Vous êtes belle, quoi que votre mental vous dise. C’est un fait.

Vous êtes belle, quoi que votre mental vous dise. C’est un fait.

Don Miguel Ruiz : Vous êtes belle, quoi que votre mental vous dise. C’est un fait.

Vous n’avez rien à y faire, car vous avez déjà toute la beauté dont vous avez besoin. Ce qui compte, ce n’est pas les opinions d’autrui, mais les vôtres. Pour être belle, vous n’avez pas à vous soumettre aux exigences de quiconque. Les autres sont libres de voir ce qu’ils veulent voir. Qu’ils vous voient belles ou non, si vous êtes consciente de votre propre beauté et l’acceptez, leur opinion ne vous affectera absolument pas.

Peut-être avez-vous grandi en croyant que vous n’êtes pas séduisante et vous enviez la beauté des autres femmes. Alors, pour justifier votre jalousie, vous vous dites : « Je ne veux pas être belle. »

Vous pouvez même avoir peur d’être belle. Cette peur peut provenir de diverses causes qui ne sont pas les mêmes pour tous, mais c’est souvent la peur de son propre pouvoir.

Les femmes qui sont considérées belles exercent un pouvoir sur les hommes, et pas seulement sur eux, mais aussi sur leurs semblables. Si vous en faites partie, d’autres femmes jugées moins belles que vous peuvent vous envier parce que vous attirez l’attention des hommes. Si vous vous habillez de telle manière et que les hommes sont fous de vous, que diront de vous les autres femmes ?

« Oh, c’est une femme légère. » alors, vous vous mettrez à craindre ces jugements que l’on peut porter sur vous. Mais là encore, il ne s’agit que de concepts, de croyances erronées qui ouvrent des plaies dans votre corps émotionnel. Ensuite, bien entendu, il vous faut recouvrir ces plaies de mensonges en vous servant de systèmes de déni.

L’envie est aussi une croyance que l’on peut facilement détruire avec la conscience.

Vous pouvez apprendre à gérer l’envie des autres femmes et des hommes, parce qu’en réalité, chacun(e) d’entre vous est beau(belle). La seule différence existant entre la beauté d’une personne et celle d’une autre se trouve dans le concept de la beauté propre à chacun.

“Dans la mesure où l’Amour grandit en toi, ta beauté grandit aussi.
Parce que l’Amour est la beauté de l’âme.”
~ Sant’ Agostino

La beauté n’est qu’un concept, une croyance, mais vous pouvez y croire et fonder tout votre pouvoir sur cette définition. Le temps passe et vous vous voyez vieillir. Peut-être n’êtes-vous plus aussi belle que vous l’étiez de votre point de vue, tandis que se présentent des femmes plus jeunes qui sont maintenant celles que l’on trouve belles.

C’est l’heure de la chirurgie plastique pour essayer de préserver votre pouvoir, parce que vous croyez que la beauté est synonyme de pouvoir. Votre propre vieillesse vous blesse. « Oh, mon Dieu, ma beauté s’en va. Est-ce que mon homme m’aimera encore si je ne suis plus attirante ? Il voit maintenant des femmes plus séduisantes que moi. »

Nous résistons au vieillissement car nous croyons que si quelqu’un est vieux, il n’est plus beau. Cette croyance est totalement erronée.

Si vous regardez un bébé, vous verrez qu’il est beau. Eh bien, une personne âgée est belle, elle aussi. Le problème vient des émotions qui filtrent notre perception de ce qui est beau ou non. Tous ces jugements et ces programmes en nous limitent notre bonheur et nous poussent à nous rejetez et à rejetez aussi les autres. Parvenez-vous à voir comment nous mettons en scène ces drames, comment nous programmons notre échec à cause de toutes ces croyances ?

Vieillir est merveilleux, tout comme grandir est merveilleux.

D’enfant, nous devenons adolescent(e), puis jeune femme ou jeune homme. C’est beau. Devenir un vieil homme ou une vieille femme est également beau. Durant une vie humaine, il y a certaines époques auxquelles nous nous reproduisons activement. Pendant ces années, nous pouvons désirer être sexuellement attirant, car la nature nous pousse dans cette direction. Ensuite, nous n’avons plus à rester ainsi, mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes plus beaux.

Vous êtes ce que vous croyez être. Il n’y a rien d’autre à faire que d’être simplement qui vous êtes.

Vous avez le droit de vous sentir beau ou belle et d’y prendre plaisir. Vous pouvez honorer votre corps et l’acceptez tel qu’il est. Vous n’avez besoin de personne pour vous aimer. L’amour vient de l’intérieur. Il vit en nous et est toujours là, mais en raison de cette barrière de brouillard, nous ne le sentons pas.

Vous ne pouvez percevoir la beauté qui réside à l’extérieur que lorsque vous sentez celle qui vit en vous.

Vous avez des croyances sur ce qui est beau et ce qui est laid, et si vous ne vous aimez pas, changez donc de croyances et votre vie se transformera. Ça a l’air simple, mais ce n’est pourtant pas facile. Quiconque contrôle la croyance contrôle le rêve. Donc, lorsque le rêveur contrôle finalement son rêve, celui-ci peut devenir un chef d’œuvre.

~ Don Miguel Ruiz, auteur du best-seller :Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle
Ce texte est extrait de son livre : La maîtrise de l’amour

https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.