Traiter avec un être non physique

Traiter avec un être non physique

Marie Madeleine : Bonjour mes bien-aimés. C’est Marie Madeleine et je suis ici avec Yeshua. Nous sommes tous les deux très heureux d’être avec vous ce soir. Nous vous remercions beaucoup de vous être réunis, d’avoir fait appel à nous. Nous vous remercions de votre ouverture d’esprit. Nous vous remercions pour votre énergie. Nous vous remercions du grand intérêt que vous portez à la croissance, à l’ouverture à ce qui est devant vous dans votre processus, à la fois en tant qu’individus et en tant qu’êtres humains développant la spiritualité, apportant la spiritualité dans votre monde et manifestant votre destin en tant qu’êtres spirituels incarnés en tant qu’êtres humains. Merci beaucoup à vous tous. C’est un honneur d’être avec vous ce soir.

Nous aimerions avoir de vos nouvelles. Nous aimerions savoir comment nous pouvons vous aider et vous soutenir. Nous aimerions savoir avec quoi vous aimeriez spécifiquement obtenir de l’aide. Nous sommes donc ouverts à vos questions. S’il y a quelqu’un qui voudrait nous poser des questions, s’il vous plaît, parlez maintenant.

Question: Il y a quelques années, alors que je dormais dans mon lit, j’ai entendu une voix m’appeler par mon nom. Puis j’ai senti une main sur mon ventre et j’ai eu peur. Je lui ai dit : “Va-t’en, je ne veux pas de ça”, et il a disparu. Environ quatre semaines plus tard, il est revenu et n’a cessé de revenir depuis.

Je ne sais pas qui c’est et quel est son but, alors j’ai eu peur. J’ai demandé à mon ange gardien : “S’il te plaît, veux-tu me protéger la nuit et renvoyer qui que ce soit, parce que cela me fait peur ?

Marie-Madeleine : Quelle est votre question à ce sujet ?

Interrogeur: Ma question est la suivante : puis-je permettre à cet être de venir me parler ou dois-je lui dire de s’en aller ? Je veux dormir et j’ai peur.

Marie-Madeleine : Vous demandez-vous s’il est sécuritaire de s’ouvrir à cet être ?

Interrogeur: Oui.

Marie-Madeleine : C’est un discernement très important à faire et il est très précieux que vous posez des questions à ce sujet.

La première chose à savoir est que vous avez le choix. Beaucoup d’humains, surtout dans la troisième dimension, ne s’en rendent pas compte et ils s’ouvrent à d’autres êtres sans se rendre compte qu’ils ont le choix, de s’ouvrir à eux ou non. Mais vous avez le choix.

Vous devrez peut-être apprendre à exercer ce choix d’une façon ou d’une autre. Par exemple, certaines personnes ont besoin d’apprendre à ouvrir, si elles souhaitent ouvrir. D’autres s’ouvrent sans se rendre compte qu’ils ont le choix. Il se peut qu’ils doivent apprendre à dire “non” et ne pas permettre aux êtres d’entrer dans leur espace, énergétiquement ou physiquement. Ils peuvent avoir besoin d’apprendre qu’ils ont aussi ce choix. Cela peut donc se produire dans les deux sens. Le premier apprentissage pour beaucoup d’humains est simplement de réaliser que vous avez le choix. C’est en soi un apprentissage très important.

Il y a quelques choses que je peux vous offrir, et j’espère qu’elles vous seront d’un grand soutien. L’une est que, dans la plupart des circonstances, votre plus grande mesure d’un autre être est ce que vous expérimentez, et spécifiquement ce que vous expérimentez par rapport aux deux qualités de lumière et d’amour. Si vous faites l’expérience qu’un autre être augmente votre expérience de lumière et/ou d’amour, c’est une indication que cet être est pour votre bien et pour votre bénéfice. Si vous expérimentez une diminution dans votre soi-même, vous pourriez dire, quantité d’amour ou de lumière quand vous expérimentez un autre être dans votre domaine, alors c’est une indication que cet être n’est pas pour votre plus grand bien. Dans ce cas, je ne recommanderais pas de s’ouvrir à cet être.

C’est en fait la même chose, que les êtres soient physiquement incarnés ou non. Lorsque vous avez des interactions avec d’autres êtres humains qui sont physiquement incarnés, c’est la même mesure. Le contact que vous avez avec ces êtres augmente-t-il votre expérience de la lumière et de l’amour ou la diminue-t-il ? C’est, en général, ce que je dirais, c’est la mesure la plus précieuse pour savoir s’il est dans votre intérêt ou non de vous engager avec ces êtres.

Il en va de même pour un être qui n’est peut-être pas physiquement manifeste, mais qui est énergétiquement manifeste. Donc, une chose que je vous recommanderais est de prendre conscience si vous ressentez une augmentation ou une diminution de la lumière et de l’amour dans la compagnie de l’être en question. Peut-être êtes-vous déjà au courant de cela.

Avez-vous le sentiment que cet être particulier qui semble vous contacter augmente ou diminue votre expérience de la lumière ou de l’amour ?

Interrogeur: Je pense que ça diminue. Je ne me sens pas à l’aise quand j’entends cette voix ou le contact. Je fais attention à mon espace. Je peux embrasser les gens que j’aime, mais avec d’autres personnes, je sens que je ne suis pas ” dans mon espace “. Et comme c’est la nuit, j’ai peur tout le temps.

Marie-Madeleine : Oui. Votre peur est une indication que votre être dit “Non”. Je vous encourage à faire en sorte qu’il soit clair que votre espace n’est pas disponible, non seulement l’espace de votre corps, mais aussi l’espace de votre chambre à coucher, de votre lit et de toute votre maison. Et il y a des mesures que vous pouvez prendre pour soutenir cela.

Vous pouvez purifier votre maison. Vous pouvez utiliser des éléments tels que la sauge, qui est très purificateur et tend à apporter une très bonne fréquence à un espace. Il a également tendance à être celle que les êtres d’une fréquence plus basse n’apprécient pas et n’ont pas tendance à vouloir être là.

Vous pouvez apprendre des techniques pour renforcer votre système de soutien, même lorsque vous dormez ou lorsque vous êtes près de dormir.

Il serait également utile pour vous de travailler avec votre peur. C’est un défi, car la peur indique que vous avez un “non” et que vous ne souhaitez pas que l’être soit là. Mais si vous n’êtes pas clair sur la façon d’utiliser cette peur, de prendre la peur jusqu’à sa source dans votre divinité avec Dieu, alors la peur elle-même vous affaiblit et tend à vous rendre plus vulnérable aux entités extérieures. Les entités de fréquence inférieure sont en fait attirées par la fréquence de la peur. Il serait donc très avantageux pour vous d’apprendre à travailler avec votre peur.

Je ne veux pas dire que vous devriez vous débarrasser de la peur. Je suggère le processus que j’ai communiqué dans les messages enregistrés dans le livre Marie Madeleine Beckons. C’est un processus différent par rapport à la peur, un processus qui utilise la peur pour vous emmener dans votre source de Dieu. Quand cela se produit, il vous prend dans votre force et vous deviendrez fort. Alors vous serez capable d’apporter la force de votre divinité dans la situation.

Ce qu’il y a de plus fort, c’est l’amour et la lumière. Et la plus grande chose que vous pouvez apporter à un être à basse fréquence est l’amour et la lumière. Ce n’est pas une sorte d’amour et de lumière. C’est un amour très fort ainsi que la lumière. Il ne vous apporte pas seulement votre force, il apporte aussi la force à cet autre être. Peut-être que cela fait partie de votre processus spirituel, pour apporter la force de votre amour et de votre lumière à cet être.

Interrogeur: Oui, d’accord. Merci.

Marie-Madeleine : Vous êtes les bienvenus.

Marie-Madeleine et Yeshua, canalisée par Mercedes Kirkel.

Mercedes Kirkel ©2018 Mercedes Kirkel

Traduit par Marie-Louise pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : http://mercedeskirkel.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.