Pousser une corde

Pousser une corde

Pousser une corde est une métaphore appropriée pour ce que beaucoup d’entre vous essaient de faire. Arrêter un ruisseau en tenant vos mains contre lui en serait une autre. Ces tâches seraient impossibles, d’accord ?

Imaginez maintenant que vous tirez la corde vers le bas. Imaginez – c’est l’un de vos préférés -‘aller avec le flux’ du ruisseau. Non seulement ce serait plus facile, mais il se peut aussi que vous ayez besoin d’intensifier vos efforts pour suivre le rythme.

Alors, la question évidente devient : qu’est-ce que vous voulez faire ?

Nous avons abordé cette question à plusieurs reprises dans le passé, mais à ce moment-ci, à ce tournant, elle doit être abordée à nouveau. Nous vous voyons demander de l’aide pour faire face à la situation. Et nous voyons la plupart d’entre vous n’écouter que les réponses qui viennent de vos propres lieux de lutte. La vraie réponse est qu’il n’est pas nécessaire qu’il s’agisse d’une lutte. Pousser une corde est une lutte, une lutte inutile.

Contre quoi luttez-vous ? C’est la clé. Il y a un raz-de-marée d’énergies entrantes qui engloutissent votre planète, en fait votre système solaire. L’énergie est la conscience. C’est un ordre de grandeur supérieur à l’environnement énergétique de vos millénaires passés. Lorsque la conscience supérieure rencontre la conscience inférieure, la conscience inférieure sera toujours élevée. Toujours.

Maintenant, la composition de votre être physique doit être améliorée afin de maintenir les fréquences plus élevées jusqu’aux quelles vous serez élevé. Tout ce que nous avons dit jusqu’à présent sera accepté par la plupart d’entre vous. Oui ? Et cela mène à ce que vous aimez appeler des symptômes d’ascension. Vous avez des ajustements à faire par les cellules mêmes de votre corps physique. Et les énergies entrantes vous font en quelque sorte rattraper votre retard.

Alors pourquoi est-ce une lutte ? C’est une lutte parce que vous voulez être changé, mais vous ne voulez pas changer. Vous avez peur de changer. Vous voulez un nouveau monde. Vous avez peur de ce que ça pourrait être. Et mon chien ? Et mon chat ? Mon mari ? Mes enfants ? Qu’en est-il de ça ? Qu’en est-il de ça ? Oh, mon Dieu ! Ne laissez pas la corde glisser ici ! Pourquoi je ne peux pas arrêter l’eau ?

Nous vous demanderons de considérer que la Source d’amour inconditionnel de votre être, votre Créateur, votre Dieu, si cela vous rend plus à l’aise, n’est pas sur le point de vous faire souffrir. “Mais regardez le passé !” vous dites. Et nous disons : “Oui, c’est du gâchis, n’est-ce pas ?” Et nous vous demandons, est-ce que vous blâmez tout cela sur un être vengeur, rempli de colère ? Ou êtes-vous enfin prêt à admettre qu’il s’agit peut-être d’un monde de votre création ?

Le résultat est que ce qui devrait être votre plaisir de voir vos désirs les plus profonds se transforme en douleurs, souffrances, confusion et peur. Vos énergies devront être réalignées. Il y aura des ajustements à vos corps énergétiques. Vos cellules vont changer. Votre conscience même changera. Ces choses vont arriver. Cela se produira parce que vous avez décidé que vous seriez ici pour en faire l’expérience. Comme on l’a dit, ce n’est pas à vous que cela vous arrive, c’est pour vous. Il peut y avoir un certain inconfort temporaire. Il n’y a pas besoin de souffrir.

Maintenant, vous vous voyez en train de vous accroupir, les bras enroulés autour de vous, en essayant d’éviter l’inévitable. Voyez-vous debout dans un beau champ, regardant le lever du soleil, les bras grands ouverts, chantant comme si vous accueilliez un nouveau jour. Et nous ne vous demandons pas de voir la différence, nous vous demandons de sentir la différence. Voyez-vous, le fait de s’accroupir, la souffrance, c’est comme garder le pied sur la pédale de frein. Accepter, permettre, comprendre et se réjouir, c’est comme frapper les postcombustion. Et voilà, on mélange à nouveau nos métaphores.

Votre moi divin le plus élevé cherche à vivre comme vous. Accueillez-le, s’il vous plaît. Il vient à vous avec un amour inconditionnel. Vous êtes une partie de lui. Il est tout ce que vous êtes.

Vous dites toujours pourquoi ? Voici le pourquoi. Il y aura un nouveau monde. L’ancien a été créé par vos désirs, vos croyances et votre imagination. Devinez qui va créer votre nouveau ? Mais cette fois, vous allez être bien plus capable qu’avant. C’est ce que vous avez décidé. C’est ce que l’humanité a l’intention de faire. Et c’est ce qui sera.

Une dernière remarque : vous êtes plus loin que la plupart d’entre vous n’en ont la moindre idée. Il suffit de regarder vos chiffres. Il suffit de regarder ! C’est en train de se produire.

Le Conseil, canalisé par Ron Head

Traduit par Frédérik pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : http://ronahead.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *