu’en réalité, apprendre à être seul est une ressource précieuse.

https://nospensees.fr/comment-apprendre-a-etre-seul-apres-une-rupture/

(Visited 883 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.