Comment lutter contre l’anxiété au réveil ?

etre anxieu

L’anxiété s’accentue parfois le matin. C’est un moment de la journée particulièrement sensible, car l’anxiété qui se présente le matin exerce une influence sur les actions que nous réaliserons après. C’est pourquoi il est important de savoir que faire pour combattre cette anxiété matinale.

L’anxiété est un adversaire compliqué qui accorde peu de trêves. Bien évidemment, elle n’arrive jamais au bon moment de la journée, se présentant parfois le matin. Découvrez comment combattre l’anxiété au réveil.

Il s’agit de ces pensées obsessives et circulaires, de cette anticipation et de cette activation physiologique qui sont la première ombre que nous pouvons arriver à voir. L’anxiété au réveil peut conditionner le reste de la journée. Et ainsi provoquer une peur intense des obstacles ou des défis qui peuvent se présenter.

L’anxiété au réveil peut littéralement être limitante pour la personne qui n’est pas capable de la gérer correctement. Ainsi, dans cet article, nous vous donnerons quelques recommandations qui – bien que simples en apparence – peuvent illuminer une journée que vous pensiez être synonyme de souffrance.

Levez-vous !

Nous ouvrons les yeux et nous ressentons de l’anxiété. On commence à éprouver cette sensation d’inquiétude qui se traduit en :

  • Activation physiologique
  • Envie probable de pleurer
  • De rares sentiments d’autoefficacité
  • En anticipation appréhensive
  • À un certain niveau, en une envie de ne pas commencer la journée

Nous pouvions avoir rendez-vous avec un inconnu, à une fête avec des amis, avoir besoin de faire des courses ou aller au travail. Peu importent nos plans de la journée, ce qui est certain, c’est que l’anxiété nous décourage, nous invite à fuir.

C’est pourquoi il est important de faire cesser ces pensées catastrophistes qui sont en train de faire que notre journée à peine entamée ne déraille. Il n’est pas surprenant que ces pensées s’accrochent à notre dialogue interne quand nous sommes au lit.

De fait, dans le cadre de techniques comme celle du “temps poubelle”, on évite que la personne affronte ses pensées obsessives. Que ce soit le matin ou le soir.

Les pensées circulaires peuvent s’aggraver lorsque l’on se trouve dans une situation où on ne peut pas faire autre chose que penser. Comme par exemple lorsque l’on est au lit. En se réveillant, en s’étirant, en restant au lit 10 minutes à moitié endormies, les personnes avec un trouble de l’anxiété ouvrent la porte à cette émotion et lui déroulent le tapis rouge.

Si vous commencez à détecter des signes qui indiquent que votre anxiété augmente, c’est le moment : levez-vous.

Lutter contre l’anxiété au réveil : ne pas changer ses plans

L’évitement, en tant que stratégie, ne fera qu’augmenter l’intensité de l’angoisse. Ces situations n’ont pas à être des stimuli concrets qui déclenchent une activation comme un serpent ou un rendez-vous chez le dentiste. L’anxiété peut nous suggérer de ne pas aller au travail, par exemple. En effet, nos pensées catastrophistes en boucle et notre mauvaise humeur indiquent que nous n’allons pas pouvoir surmonter les défis de la journée.

Au travers du mécanisme d’anxiété-évitement-anxiété, la personne peut choisir de rester chez elle et de ne pas aller travailler. Mais cela ne fera pas en sorte que l’anxiété diminue sur le long terme -bien que cela sera efficace sur le court terme. Bien au contraire, la prochaine fois qu’elle devra aller au travail, elle ressentira de l’anxiété. Elle n’aura pas déjoué ces pensées catastrophistes à propos de son travail car elle ne se sera pas exposée à la situation. Cela minera davantage son humeur, puisqu’elle n’aura pas atteint son objectif de la journée.

De cette manière, même si se lever en ressentant de l’anxiété est difficile, ne pas réaliser nos activités va rendre la situation encore plus difficile. Si nous avons une journée remplie d’activités/obligations et que nous ne remplissons aucune d’entre elles, celles-ci ne feront que s’accumuler.

L’idéal pour calmer l’anxiété est de nous exposer à ce qui nous fait peur, même si nous ressentons de l’anxiété. Souvent, dans la réalité, les obstacles que nous imaginions sont moins difficiles que prévu. Ou nous nous trouvons moins vulnérables face à ceux-ci.

Le café, sans lait ni café

Le matin, nous pouvons avoir l’habitude de boire du café en mangeant un gâteau. Néanmoins, la caféine est un stimulant qui augmente la fréquence cardiaque – manifestation physiologique que nous pouvons confondre avec l’anxiété.

La caféine peut être très positive pour que le corps se mette en marche. Elle peut néanmoins jouer en notre défaveur quand nous sommes actifs et provoquer de la tachycardie. Cette dernière peut ensuite avoir un effet en cascade sur l’augmentation du rythme de la respiration, de la transpiration, et de manière générale, sur ces symptômes physiques de l’anxiété qui font parfois si peur.

Par conséquent, l’anxiété au réveil devrait être un signal que, ce matin, le café n’est peut-être pas la boisson la plus recommandée pour nous. Susan Bowling, psychologue au Women’s Health Center, décrit la relation entre le café et l’anxiété de la manière suivante :

“Les effets naturels de la caféine stimulent un grand nombre de sensations telles que des battements cardiaques plus rapides ou encore une température corporelle plus élevée. Tous ces éléments simulent l’anxiété. Psychologiquement, il est difficile pour l’esprit de reconnaître ces sensations provenant du café parce qu’elles sont comparables à celles provenant de l’anxiété.”

Luttez contre l’anxiété au réveil en prenant soin de vous

La dernière recommandation qu’on donne pour éviter que l’anxiété au réveil soit synonyme de perdre la journée est prendre soin de soi-même. Les habitudes de bien-être et d’hygiène sont des activités simples qui, d’une certaine manière, tranquillisent notre humeur.

Les matins où vous vous réveillez anxieux, il est important de mettre en place des stratégies actives et conscientes pour faire face au problème. L’anxiété se mélange à des pensées catastrophistes, irrationnelles et négatives. Ces dernières nous disent en permanence que nous ne valons rien, que nous sommes peu et que nous n’y arriverons pas. Nous sommes en danger parce que nous ne sommes pas capables de ne pas l’être.

De cette manière, renoncer au survêtement et bien s’habiller pour nous sentir à l’aise, beaux et puissants peut être un parfait bouclier contre ces cognitions nocives. Ce sont des gestes simples qui peuvent parvenir à avoir un impact important sur nos sentiments d’autoefficacité et sur ce concept de soi affaibli.

Se lever en permanence avec des sentiments anxiogènes peut être le symptôme d’un trouble qu’une personne n’a pas à affronter seule. On recommande alors, si l’anxiété touche notre fonctionnement générale social, familial, émotionnel ou professionnel, de commencer un traitement psychologique.

Source: https://nospensees.fr/comment-lutter-contre-l-anxiete-au-reveil/

(Visited 197 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.