Pensée du jour 12 août 2023

Pensée du jour 12 août 2023

La petite voix méditation quotidienne Eileen Caddy

Tu ne peux faire tout ce que tu devrais quand tu es tendu. Prends du temps pour être seul, et fais quelque chose de simple, quelque chose que tu prends plaisir à faire; mais que ce soit une chose que tu choisis toi-même et non pas suggéré par quelqu’un d’autre. Tout en le faisant, tu verras que tu peux regarder toute chose à partir d’un niveau de conscience différent. Le poids sera enlevé, et tu verras que tu pourras accomplir bien plus.

Aussi n’essaie jamais de regarder trop loin devant toi; cette attitude peut causer grande tension et grande détresse. Tu ne peux faire qu’un pas à la fois, alors fais-le, et le suivant suivra juste au bon moment. Laisse la vie se déployer, et n’essaie pas de la manipuler. Ne sois pas agacé ou impatient lorsque les choses ne marchent pas exactement comme tu l’avais escompté. Cherche et vois plutôt le dessein et le plan qui sous-tendent tout ce qui a lieu, et rends-toi compte que tout est pour le mieux.

http://www.etresoi.ch

Pensée du jour d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensée du 12 août 2023

Diable – son rôle : assagir l’homme qui transgresse les lois

Vous vous êtes promené dans la campagne et vous avez pu voir quelquefois une petite fille assise qui surveille des vaches. Auprès d’elle est couché un chien qui l’aime beaucoup et qui lui obéit. Soudain il arrive qu’une vache s’éloigne pour entrer dans le champ du voisin ; la petite fille dit au chien : « Vas-y, mords-la ! », et le chien, fidèle, se précipite en aboyant vers la vache qui est obligée de revenir dans le champ de son maître. Et le chien aussi revient se coucher près de la petite fille, tout content, et prêt à obéir de nouveau à ses ordres… Voilà l’explication du rôle du diable.* Tant que l’homme est attentif et ne transgresse pas les lois, tant qu’il ne va pas s’aventurer dans les régions interdites, il n’est ni tourmenté ni poursuivi, mais dès qu’il va se promener au-dehors, le Créateur dit au diable : « Mords-le, mords-le », et le diable vient lui mordre les mollets, c’est-à-dire lui apporter des troubles de toutes sortes. Le diable est en apparence un chien hostile à l’homme, mais dès que l’homme commence à s’assagir, il le laisse tranquille.

https://www.fbu.org

Abonnez vous à la newsletter des textes

(Visited 761 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.