Être thérapeute

therapeute

Ils me disent :

« Nous ne pouvons pas juger de ce qui est bien ou pas dans l’exercice de telle ou telle thérapie, nous pouvons simplement dire ceci :

Déjà, un bon thérapeute est celui qui s’aime, qui a déjà compris beaucoup de choses de lui-même ! Il se donne à l’autre sans rien attendre, simplement par Amour.

Un être ne peut pas donner de l’Amour ou être un bon thérapeute s’il ne s’aime pas lui-même !

Nous en revenons toujours à la même chose : Aimez-vous !

Aimez-vous !

Si vous ne vous aimez pas et si vous n’avez pas une estime profonde de vous-même, comment voulez-vous aider les autres ? Vous ne savez pas ce qu’est l’Amour si vous n’êtes pas capable de vous le donner à vous-même !

Parmi les thérapeutes actuels, il y en a certains qui le sont pour s’aider eux-mêmes, et ce n’est pas forcément bon.

Cependant, les êtres vont vers les thérapeutes qui leur correspondront sur le moment ; nous allons nous expliquer :

Beaucoup de thérapeutes sont encore endormis, ils sont dans le pouvoir sur l’autre et le pouvoir de l’argent. Ne parlons pas de ceux-ci ! Nous préférons parler des vrais thérapeutes qui s’aiment eux-mêmes, qui ont déjà bien compris leur propre fonctionnement et qui sont à même d’aider les autres.

Les êtres humains vont donc vers des thérapeutes qui leur correspondent sur le moment, peut-être parce qu’il se peut que cela leur permette de s’éveiller à une autre conscience. Ils se diront à ce moment-là : « finalement, ce thérapeute ne m’apporte rien ! »

Cela les aidera :

A mieux comprendre, à mieux se prendre en main, mis à part ceux qui sont totalement sous la coupe de ceux qui les soignent.

Finalement, il n’y a pas de très mauvais thérapeutes, il y a simplement des thérapeutes qui correspondent à leurs patients. C’est aux patients de comprendre si ces êtres-là sont bons pour eux ou non.

Les thérapeutes ne sont donc ni bons, ni mauvais, ils correspondent simplement à l’attente de certains de leurs patients qui ont besoin parfois de passer par une manipulation.

Il y en a cependant qui ne font aucun bien, mais même s’ils ne font aucun bien, le mal inconscient ou conscient qu’ils font peut fait prendre conscience à leurs patients et les mener dans une autre direction ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
(Visited 264 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.