La loi du miroir : ce que vous voyez chez les autres est votre reflet

La loi du miroir : ce que vous voyez chez les autres est votre reflet

Lorsque nous construisons chaque étape de notre épanouissement personnel, nous nous focalisons à l’excès sur notre intérieur, alors qu’une grande partie de ce que nous pouvons apprendre se trouve à l’extérieur ou dans notre entourage de confiance.

Une infinité de légendes nous ont appris depuis l’Antiquité que ce que nous voyons chez les autres nous révèle une information sacrée sur ce que nous sommes nous-même.

Les études de psychologie personnelle là-dessus sont nombreuses. Elles affirment que l’extérieur agit comme un miroir pour notre esprit.

Un miroir où nous voyons différentes qualités, caractéristiques et aspects de notre propre essence, de notre être primitif se refléter.

Nous parlons des situations que nous vivons souvent dans notre quotidien quand nous observons quelque chose qui ne nous plaît pas chez les autres et que nous ressentons un certain rejet, voire même du mépris.

Car c’est la loi du miroir, qui dit que, d’une certaine manière, ce qui ne nous plaît chez une personne en particulier existe en nous.

Pourquoi cela nous arrive-t-il ? Aujourd’hui, nous allons partager avec vous la fonction et l’origine de cette loi.

“Les gens nous renvoient seulement le reflet de la manière dont nous leur parlons.”
-Laurent Gounelle-

Le défaut que nous percevons se trouve donc à l’extérieur, et non pas en nous-même ?

La loi du miroir dit que notre inconscient, aidé par la projection psychologique que nous faisons à ce moment nous fait penser que le défaut que nous percevons chez les autres existe seulement “là-bas dehors”, et non pas en nous-même.

La projection psychologique est un mécanisme de défense par lequel nous attribuons aux autres des sentiments, des pensées, des croyances ou même des actions personnelles inacceptables pour nous.

La projection psychologique commence à se mettre en marche lors des expériences difficiles qui supposent un conflit émotionnel ou quand nous nous sentons menacés, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Quand notre esprit comprend qu’il existe une menace pour notre intégrité physique et émotionnelle, elle émet comme rejet vers l’extérieur toutes ces qualités (positives ou négatives), en les attribuant à un objet ou un sujet extérieur à nous-même. Ainsi, en apparence, nous plaçons ces menaces en dehors de nous.

Les projections arrivent aussi bien avec les expériences négatives qu’avec les émotions positives.

Notre réalité est retranscrite sans filtre au monde extérieur, construisant alors la vérité extérieure avec nos propres caractéristiques personnelles.

Une expérience caractéristique de la projection psychologique arrive lorsque nous tombons amoureux et que nous attribuons à la personne aimée des caractéristiques qui n’existent qu’en nous.

Nous projetons sur notre entourage notre propre réalité

La loi du miroir se reflète quand nous affirmons bien «connaître» d’autres personnes alors qu’en fait, nous ne faisons que projeter sur elles notre propre réalité.

Quand cette situation a lieu, nous superposons notre vision projetée de nous-même sur l’image physique de ladite personne, captée par nos sens.

Être conscient du fait que nous projetons sur les autres nous permet de découvrir comment nous sommes en réalité.

Nous permettre d’être conscient de ce mécanisme mental nous aide à retrouver le contrôle sur ce qui est en train de se passer dans notre intérieur pour pouvoir nous responsabiliser et travailler sur les aspects que nous voulons conserver ou transformer chez nous.

Il est indispensable de se souvenir que nous prenons pour la réalité tout ce qui arrive à travers nos sens mais nous ne reconnaissons pas souvent la partie d’interprétation ou de subjectivité qui s’y trouve.

Nous vivons en accord avec cette manière de percevoir la réalité, créant des distorsions négatives qui provoquent du mal être lorsque nous avons des relations avec les personnes de notre entourage, et même avec nous-même.

Si nous voulons employer cette ressource naturelle -projeter- de manière saine et pleine pour obtenir un épanouissement intérieur sain, la méditation nous aidera à tracer cette fameuse frontière, en facilitant un apprentissage différent de la manière de voir les choses.

Toujours en se souvenant de la prémisse suivante : «observer en dit plus sur l’observateur que sur ce que l’on observe».

“Mais je l’ai vu… Mon esprit déchaîné était déjà le reflet de ton esprit. Toute mon âme s’est répandue dans ton âme, et en elle, on pouvait y voir comme dans un miroir clair.”
-Pedro Antonio de Alarcón-

http://nospensees.fr

Un commentaire

  • oui et non, oui, certainement, reflet de ce que nous fûmes , pas certain que nous le sommes encore, sinon, le Christ avait peur de mourir en disant « vade retro santanas à Pierre, était un marchand du temple à Jérusalem, etc…et tout professeur est un mauvais élève …blabla, oui dans une autre vie ou il y a beaucoup d’années mais alors on ne peut plus apporter de lumière on ne peut plus redresser un enfant, on ne peut plus dire la vérité que la vie nous a fait découvrir puisque, un jour nous ne la connaissions pas et on agissait autrement….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *