Le Yin et le Yang en soi

Le Yin et le Yang en soi

L’équilibre des deux polarités Yin et Yang en soi.

L’aspect féminin (qui est autant chez l’homme que chez la femme) capte des idées, pense, imagine, projette… et l’aspect masculin met en action l’idée, passe à la partie création dans la matière.

Tout comme la matrice reçoit l’information, puis conceptualise un projet et le matérialise.

Tantôt le yin se met en action, tantôt le yang, ça tourne et se complète comme un bel engrenage.

Lorsque les deux sont bien équilibrés, l’être et le faire se conjuguent pour une vie harmonieuse et créative.

Un homme ou une femme équilibré-e, n’a pas besoin de l’autre pour se sentir bien, il ou elle peut rester seul-e, sait demander de l’aide si besoin ou offrir son aide.

C’est l’aspect rayonnant, neutre qui fait du bien, la coopération intérieure.

Si le Yin est déséquilibré (chez l’homme ou la femme), se créent alors des besoins, des manques, de la faiblesse, de la soumission, de la culpabilisation et des états de dépendances et d’addictions (chocolat, tabac, nourriture, chirurgie esthétique, collections de chaussures, collection de partenaires – jamais satisfait !…).

C’est un cercle vicieux qui s’enclenche : besoin, contentement, manque, besoin plus important…

Le coté victimisation s’installe avec la perte de pouvoir intérieur, honte, superficialité.

Souvent, la personne se lasse vite de ce qu’elle a, pensant trouver toujours mieux ailleurs.

Si le Yang est déséquilibré (chez l’homme ou la femme), se créent alors une résistance d’opposition systématique, un besoin de tout contrôler, de la révolte, de la domination, l’aspect hautain, tyrannique ou arrogant.

Le bourreau intérieur prend sa place, parfois le pervers narcissique qui aime manipuler. L’insensibilité s’installe et le dénigrement intérieur et de l’autre.

Des cris, des reproches à l’autre, des accusations, le besoin de procédures pour se prouver son bon droit.

Là aussi, un besoin de tenir tête entraine des addictions à tout ce qui peut se faire sentir puissant (alcool fort, drogues dures, postes de direction, armes, besoin d’auditoire, de podiums…)

Pour rétablir l’équilibre, le yang a besoin de yin… contact avec l’eau, natation, respirations par la poitrine, yoga, taï chi, marche dans la nature, temps de silence, reconnexion au cœur, rendre des services avec humilité et joie, tout ce qui peut calmer le mental…

Le yin qui a besoin de se renforcer : enracinement à la terre et reliance au soleil, cours d’arts martiaux, boxe, respirations par le plexus solaire, oser quelque chose de nouveau, se connecter à la source avec foi, apprendre à dire NON lorsque c’est important…

A chacun de s’analyser pour trouver son équilibre intérieur et rayonner son tao avec joie.

Lorsqu’il est dessiné, le yin est représenté foncé (profondeurs, intériorisation) et le yang blanc (extériorisation, lumière).

Joéliah

https://www.quelemeilleursoit.com/le-yin-et-le-yang-en-soi/

(Visited 965 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.