Bien se nourrir pour prendre soin de son taux vibratoire

Bien se nourrir pour prendre soin de son taux vibratoire

Nous sommes différents face à la nourriture, à chacun sied un régime particulier, en fonction de ses gouts, de sa culture, de son âge, en fonction de la  tolérance aussi. 

Portez une attention à ce que vous mangez et comment vous mangez

1 – La qualité énergétique de vos aliments :

Ce qui nous importe ici, c’est l’énergie qui imprègne toute nourriture et que vous ingérez en mangeant.  Cette énergie vitale  se mesure. Elle peut être à haut taux vibratoire, comme elle peut être dépréciée.  Si cette énergie se mesure par radiesthésie, en faisant preuve de bon sens, nous pouvons avoir une idée de ce que nous ingérons. Le bio à bonne presse. Pour ma part, je privilégie aussi les artisans locaux qui vendent des légumes qui ne sont pas labellisés mais qui n’ont rien à envier  à la grande distribution bio. Faite preuve de bon sens.

Plus un produit est transformé, moins il sera riche en énergie vitale.  Ce que nous mangeons influence directement notre bonne santé, notre dynamisme ou notre manque de vitalité.

Nous savons par la physique quantique que la matière est vibration. Une vibration est une information. Un aliment porte en lui toute l’information qu’il a reçu à tous les niveaux, de sa conception jusqu’à sa transformation, tant pour un fruit, un légume, une graine ou ‘un animal. Je n’ai pas toujours été végétarienne mais je mesure aujourd’hui toute la souffrance que j’ai ingéré lorsque je mangeais de la viande. Dans les circuits courts, il est possible de trouver des élevages respectueux de l’animal. Je n’écarte pas la notion du coût, cela incite à  manger moins, ou du moins, différemment. J’ai expérimenté, c’est possible, même avec des enfants en bas âge. 

Un outil précieux pour préserver la qualité vibratoire de vos aliments, la prière. Rien que ce mot   fait peur, prière est assimilé à religion. L’invitation est de sortir des schémas tous faits. La prière est une intention que vous formulez à plus grand que vous, au tout, à l’univers, en dehors de tout concept. Et si évoquer Dieu vous fait peur, mettez y les mots qui résonnent en vous.

Bénir son repas a trois avantages. Cela permet de prendre le temps de se poser, c’est déjà en soi bénéfique. Puis cela permet de neutraliser les énergies qui ne sont pas en harmonie avec vous, et ensuite vous informez vos aliments de vibrations positives. Essayez, pour voir…

2- Pourquoi mangez vous ? Comment mangez vous ?

Dans un travail sur soi, on ne peut pas faire l’impasse de nos comportements alimentaires qui sont étroitement liés à nos émotions. 

Comment préparez  vous vos repas ?   Les pensées sont créatrices. Alors, imaginez l’impact de  votre gratin de légumes préparé avec plaisir, en étant dans l’instant présent.

Cuisiner en conscience est une forme de méditation.  On dit de la méditation  que c’est une activité mentale. Alors,  contrôlons  notre mental en ayant des pensées bienveillante envers ces aliments qui vont nourrir notre corps.

Créez le régime qui vous convient, mais surtout, restez connecté à la notion du plaisir. Le plaisir de manger dans la conscience de l’instant présent. 

Pour ne pas vous laisser manger par vos émotions

En effet, le fait même de manger peut avoir un rôle de régulateur émotionnel lorsque des pensées toxiques ou des émotions lourdes s’installent, générant un mal être. Cela n’a rien d’anormal, on mange pour se RESTAURER, se rééquilibrer. Mais cela peut déraper dans l’excès, dans le compulsif  et faire que l’on se sente encore plus mal si on laisse cette habitude compensatoire s’installer.

Surtout, regardez vous avec bienveillance. Ce type de comportement à tendance à nous conduire vers une mésestime de soi. Sachez que ce phénomène est très courant.  Osez en parler, faites vous aider si la compulsion s’est installée. 

Quelques gestes simples 

Bénir vos aliments et votre eau.

– Mettre de la couleur dans vos assiettes, et savourer avec les yeux.

– Prendre le temps de manger. Déguster les aliments, en profitant pleinement, pour laisser le temps à l’aliment de révéler le meilleur de lui-même. 

– Attendre que la faim revienne pour manger de nouveau, écoutez votre corps. Souvent il vous dirige vers l’aliment dont il a besoins. Vous vous sentez attiré par un aliment en particulier. 

https://www.linstantduphenix.fr/2021/04/01/bien-se-nourrir-pour-prendre-soin-de-son-taux-vibratoire/

(Visited 777 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.