Désemcombrer sa vie

Désemcombrer sa vie

Quand nous commençons à désencombrer nos vies, c’est souvent parce que nous aspirons à une sorte de paix. Nous voulons trouver un certain espace ou un certain répit par rapport au chaos… ou peut-être est-ce pour commencer à mener une vie plus intentionnelle et plus belle.

Toutefois, quelque chose de magique se produit lorsqu’on plonge dans le processus de désencombrement.

En effet, nous commençons à apprendre à nous connaitre.

Et si nous continuons, le processus de désencombrement peut nous tracer la voie vers une croissance personnelle profonde.

J’ai vu cela se produire dans ma propre vie et dans la vie des gens avec qui j’ai travaillé, d’innombrables fois.

Le processus de désencombrement nous amène à confronter certains rapports clés que nous avons avec nos possessions et avec le monde qui nous entoure :

Nous comprenons que l’encombrement représente souvent nos habitudes de procrastination et de fuite. Ainsi, si nous voulons nous attaquer à l’encombrement, nous devons changer ces habitudes.

Nous réalisons que nous donnons beaucoup de pouvoir à nos possessions : le pouvoir de nous donner une identité, un sens de la valeur, un sens de qui nous sommes ; le pouvoir d’assurer la sécurité, de nous donner de l’espoir pour l’avenir, des souvenirs, de l’amour, du confort.

Ensuite, nous nous rendons compte que ce pouvoir est en nous depuis toujours, et non en dehors de nous. Il faut du travail pour commencer à voir cela d’une manière expérientielle (pas seulement intellectuelle).

Nous découvrons que nous sommes très attachés aux choses et nous apprenons à lâcher prise. Cela demande beaucoup d’attention, et une certaine prise de conscience quant au fait que nous avons le bonheur en nous. Le fait de lâcher prise n’est qu’une pratique de cette prise de conscience.

Nous commençons à prêter attention à ce qui est vraiment important pour nous, et cela va changer le cours des choses. Lorsque nous nous posons la question de savoir ce qui est vraiment important, nous pouvons commencer à vivre intentionnellement, et une fois que nous commençons à vivre en accord avec ces valeurs, nous faisons évoluer notre compréhension de ce à quoi nous tenons vraiment. Notre compréhension change à mesure que nous agissons.
Nous commençons à faire face à la honte et à la culpabilité qui découlent de l’encombrement, de la procrastination, de la fuite, des nombreuses années que nous avons passées à dépenser sans réfléchir. La honte et la culpabilité nous gênent, mais elles peuvent aussi nous inciter à reconsidérer nos habitudes, à commencer à les modifier. En fin de compte, l’un des changements les plus puissants, c’est de se débarrasser de la honte et de la culpabilité tout en embrassant la vérité qui se révèle à nous lorsque nous refusons de fuir.

Ce sont quelques-unes des choses que nous pourrions explorer pendant que nous désencombrons notre vie. Beaucoup plus de possibilités existent, et je pense que vous trouverez vos propres réalisations et votre propre chemin de croissance qui vous sont uniques.

Extrait de La simplicité comme pratique spirituelle : Le processus de désencombrement

par Olivier Roland

Source : https://pressegalactique.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.