Comment arrêter d’absorber les émotions des autres

stop absorber les emotions

Les émotions comme la peur, la colère, la frustration et l’immobilité sont des énergies. Et vous pouvez potentiellement « attraper » les énergies des autres sans vous en rendre compte. Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, il est essentiel de savoir comment éviter de prendre les émotions négatives d’un individu, et même comment se détourner des négativités qui flottent au-dessus de la foule.

Autre problème, l’anxiété chronique, la dépression ou le stress peuvent vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses. Soudain, vous devenez hyper-sensible aux autres, surtout en ayant une douleur semblable. C’est ainsi que l’empathie fonctionne, on s’attaque aux problèmes brûlants qui sont encore en nous.

D’un point de vue énergétique, les énergies négatives peuvent provenir de plusieurs sources :

ce que vous ressentez peut provenir de votre intérieur, de quelqu’un d’autre, ou il peut s’agir d’une combinaison des deux. Voici comment faire la différence et renforcer stratégiquement vos émotions positives afin que vous ne supportiez pas sur vos épaules la négativité qui ne vous appartient pas.

Arrêtez d’absorber les émotions des autres

1. Identifiez si vous êtes susceptible. La personne qui a le plus de chance d’être submergée par les énergies négatives est une personne « empathique », quelqu’un qui agit comme une « éponge émotionnelle ».30 traits de caractère d’un empathe (comment savoir si vous êtes une personne empathique)

Les signes que vous pourriez être empathique incluent :

Les gens vous disent que vous êtes « hypersensible », « trop sensible », etc, et ils ne le disent pas comme un compliment !

Vous sentez la peur, l’anxiété, le stress des autres et vous prenez cela dans votre corps, et vous les résolvez comme si c’était votre propre douleur et vos symptômes. Ce ne sont pas forcément des gens que vous ne connaissez pas ou que vous n’aimez pas, vous pouvez aussi être affecté par les amis, la famille et les collègues.

Vous vous sentez rapidement épuisé, lessivé et malheureux en présence de la foule.

Le bruit, les odeurs, et parler de façon excessive peuvent mettre vos nerfs à vif et déclencher de l’anxiété.

Vous avez besoin d’être seul pour recharger vos batteries.

Vous êtes moins susceptibles d’intellectualiser ce que vous ressentez. Vos sentiments sont facilement blessés.

Vous êtes de nature à donner, vous êtes généreux, enclin à la spiritualité, et à l’écoute.

Vous avez tendance à vous assurer que vous avez un plan d’évacuation, pour que vous puissiez partir rapidement.

L’intimité des relations étroites peut donner l’impression de suffoquer ou de se perdre soi-même.

2. Cherchez la source. Tout d’abord, demandez-vous si le sentiment est le vôtre ou celui de quelqu’un d’autre. Ça pourrait être les deux à la fois. Si l’émotion comme la peur ou la colère est le vôtre, faites doucement face à ce qui en est la cause par vous-même ou avec l’aide de professionnels. Sinon, essayer de repérer la source logique.

Par exemple, si vous venez de regarder une comédie, mais que vous êtes rentré chez vous du cinéma avec le cafard, vous avez peut-être aspiré la dépression des personnes assises à côté de vous ; à proximité, les champs d’énergie se chevauchent.

Ceci est également valable lorsque vous allez dans un centre commercial ou dans une salle de concert pleine. Si les lieux très fréquentés vous bouleversent ou vous submergent, cela peut très bien être parce que vous absorbez toute l’énergie négative autour de vous.

3. Éloignez-vous de la source présumée, si possible. Éloignez-vous d’au moins sept mètres , voyez si vous sentez un soulagement. N’ayez pas peur d’éviter les inconnus. Dans un lieu public, n’hésitez pas à changer de place si vous sentez un sentiment de dépression qui s’impose à vous.

4. Recentrez-vous sur vous-même en vous concentrant sur votre respiration. En faisant cela vous vous connectez à votre essence. Pendant quelques minutes, continuez d’expirer la négativité, et d’inhaler le calme. Cela aide à rectifier et purifier la peur ou d’autres émotions difficiles.

5. Débarrassez-vous du mal. Les émotions négatives telles que la peur logent souvent dans votre centre émotionnel au plexus solaire (plexus cœliaque).

Placez votre main sur votre plexus solaire et envoyez des ondes douces d’amour à cet endroit précis, pour évacuer le stress.

Pour la dépression de longue date ou l’anxiété, utilisez cette méthode tous les jours pour renforcer ce centre. C’est réconfortant et il s’ensuit un sentiment de sécurité et d’optimisme car ça devient un rituel.

6. Protégez-vous. Une forme pratique de protection que de nombreuses personnes utilisent, que les guérisseurs utilisent également avec les patients difficiles, consiste à visualiser une enveloppe de lumière blanche (ou n’importe quelle couleur que vous sentez qui vous donne de la puissance) autour de votre corps tout entier. Pensez-y comme un bouclier qui bloque la négativité ou l’inconfort physique mais qui filtre ce qui est positif.

7. Gérez la surcharge émotionnelle. Vous n’avez pas besoin d’être redevable de votre capacité à absorber les émotions des autres ; transformez la malédiction en cadeau en mettant au point des stratégies qui peuvent vous libérer.

Apprenez à reconnaitre les gens qui vous tirent vers le bas. Les personnes qui sont particulièrement difficiles pour les empathes émotionnels comprennent les critiqueurs, les victimes, les narcissiques et les contrôleurs. Judith Orloff qualifie ces gens de « vampires émotionnels». Quand vous saurez comment repérer ces comportements, vous pourrez vous protéger, y compris vous éloigner de leur présence, et vous dire « je respecte la personne que vous êtes à l’intérieur même si je n’aime pas ce que vous faites. »

Mangez un repas riche en protéines avant d’entrer dans des situations stressantes comme faire partie de la foule. Lorsque vous êtes dans la foule, cherchez des lieux de refuge, par exemple asseyez-vous sur les bords ou tenez-vous à l’écart.

Assurez-vous que vous ne devez pas compter sur les autres pour vous sortir des situations difficiles. Amenez votre voiture ou sachez comment rentrer facilement à la maison en cas de besoin. Ayez suffisamment de fonds pour pouvoir prendre d’autres dispositions si vous commencez à vous sentir dépassé.

Fixez des délais. Savoir jusqu’où vous pouvez tenir et respecter cette limite est essentiel pour assurer votre bien-être mental. Fixez également des petites limites mais significatives avec ceux qui vous accablent, ne restez pas là à les écouter parler pendant deux heures quand vous en avez marre au bout de seulement une demi-heure.

Ayez votre propre espace privé dans une maison partagée avec d’autres personnes. Demandez aux autres de respecter vos temps d’arrêt au cours desquels vous pouvez vous ressourcer. Ceci est particulièrement important pour vous empêcher de trop prendre les sentiments de votre partenaire. Un bureau, un sous-sol, un atelier de couture, un coin lecture, etc, tous offrent votre propre espace.

Pratiquez la méditation et la pleine conscience.

8. Cherchez des personnes et des situations positives. Appelez un ami qui voit le bien chez les autres. Passez du temps avec un collègue qui voit le bon côté des choses. Écoutez les personnes remplies d’espoir. Écoutez la foi qu’ils ont en eux et en les autres. L’espoir est contagieux et il égayera votre humeur.

Cultivez les émotions positives qui stimulent votre force intérieure. Si vous êtes entouré par la paix et l’amour, vous vous épanouirez aussi fortement que les émotions négatives vous ramolliront. Le respect de vos propres besoins grâce à un amour sain de soi permettra d’augmenter votre capacité à respecter les autres.

Apprenez à utiliser la compassion comme un moyen de vous défendre contre les émotions bouleversantes. La compassion vous permet d’être empathique sur le sort des autres personnes, mais exige également que vous soyez compatissant envers vous-même. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de vous sentir coupable d’être en quête de répit à cause du fait que vous soyez accablé. Faites en sorte de vous engager avec les autres sur le long terme, et évitez l’inverse. Cela signifie également que vous tel que vous êtes en restant à l’écart du monde des gens négatifs.

9. Créez et maintenez un havre pour le désengagement. Laissez de nombreux sentiers ouverts qui mènent à la communion avec la résonance de la nature. Retourner à votre place légitime en tant que créature de la nature vous recharge énergétiquement et spirituellement.

Ayez une photo d’une cascade ou d’une forêt luxuriante avec vous et regarder quand vous êtes accablé.

Marchez au calme le long d’un chemin forestier ou absorbez la fraîcheur d’un ruisseau babillant doucement sous un saule pleureur.

Maintenez votre espace personnel de tranquillité paisible pour votre pouvoir personnel et votre énergie.

Pratiquez le Yoga et les techniques de respiration. Ils s’inspirent du centrage émotionnel et fournissent un refuge en temps de tempête.

Concernant l’auteur :

Judith Orloff est l’auteur de nombreux livre d’entraide (en anglais), y compris The Ecstasy of Surrender: 12 Surprising Ways Letting Go Can Empower Your Life, Emotional Freedom: Liberate Yourself from Negative Emotions and Transform Your Life, and Positive Energy: 10 Extraordinary Prescriptions for Transforming Fatigue, Stress, and Fear into Vibrance, Strength, and Love.

source: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *