Comment guérir le désamour ?

comment guérir le désamour

L’âme est douloureuse, profondément douloureuse.

Vous sentez que même si vous avez connu beaucoup de personnes, que vous êtes tombé amoureux plusieurs fois, ce que vous ressentez pour cette personne, vous ne l’aviez jamais ressenti et peut-être, vous ne le ressentirez plus jamais.

Il est parti, il dit qu’il a rencontré un nouvel amour qui l’a fait bifurquer dans son chemin, qu’il est désolé, que pour lui, elle n’est plus qu’une amie, une sœur, mais qu’il ne sent plus rien…

Et pendant qu’il explique tout cela, elle a l’impression de mourir de l’intérieur… de mourir de désamour.

Elle se demande quand cette douleur va passer… toutes les nuits, elle pleure en silence, quand personne ne la voit.

Pendant la journée, elle fait des milliers de choses et essaie de se convaincre qu’elle l’a oublié, mais quand arrive la nuit… elle recommence à se sentir seule et vide, et elle se sent envahir par cette triste chanson qui paraît être écrite pour elle.

“Le plus difficile n’est pas le premier baiser, mais le dernier.”
-Paul Géraldy-

Soyez patient, car le désamour se guérit

Comme le dit cette merveilleuse chanson, il faut oublier, mais nous n’y arrivons pas. Ce n’est pas si simple de faire disparaître tous les souvenirs et encore moins les sentiments.

Même si on essaie de toutes nos forces, même si on essaie d’avoir d’autres aventures, de faire des milliers de choses chaque jour, de nous éloigner des lieux où l’on était avec l’autre et dont nous nous souvenons avec nostalgie et larmes dans les yeux…

Oublier est difficile, quand l’amour nous envahit de l’intérieur.

Quand la nuit arrive et que nous sommes seul avec nous-même, quand nous avons terminé le travail, les obligations quotidiennes, cet amour revient et nous le sentons intensément.

“Il n’existe par d’amour en paix. Il est toujours accompagné d’agonies, d’extases, de joies intenses et de tristesses profondes.”
-Paulo Coelho-

Mais le désamour, tout comme l’amour, est une expérience que nous vivrons tous au moins une fois, et c’est pour cela que nous devrions être contents, car nous avons eu la chance de connaître l’amour, ce savoir ce que c’est.

Et si même si cela fait du mal, le désamour a aussi son pan positif, c’est le produit de quelque chose d’intense, de précieux et de joli qu’un jour, nous avons vécu et cela, personne ne pourra jamais nous l’enlever.

Comment peut-on guérir du désamour ?

* Parlez et entourez-vous de vos êtres chers. Les personnes qui nous aiment et qui sont à nos côtés dans les pires moments peuvent nous faire sortir de cette tristesse en parlant, en riant avec nous et en nous aidant à relativiser les choses.
Ne vous enfermez pas dans vos pensées.

* Apprenez que dans la vie, il n’y a jamais rien de sûr… sauf la mort. Pensez que pendant que vous étiez ensemble, vous étiez heureux. La vie est imprévisible et nous devons nous habituer. Comme dit le poème : « Tout passe et tout reste. Mais le propre de l’homme est de passer».
* Profitez de votre célibat.La société nous dit que le bonheur se trouve toujours aux côtés d’une personne et un point c’est tout. Mais l’important est d’être heureux, seul ou accompagné… ne recherchez que votre bonheur.
* Prenez votre temps. Pleurez, criez… mais continuez. Vous êtes un être entier, vous n’avez besoin de personne d’autre.
* Ne voyez pas cette personne. Les blessures doivent se guérir. Il n’est pas bon de voir l’autre personne car cela réveille les sentiments. Amusez-vous, rencontrez de nouvelles personnes, «flirtez»… il y a pleins de poissons dans la mer…
* Ne planifiez pas de vengeance. À quoi sert ce sentiment noir et vilain ? Il ne fera que vous faire du mal à vous.
Même si l’autre a mal agi à la fin de la relation, pardonnez-lui dans votre intérieur et laissez-le partir sans rancœur ou besoin de vengeance.

http://nospensees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *