Comment Enseignez-Vous les Vérités Supérieures ?

Une canalisation de Saint-Germain par Alexandra et Dan, extraite d’une lecture du but de l’Âme et reproduite ici avec le consentement de leur client.

« Cher Saint-Germain, je suis un pasteur qui apprécie la Nouvelle Spiritualité. Mais parfois, j’ai des difficultés à enseigner aux gens la vérité au sujet de leur conscience spirituelle. Cela me donne le sentiment d’être médiocre. Aussi, quand j’essaie d’être gentil avec les gens, ce qui arrive voyez-vous, c’est qu’ils sont dépendants de moi. J’aimerais avoir des informations sur ma leçon de vie à ce sujet. »

Mon cher ami, JE SUIS Saint-Germain. Vous parlez de leçons pour vous à ce sujet, aussi l’une des premières choses que je voudrais faire est d’aborder cette question. Dans cette vie, votre Âme vous encourage à explorer, à comprendre et à expérimenter votre liberté spirituelle. C’est l’un des domaines les plus importants du but de votre Âme pour vous dans cette vie.

Toutefois, l’un des plus grands défis auxquels vous serez confronté dans ce domaine est votre lutte entre dépendance et indépendance. La liberté est très importante pour vous, et pour cette raison, le fardeau de l’engagement peut vous donner le sentiment d’être coincé, ou de vouloir passer à autre chose. Vous pouvez vous retrouver impatient avec les gens qui sont plus prudents que vous, et découvrir que vous êtes en train d’abandonner les valeurs spirituelles qui comptent le plus pour vous… des valeurs qui s’expriment dans les engagements envers les personnes, les lieux et les projets que vous entreprenez dans la vie.

Vous pouvez devenir impatient avec les gens qui ne comprennent pas l’importance de leur conscience spirituelle, ou qui comptent sur vous pour les sauver de leur ignorance, parce que c’est en fait une question que votre Âme veut que vous abordiez dans cette vie.

Liberté Spirituelle et Indépendance

Plus tôt dans cette vie, ou peut-être dans d’anciennes vies, il se peut que vous ayez accordé trop d’attention aux conventions sociales ou aux attentes de la société. Il a peut-être été plus important pour vous de « vous intégrer » ou d’être aimé, que de défendre votre propre vérité ou vos propres désirs. Dans le processus, vous avez pu compromettre certaines parties de vous-même pour faire plaisir aux autres et vous adapter à eux.

Un esprit de décision et une volonté d’agir sans hésitation sont des qualités que votre Âme vous demande de développer maintenant. Une autre question peut être celle du courage et de la confiance, parce que vous ne vous sentez pas toujours sûr de vous lorsque vous êtes confronté à la nécessité d’agir.

Dans cette vie, vous ressentez naturellement la nécessité de laisser les rôles traditionnels céder la place à une nature plus excitante, plus véridique et passionnée. Cela FAIT PARTIE du but de votre Âme pour vous. En osant suivre ce qui vous excite et parle vraiment à votre curiosité, vous laissez derrière vous les parties de vous qui préfèreraient transiger avec ce que vous voulez de la vie afin de plaire, ou de ne pas déplaire, aux autres.

Vous êtes ici pour développer un plus grand sentiment intérieur de liberté spirituelle et d’autonomie — qui est une grande partie du but de votre Âme dans cette vie. Et précisément pour cette raison vous aurez une tendance naturelle à chercher refuge et solitude loin des autres. Pour ne pas vouloir vous engager dans trop de relations sociales ou de communication avec les autres.

En fait, ce besoin de liberté spirituelle est fortement associé à votre désir de maintenir votre indépendance et de ne pas vous attacher aux autres, ou qu’ils ne s’attachent pas non plus à vous. Vous avez peut-être l’impression d’être « méchant et sans cœur » dans ce domaine, mais à un autre niveau vous répondez à une impulsion légitime de votre Âme.

Vivre Selon les Vérités Supérieures

Vous avez de nombreuses associations de vie passées dans lesquelles vous cherchiez à vivre selon les Vérités Supérieures, et maintenant vous ressentez un fort besoin de faire la même chose. Toutes les questions de spiritualité touchent une corde sensible qui résonne profondément en vous.

Cependant, un des inconvénients pour vous, c’est que vous pouvez vous retrouver dans des situations où vos relations deviennent celles de « victime et sauveur* ». En particulier, avec l’objectif d’être pasteur que vous avez choisi, vous allez naturellement recevoir les projections des membres de la congrégation qui veulent un leader spirituel pour les guider ou les sauver. De la même manière, vous pourriez projeter vers eux une attitude inconsciente qui leur fait sentir qu’ils ont besoin de cela, et que vous êtes obligé d’y pourvoir.

Cela va entrer en conflit avec l’une des tâches importantes du but de l’Âme dans votre vie, qui est de célébrer votre liberté spirituelle et non pas de vous laisser prendre dans ce genre d’efforts de « salut et de sauvetage ». Attirer à vous ce genre de personnes vous donnera l’impression d’être accablé et encombré dans la vie. Pourtant, avec votre rôle public en tant que pasteur, vous allez vous sentir mal si vous ne vous mettez pas à la disposition des gens qui peuvent vouloir que vous les guidiez ou que vous les sauviez — qu’ils le fassent consciemment ou inconsciemment.

Transformer Votre Attitude

Au niveau de l’Âme, la solution à votre dilemme réside dans un changement d’attitude intérieure, plus que dans un changement de profession extérieure. De toute évidence, vous pouvez choisir de démissionner de votre poste et il n’y a rien de bien ou de mal à cela. Tout comme il n’y a rien d’essentiellement bien ou mal à y rester. Mais la véritable clé ici, semble être votre attitude au sujet de votre ministère — peu importe le rôle que vous choisissez de jouer.

Je dirais qu’il pourrait être très utile pour vous d’orienter votre ministère vers le service des autres, et pas vers leur sauvetage. Une attention orientée vers le service consisterait moins à inspirer ou communiquer des vérités supérieures, et plus à aider les gens à trouver des moyens pratiques d’intégrer ces vérités dans leur vie. Permettre aux gens de s’aider eux-mêmes n’est pas la même chose que d’être un sauveur de substitution. Ce dernier rôle vous mettrait mal à l’aise à juste titre.

Voici quelque chose qui pourrait vous aider à trouver une meilleure solution à votre situation :

Quand il s’agit de communiquer les vérités supérieures qui comptent pour vous, la meilleure façon d’enseigner ces vérités aux autres, est de faire un ardent effort pour les incarner vous-même. Enseignez aux autres par l’exemple de votre vie.

C’est ainsi que Jésus, Gandhi et bien d’autres vous ont enseigné. Ils ne se laissèrent pas utiliser ou épuiser par les autres, même s’ils pourvoyaient à leurs besoins. Au lieu de cela, ils étaient de merveilleux exemples pour démontrer aux autres la liberté de l’Âme, même en vivant les joies et les limitations de la vie humaine ; et ils sont venus ici pour montrer aux autres comment faire la même chose.

Et j’aimerais suggérer que c’est aussi le chemin que vous propose votre Âme. Votre ministère peut être grand ou petit. Mais la chose principale à retenir pour vous, c’est que votre attitude intérieure vers la liberté spirituelle est ce qui importe plus que tout.

Vous êtes profondément aimé mon ami, JE SUIS Saint-Germain.

Traduction AD
Page d’origine : http://joyandclarity.blogspot.fr/2011/10/how-do-you-serve-higher-truths-saint.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *